Comme en Chine, en Espagne on détruit sur ordre de la Justice 

Début de la démolition de la chapelle du «voyant» d'El Escorial



On ne sait pas où le sarcophage se déplacera avec les restes mortels de Luz Amparo Cuevas


Début de la démolition de la chapelle du «voyant» d'El EscorialLes travaux de démolition de la chapelle construite par le visionnaire Luz Amparo Cuevas à El Escorial (Rodrigo JimÈnez / EFE)
30/01/2020 14:41Mise à jour1/30/2020 5:37 PM

Les travaux de démolition de la chapelle construite par le visionnaire Luz Amparo Cuevas à El Escorial ont commencé ce jeudi matin tôt sur ordre de la mairie de la ville.

Le conseil municipal a ainsi exécuté le jugement de la Cour supérieure de justice de Madrid d'octobre 2017, qui a ratifié l' illégalité de l'infrastructure érigée par le dénommé `` le visionnaire d'El Escorial ''. En plus de la chapelle, dans la ferme Prado Nuevo d'El Escorial se trouve le tombeau du voyant, et jusqu'à présent, il n'a pas été confirmé ce qui en sera fait.

La chapelle est située sur la ferme du Prado NuevoLa chapelle est située sur le domaine Prado Nuevo (Rodrigo JimÈnez / EFE)

Le président de l'Association des victimes des apparentes apparitions d'El Escorial, Juan Carlos Bueno, a informé Efe qu'il avait été informé qu '"ils retireront le sarcophage lors de la démolition de la chapelle afin qu'elle ne subisse aucun dommage", cependant, il ne sait pas "ce qu'ils vont faire de lui".

Dans cette optique, le président de cette association estime qu '"il est illégal de continuer la tombe là-bas car c'est une terre rustique, pas un cimetière".

«La garde civile ne laisse entrer personne, elle n'a même pas laissé entrer la fille du visionnaire»

Juan Carlos Bueno a expliqué à Efe qu'un «dispositif impressionnant» avait été organisé. "Cela ressemble à une opération de l'État, il y a cinq voitures de patrouille, des bulldozers et des camions qui sont entrés pour enlever les débris", a-t-il dit, ajoutant que "la garde civile ne laisse entrer personne, elle n'a même pas laissé la fille du voyant. "

Le président de cette association n'a pas vu son frère depuis 15 ans car il est interné dans l'une des résidences créées par Amparo Cuevas, et demande depuis des années de démolir cette infrastructure et de retirer les fonds publics avec lesquels ces résidences sont soutenues.

Du journal La Vanguardia