Récite ton chapelet, dit DIEU,

et ne te soucie pas de ce que raconte tel écervelé :

 que c’est une dévotion passée et qu’on va abandonner.

 Cette prière-là, je te le dis, est un rayon de l’Evangile :

on ne me le changera pas.

Ce que j’aime dans le chapelet, dit Dieu,

c’est qu’il est simple et qu’il est humble.

Comme fut mon Fils

Comme fut ma Mère.

Récite ton chapelet :

tu trouveras à tes côtés toute la compagnie rassemblée en l’Evangile :

la pauvre veuve qui n’a pas fait d’études

 et le publicain repentant qui ne sait plus son catéchisme,

la pécheresse effrayée qu’on voudrait accabler,

et tous les éclopés que leur foi a sauvés,

et les bons vieux bergers, comme ceux de Bethléem,

qui découvrent mon Fils et sa Mère…

Récite ton chapelet, dit Dieu,

il faut que votre prière tourne, tourne et retourne,

comme font entre vos doigts les grains du chapelet.

Alors, quand je voudrai,

je vous l’assure, vous recevrez la bonne nourriture,

qui affermit le cœur et rassure l’âme

Allons, dit Dieu, récitez votre chapelet

Et gardez l’esprit en paix.

Charles Péguy

 

freresjaccard.org

Père Guy Alain en RCA nous dit que grâce à l'aide de l'association les femmes sont en train d'aménager la boutique pour vendre les vêtements qu'elles cousent elles-mêmes et il espère que d'ici Pâques cette boutique sera opérationnelle. Un bel espoir pour toutes ces femmes qui ont appris la couture et pourront enfin vendre leurs créations pour mieux vivre !

http://www.freresjaccard.org