Intimidé par la présence de centaines de personnes, dont les caméramans et les photographes, Emanuele ne parvient pas à poser sa question. Le Pape l’invite alors à le rejoindre sur son estrade, discute quelques instants avec lui, avant de s’adresser à la foule :

« [Emanuele m’a expliqué] que son père était décédé récemment. Il était athée, mais il avait fait baptiser ses quatre enfants. C’était un brave homme. [Emanuele] craint que son père, qui n’était pas croyant, n’ait pas pu aller au paradis. C’est Dieu qui décide qui va au paradis, mais comment est le cœur de Dieu devant un père comme lui ? Que croyez-vous ?

Un cœur de père. Dieu a un cœur de père, et devant un père qui, même s’il n’était pas croyant, a été capable de faire baptiser ses enfants et de leur transmettre sa bonté, pensez-vous que Dieu pourrait le laisser loin de lui ? Pensez-vous cela ? Dieu abandonne-t-il ses enfants s’ils sont bons ?

Alors, Emanuele, voici ta réponse : biensûr que Dieu est fier de ton père, parce que c’est plus facile de faire baptiser ses enfants lorsqu’on est croyant que lorsqu’on est athée. Et Dieu a dû beaucoup aimer ça, c’est évident.

Parle à ton père, prie pour ton père. Merci Emanuele pour ton courage. »

Pour ceux qui ne lisent pas les commentaires , je remets ici le mien :

Et contrairement à ce qu'on pourrait penser ,ou lire, il n'est pas dit qu'un athée peut aller au paradis, mais que Dieu dans sa bonté jugera ...et pour finir il dit bien qu'il faut prier pour ce père.. 
Ce qui prouve qu'il n'est pas en paradis loin s'en faut , sinon quel besoin de prier pour lui ? "