Ce matin, tôt, en relisant les derniers écrits du Pape Émérite Benoit XVI , quel ne fût pas mon étonnement de  découvrir dans un passage ce qu'il dit !

Car, avec mes mots, je réponds souvent  a ceux qui me questionnent, ce que justement Benoît XVI révèle dans sa dernière lettre et ce, pour mes propos , bien avant que celle-ci soit  publique .
Mais lui, en des termes plus élevés, parle de  la ruse du diable et de son action pour essayer de discréditer l oeuvre de Dieu a travers ses serviteurs, afin que le monde se détourne de l église et de Dieu en voulant  faire  douter de sa bonté. Comme avec l histoire de Job.
Ce que peu de gens voient  qui est derrière tout cela , le diable ce séducteur et diviseur, lui qui hait les hommes consacrés et l'humanité .

Je l écris dans l introduction  de mon livre déjà cette référence  au bon grain et l ivraie dans l'église , sans omettre que nous aussi nous sommes pécheurs .

Et c'est pourquoi  je parle du combat en faveur de la Sainte Église instituée par Notre Seigneur Jésus Christ et de l'institution de la papauté qui sont  attaquées. 

Que le Pape Émérite fasse également référence au mystère de l incarnation a travers la Sainte  Eucharistie  fait aussi référence a ce message  ou le Seigneur m avait fait écrire  cela quasiment  en les mêmes termes et ou le Pape dit même qu'il en va de l'existence de l'église .
Toutefois dans  l extrait sélectionné et mis dans mon livre, n est pas mentionné ceci que je vous cite : 
" Toutes choses en ce monde, créé par Moi, est dans ce mystère ". 

Bien que  je ne saisisse pas encore la profonde signification de tout ce qui m'a été révélé, Benoit XVI parle d'existence même de la survie de l' église, et comme pour la nouvelle fête de Marie Mère de L'Église dernièrement instituée, où l'explication sur la Maternité Divine et l'Esprit Saint m'a éclairé sur la bénédiction que souhaite la Sainte Vierge voir offerte, encore une fois des éminents membres de l'église viennent confirmer ce que qui m'a été révélé.

Tout cela me laisse dans un émerveillement total,  avec une grande et sainte crainte devant ce mystere, et le choix  du ciel a mon égard. 

Gloire a toi  Seigneur. 

Voici un extrait des écrits de Benoit XVI :

Il y aura toujours de l’ivraie parmi le bon grain dans le champ du Seigneur, et des mauvais poissons à côté des bons dans les filets de pêche de l’Eglise. Et de conclure par une belle application d’un passage de l’Apocalypse (12, 10) où le diable est présenté comme « l’accusateur de nos frères », comme il fit avec Job en l’accusant devant Dieu.

« Le Dieu Créateur est affronté au diable qui dit du mal de toute l’humanité et de toute la création. Il dit, non seulement à Dieu, mais surtout au monde : Regardez ce que ce Dieu a fait. Soi-disant une bonne création, mais en réalité pleine de misère et de dégoût. (…)  

L’idée d’une Eglise meilleure, créée par nous-mêmes, est en fait une proposition du diable, avec laquelle il veut nous éloigner du Dieu vivant, par une logique trompeuse par laquelle nous sommes trop facilement dupés. Non, même aujourd’hui, l’Eglise n’est pas seulement composée de mauvais poissons et de mauvaises herbes. L’Eglise de Dieu existe aussi aujourd’hui, et c’est aujourd’hui l’instrument même par lequel Dieu nous sauve. Il est très important d’opposer les mensonges et les demi-vérités du diable avec toute la vérité : oui, il y a le péché dans l’Eglise et le mal. Mais même aujourd’hui, il y a la Sainte Eglise, qui est indestructible.

Le pape émérite poursuit : il ne suffit pas de rappeler l’existence de Dieu, il faut encore vivre de l’Incarnation, particulièrement à travers la sainte Eucharistie. 

Voir dans mon livre,  L'Antéchrist est dans mon Église , l'avant propos page 13, et extrait message du 13 fevrier 1992 page 175.

Bastiano