Église de la Madeleine aujourd'hui, constat au vu des images ...?

Messe Rock dédiée au dieu Johnny , vénéré, adoré.

Concert, speech digne de discours politique, sentimentalisme , chants aux paroles qui auront sûrement converti les gens présents et ceux qui,disaient ne pas connaître Johnny, pas au Christ non , mais à l'idole des jeunes.

Confusion des genres !

Tous les 9 du mois messe dédiée donc au dieu Johnny , la catéchèse Johnny prend, de nouveaux convertis affluent et afflueront, communieront , comme pour la plupart à Johnny présent dans l'hostie, personne n'aura pensé a jésus, ou très peu, d'autant plus qu'on se demande , dans quel état de grâce ils recevront la Sainte Hostie ...

Cerise sur le gâteau , la présence réelle de Jésus dans le tabernacle signifiée par la petite lumière rouge ...

Pensez vous que le Prêtre fasse encore la différence ?

Laisser un concert rock n'roll laïc s'installer dans une Église consacrée avec paroles et musique loin du grégorien , en présence de du Vrai dieu vivant ? Il ya des règles que ce Prêtre à oublié, débordant de cet amour humain.

Document Romain 1987

 

Le texte romain commente le canon 1210 du Code de Droit canonique qui stipule de respecter le caractère sacré de l’église en excluant a priori ce qui ne relève pas du culte. On ne devrait donc admettre à l’église en matière musicale que la musique à caractère liturgique (donc prenant place dans la célébration liturgique). Il est vrai que le champ d’exécution peut s’avérer aujourd’hui restreint depuis la réforme conciliaire qui a voulu d’abord favoriser la participation des fidèles plutôt que l’écoute d’une schola ou de l’orgue. C’est pourquoi l’on peut envisager, et selon certaines conditions, la tenue de concerts de musique dite sacrée en dehors des célébrations liturgiques. On pourrait ainsi imaginer que certains concerts, dans la mesure où ils sont en rapport avec le temps liturgique, peuvent avoir leur place. On pourrait encore admettre certains concerts toujours de musique sacrée surtout s’ils créent un climat de beauté et de méditation ou s’ils contribuent à maintenir vivant les trésors de la musique de l’Eglise (no. 9).

 

Le paragraphe 8 du document se montre très clair en ce qui concerne les autres genres de musique : « Il n’est pas légitime de programmer dans une église l’exécution d’une musique qui n’est pas d’inspiration religieuse et qui a été composée pour être exécutée dans des contextes profanes précis, qu’elle soit classique ou contemporaine, d’un haut niveau ou populaire : cela ne respecterait ni le caractère sacré de l’église ni l’oeuvre musicale elle même, qui serait exécutée dans un contexte qui ne lui est pas naturel. »

On adoptera une tenue et un comportement convenant au caractère sacré du lieu. On n’occupera jamais le choeur de l’église et on respectera en toute circonstance l’autel, l’ambon et le siège du célébrant. 
- Le Saint Sacrement aussi sera respecté voire transféré en un autre lieu. 

 Le concert (toujours de musique sacrée) sera assorti de commentaires permettant de le situer dans la tradition spirituelle. 

 

De quoi halluciner 

Les servants de messe et le Prêtre tout sourire, au bord du rire avant l'offertoire, un curé yé-yé à la guitare applaudit ... Affligeant

Sûr, qu'à la sortie, de l'aveu du Prêtre, son église n'a jamais été autant remplie , et avec une telle ferveur dit t-il ...

Ferveur envers Johnny bien sûr .... Mépris envers le Vrai Dieu et le sacré ...

L'homme à la place de Dieu, c'est la foi de mise aujourd'hui, où la messe est devenue une ker-messe.

Rassuré? je ne suis pas persuadé qu'à l'avenir ce Prêtre saura montrer aux brebis égarées le véritable amour de Dieu ...

Pieu rêve? 

Les FM doivent se réjouir, pendant que les Saints et martyrs pleurent, et demandent jusqu'à quand ?

Miséricorde oui, mais méfiance, car on ne se moque pas de la Miséricorde Divine !

Bastiano