Anton LaVey, le fondateur de l'Eglise de Satan, a déclaré: « Je suis heureux que les parents chrétiens aient laissé leurs enfants adorer le diable au moins une nuit de l'année. » 

 

La mort étant entrée par la Diable , peut -on fêter "allégrement" la fête du du dieu des morts , ou en tant que chrétien plutôt choisir la Vie ? 

Halloween est même fété par des Catholiques !

Halloween, fête satanique ou comment inciter vos enfants à glorifier les ténèbres

Nous avons déjà dans nos précédents billets insisté sur le fait que les parents se doivent de protéger leurs enfants de l'emprise démoniaque et de les éduquer clairement de manière à ce qu'ils aient conscience de l'influence de l'Enfer dans ce monde.


Une fête à laquelle les parents livrent criminellement leurs enfants au Diable pour en faire ses adorateurs ignorants et qui heureusement ne trouve pas en France le succès qu'elle trouve dans les pays anglo-saxons, le Québec ou dans d'autres pays comme le Mexique, est Halloween.

Malheureusement, elle a tout de même ici aussi ses partisans. En dehors des satanistes qui profitent de cette fête des monstres pour pratiquer des rituels en l'honneur de Satan, elle est devenue une nouvelle occasion de faire la fiesta entre amis, déguisés en monstres, et une manière d'amuser nos chers bambins et de les élever déjà à coup de sensations fortes sans penser aux conséquences.

Nous insistons vraiment sur l'éducation, car tout part de là. Voulez-vous faire de vos enfants des possédés précoces ? Il suffit de peu pour que la brèche se forme.

Cela n'est pas anodin de déguiser vos enfants en fantôme, vampire, diables, de les habiller comme des démons. Vous permettez à Satan de s'emparer d'âmes innocentes.

Sans parler du fait que porter ces costumes à l'effigie du mal glorifie l'Enfer, Le mot Halloween est une contraction de l'anglais All Hallows-Even qui signifie The eve of All Saints' Day en anglais contemporain, et qui peut se traduire comme « la veillée de la Toussaint ». Venue singer et supplanter une fête chrétienne (la vigile de la fête de tous les Saints), la fête que l'on connait aujourd'hui sous le nom de Halloween a été assimilée au Samain, fête païenne de la culture celtique qui consistait il y a 2500 ans à laisser de la nourriture en offrande à l'entrée de sa maison pour apaiser les esprits parce que l'on croyait que la veille de la Toussaint, une porte s'ouvrait entre le monde des vivants et celui des morts.

Inspirée par Satan, Halloween est une affaire d'idolâtrie (1).

Aujourd'hui, et quand l'on a été témoin ou victime de persécutions démoniaques, l'on peut sans hésiter appeler cela un pacte diabolique.


Vous pouvez y croire ou pas, mais dans le doute, mieux vaut passer pour un superstitieux ou un catholique rigide qu'attirer l'attention des esprits démoniaques et laisser vos enfants se faire alpaguer par l'Enfer.

Ne donnez pas satisfaction au Diable et à ses partisans qui jouissent de votre ignorance ! Piétinez Halloween et déjouez les ruses du Malin ! (2)

Il y a des jeux plus sains à proposer à vos enfants que de leur montrer qu'il est normal de jouer avec le Mal, qu'il est amusant de jeter des sortilèges : Un bonbon ou un sort ? (ce qui revient à leur apprendre à maudire). On plante la graine de la sorcellerie par le jeu.

Ne louez pas bêtement les démons et le Diable.

Pour la Toussaint (fête de tous les saints), faites plutôt célébrer des messes pour vos défunts, brûlez un cierge, priez pour eux (Rosaire, Chapelet des âmes du Purgatoire, etc.), et faites bénir leurs tombes.
Sur fond de beuverie, débordements sexuels, profanation de saintes espèces et sacrifices de sang, les adeptes du satanismes et de la sorcellerie célèbrent rituellement ces mêmes dates (chrétiennes) par des cérémonies sacrilèges (messes noires ou rouges). Sous nos latitudes, les grands sabbats ont lieu à l'occasion des quatre fête calendaires celtiques :

Le 1er ou le 2 février : Imbolc est la fête de la Grande Déesse de la Lumière, épouse de Lucifer et patronne des druides. 

Le 1er mai : Beltaine, en l'honneur de Baal, est la fête des prêtres de Satan. La nuit des Walpurgis, le 31 avril, est son homologue allemand. 

Le 1er août : Lughnasad est la fête de Lucifer, le grand roi solaire et dieu primordial. 

Le 1er novembre : Samhain honore le monde des Ténèbres. Halloween, son homologue anglo-saxon, est fêté le 31 octobre, veille de la Toussaint, qui est aussi le Nouvel An des sorciers. 

Les sabbats mineurs ont lieu à l'occasion des solstices (notamment d'été, autour du 21 juin, Libta) et des équinoxes. 

On remarquera que ces vauderies ont souvent lieu à la veille des fêtes chrétiennes. Dans le but évident de contrecarrer l'abondance de grâces (notamment de libération) accordées par le ciel à l'occasion de nos solennités liturgiques. (Mgr Tournyol du Clos)


(1) L’idolâtrie est commise en adorant les images et les idoles comme si elles étaient Dieu, ou croyant qu’elles possèdent une quelconque divinité... (Concile de Trente) ou L’idolâtrie est une perversion du sens religieux inné de l’homme. L’idolâtre est celui qui « rapporte à n’importe quoi plutôt qu’à Dieu son indestructible notion de Dieu » (Catéchisme de l’Église Catholique – CC 2114 ; Origène, Cels. 2, 40).

(2) Nous déplorons également la nouvelle tendance appelée "Zombie Walk".


http://le-petit-sacristain.blogspot.com/2015/06/halloween-fete-satanique.html