États-Unis :

près de 70% des catholiques voient l’eucharistie comme « un symbole »

MŁODZI CHCĄ PIĘKNEJ LITURGII

Seul 1/3 des catholiques américains croit en la transsubstantiation, c’est-à-dire à la conversion du pain et du vin en corps et sang du Christ lors de l’Eucharistie, rapporte une étude du Pew Research Center.

Miraculeux changement qui s’opère sur l’autel durant la messe au cours duquel le pain et le vin abandonnent leur substance pour prendre celle du corps et du sang du Christ, en ne gardant que l’apparence du pain et du vin, la transsubstantiation est un dogme de l’Église catholique. Pourtant, il est loin de faire l’unanimité chez les catholiques américains. Près de 7 catholiques américains sur 10 (69%) estiment que le pain et le vin utilisés lors de la communion « sont des symboles du corps et du sang du Christ », rapporte une étude récente du Pew Research Center. En parallèle, ils sont 22% (soit un catholique sur cinq) à rejeter l’idée de la transsubstantiation, même s’ils connaissent la position de l’Église sur ce sujet.

 

Parmi les catholiques américains pratiquants (qui assistent à la messe au moins une fois par semaine), ils sont 63% à accepter ce dogme. Néanmoins, même dans cette catégorie, environ un tiers (37%) ne croit pas que le pain et le vin de la communion deviennent réellement le corps et le sang de Christ.

Pour mémoire, l’Église a toujours eu la conviction que par la consécration du pain et du vin à la messe s’opère le changement de toute la substance du pain en celle du corps du Christ et de toute la substance du vin en celle de son sang. C’est un dogme de la foi catholique. Ce n’est pas seulement un changement d’apparence, comme lorsque l’on change de vêtement, mais un changement de substance, de réalité profonde, a ainsi souligné le pape émérite Benoît XVI dans Le sacrement de l’amour (n°11) : « La conversion substantielle du pain et du vin en son corps et son sang met dans la création le principe d’un changement radical, comme une sorte de “fission nucléaire”, pour utiliser une image qui nous est bien connue, portée au plus intime de l’être, un changement destiné à susciter un processus de transformation de la réalité, dont le temps ultime sera la transfiguration du monde entier, jusqu’au moment où Dieu sera tout en tous ».

 

États-Unis : près de 70% des catholiques voient l'eucharistie comme " un symbole "

Miraculeux changement qui s'opère sur l'autel durant la messe au cours duquel le pain et le vin abandonnent leur substance pour prendre celle du corps et du sang du Christ, en ne gardant que l'apparence du pain et du vin, la transsubstantiation est un dogme de l'Église catholique.

http://fr.aleteia.org