Des nouvelles du Séminaire de Wigratzbad sont bonnes , les malades sont en baisse et ils ésperent un séminaire complétement immunisé !

Cardinal Ratzinger , pâques 1991Wigratzbad

   

Chers amis membres de la Confraternité, 

Comment ne pas penser aux apparitions de la Salette où la Vierge Marie, en pleurs, disait jadis ne plus pouvoir retenir le bras de son Fils ?

La pandémie frappant aujourd'hui le monde entier contraint chacun à courber la tête, mais provoquera-t-elle pour autant ce nécessaire retour vers Dieu "qui ne veut pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse et qu'il vive" (Ez, 33, 11) ? Dans l'Ancien Testament, le peuple hébreu fut régulièrement frappé par des châtiments quand il s'écartait de la loi divine et se tournait vers les idôles. Et il comprenait la leçon. Puisse-t-il en être de même aujourd'hui avec cette épreuve.

La plupart d'entre vous aujourd'hui vivent concrètement privés des sacrements et de la possibilité d'assister au saint Sacrifice de la Messe. Nous voilà un peu orphelins.

Et pourtant, loin des sacrements sans qu'il en soit de notre faute, soyons bien persuadés que les grâces ne nous feront jamais défaut. Le Seigneur reste et demeure au milieu de ceux qui veulent lui être fidèles et continue à nous assister chaque jour ; d'une autre manière. Peut-être pouvons-nous mettre à profit ce jeûne eucharistique imposé par les circonstances pour préparer une magnifique Communion sacramentelle que nous pourrons, si Dieu veut, accomplir dans quelques semaines ? A nous d'en faire une communion "extra-ordinaire" par sa préparation qui peut commencer aujourd'hui.

Si vous ne pouvez pour la plupart assister physiquement à la messe, soyez sûrs que vous êtes cependant bien présents intentionnellement à toutes ces messes quotidiennement célébrées par vos prêtres. Ils ne vous oublient pas à l'autel.

Le confinement a créé dans beaucoup de familles de très belles initiatives religieuses comme la reprise de la récitation du chapelet en commun. Si nous ne pouvons nous réunir dans nos églises pour y faire monter nos prières vers Dieu, que nos maisons, "églises domestiques" comme les appelait Jean-Paul II, soient le théatre d'un hommage quotidien montant vers le ciel. La maison est le premier lieu où l'on apprend à aimer Dieu. Aimons à redécouvrir ces litanies proposées par l'Eglise (que l'on trouve dans tous les missels) qui toutes commencent si justement par demander à Dieu d'avoir pitié de nous.

Il n'y aura pas de guérison ou de protection sans que la miséricorde divine n'ait été implorée. Nous (les sociétés apostates auxquelles nous appartenons) ne méritons pas d'être épargnés. Nous devons le demander à Dieu comme une grâce. A défaut de pouvoir faire les processions que nous voudrions peut-être organiser, n'hésitons pas à mettre à nos fenêtres ou à nos balcons un lampion ou une petite statue de la Sainte Vierge, afin de montrer à ceux qui nous entourent, mais aussi à Dieu et aux Anges, que nous attendons bien notre secours du ciel.

Et demandons à Dieu d'avoir pitié de nous et de nous pardonner nos infidélités. Celles de nos pays, mais aussi les nôtres. Parce que la racine de tout mal est bien dans cette infidélité générale à Dieu qui nous touche tous d'une certaine manière et qui ne peut que créer un profond désordre, jusque dans l'équilibre de la nature.

Profitons de ce temps de confinement imposé pour lire davantage et réaliser le trésor qu'est notre famille. Ce temps imposé de purification doit porter du fruit dans nos âmes. Un fruit de conversion car nous avons tous besoin de nous convertir. Serons-nous meilleurs au sortir de cette épreuve ?

Confiance enfin par-dessus tout: nous sommes dans les mains d'un Père très aimant, et pas un des cheveux de notre tête ne tombera sans permission.

Que la Vierge du Sourire qui jadis vînt guérir la petite Thérèse alors au bord de la mort nous montre son beau Visage.

La Messe à vos intentions sera célébrée le jour de Pâques. Prions bien les uns pour les autres. C'est aussi cela la Confraternité saint-Pierre.

 

Nouvelles de la Fraternité

Elles ne sont pas nombreuses due au confinement quasi général et donc à l'absence conséquente d'activités publiques. Nous vous invitons à consulter les sites internet de vos apostolats respectifs, beaucoup ayant créé des chaines "youtube" où il est possible en particulier de suivre la messe en direct.

Par exemple pour la France : FSSP NantesFSSP LyonFSSP ChartresFSSP ValenceFSSP Versailles. Et pour les Etats-unis, la paroisse de l'abbé Berg à Providence: messe "en live".

Sans oublier le site Messe en direct" avec la retransmission de nos Messes à Los Angeles, Fribourg, Warrington, Sarasota ou encore Guadalajara.

La suspension de Messe publique que nous connaissons en Europe est aussi effective au Canada ou aux Etats-Unis ou encore en Australie dans la plupart de nos apostolats. En attendant bientôt des jours meilleurs.

N'oubliez pas dans vos prières le séminaire de Wigratzbad, fortement touché ces dernières semaines, par le coronavirus; le nombre de malades a cependant fortement décru et nous nous dirigeons si Dieu veut vers un séminaire totalement immunisé. Vous trouverez la dernière lettre aux amis du séminaire ici.

Le site de la FSSP au Mexique a été entièrement transformé.

Détente: assistez à la course organisée par la Paroisse St Mary de Providence. Course un peu particulière.

Plus sérieux: présentation de la Paroisse de la sainte Famille à Vancouver, Canada. En vidéo.

http://www.confraternite.fr/pages/nouvelles.php