Je rappelle que le film " Garabandal Dieu seule le sait " est en passe d être projeté en Italie

Notre Dame du Mt Carmel parcourt l Europe afin de rappeler ses messages et les mettre en pratique

Sera t-elle écoutée ?

 


Message à tous les fidèles et les prêtres du diocèse de Pavie

Chers fidèles et chers frères dans le sacerdoce,

Avec ce message, j'ai l'intention d'offrir quelques indications qui nous aideront à vivre la situation qui se crée, même sur le territoire de notre diocèse, pour l'infection virale du "Coronavirus".

Il est évident que nous sommes tenus de respecter les dispositions émises et mises à jour par les autorités compétentes qui visent à faire face à la propagation du virus, en évitant un alarmisme exagéré et la croissance d'un climat social de méfiance et de peur.


Malheureusement, comme je dois suspendre, jusqu'à nouvel ordre, la célébration des saintes messes, j'ordonne que les églises restent ouvertes, pour la prière personnelle des fidèles, et je demande que, même en semaine, les prêtres célèbrent la messe quotidienne, à huis clos, en priant au nom de toute la communauté, en signalant au son des cloches que l'Eucharistie est offerte pour les vivants et les morts : Même si nous ne pouvons pas la célébrer publiquement, la prière liturgique ne doit pas manquer, ce qui pour nous, prêtres, est un rendez-vous quotidien de la vie et une source inépuisable de grâce pour tout le peuple de Dieu. Les prêtres doivent maintenir le contact avec les fidèles, et ils ne doivent pas manquer de poursuivre leur présence auprès des malades et des personnes âgées dans les maisons et les refuges.


Cette situation d'épreuve, que nous sommes appelés à vivre, peut être un temps de purification et de maturation de notre foi, si elle nous conduit encore plus près du Christ Sauveur, par la prière personnelle et en famille : Comme nos aînés, lorsqu'ils ont dû faire face à des épidémies et à des maladies bien pires, sans rien enlever aux précieux efforts des médecins et des travailleurs de la santé, et sans faillir aux indications de prudence et d'hygiène, prenons le chapelet dans nos mains et confions-nous à la tendresse et à la puissante intercession de Marie, invoquons la protection de nos saints, saint Syro, saint Augustin, saint Riccardo Pampuri.

Dans quelques jours, nous entrerons en Carême : par la prière, unissons le geste de pénitence, le jeûne, les œuvres de charité et acceptons de vivre ces jours délicats et difficiles comme un temps de conversion. Il est toujours possible de suivre la messe, même quotidiennement, à la radio ou à la télévision.

Je conclus par une simple réflexion : le climat de grande alarme sociale, d'insécurité et d'anxiété qui risque de s'étendre est aussi le fruit d'un regard sur la vie qui voudrait tout contrôler, qui lutte pour accepter la condition humaine fragile et vulnérable et qui, après tout, a effacé Dieu de l'horizon de l'existence. Nous pensions pouvoir tout contrôler, mais la réalité est plus grande que nous et nous devons peut-être apprendre à unir le juste et passionné engagement pour vaincre le mal et la maladie, le confiage au vrai Seigneur du monde, Créateur et Père, dans le geste humble et intelligent de la prière : "Les comptes sur l'homme, sans Dieu, ne reviennent pas, et les comptes sur le monde, sur tout le vaste univers, sans Lui ils ne reviennent pas" (Benoît XVI).

Invoquons le Seigneur de la vie pour les personnes touchées par cette infection, restons proches de leurs familles, évitons toute forme de distance et de suspicion dans les relations sociales : que ces jours-ci nous rendent plus unis et attentifs, soucieux du bien de chaque frère et sœur en humanité.

Tout ce que je bénis et tout ce que je confie à la douce Mère de Dieu !

Pavie, 23 février 2020

Votre évêque Conrad