27 mars 2017

 

 

Laureano Benítez Grande-Caballero.-

puisque le christianisme est venu sur la face de la terre, incarnant les dimensions célestes et les forces de la lumière générée immédiatement cela a généré comme son homologue yin un côté sombre, une graine du mal que les forces occultes ont planté dans les mauvais systèmes de pensée marqués par le gnosticisme, héritiers directs des sabbats initiatiques de l'ancienne Egypte et Sumer. Ces philosophies ont en commun la demande Babelienne à placer l'homme sur le trône de Dieu, en utilisant les forces opérationnelles Promethean avait pris au ciel Lucifer lui-même, le Seigneur de toutes ces religions, Seigneur des Mouches, Seigneur des Enfers et Souterrains .

Voici comment toute l'histoire n'a été, qu'un contineul Armageddon entre le bien et le mal, une bataille continue entre le catholicisme et un tas d'ennemis sortis des terriers de la pègre, dont l'horizon final est la destruction de la foi catholique, introniser le Seigneur dans un nouvel ordre mondial où il peut déployer sa puissance despotiquement, paître leurs troupeaux d'esclaves sous l'égide d'une religion mondiale comme « New Age ».

Dans cette bataille gigantesque, les armées lucifériennes ont utilisé comme une arme de destruction massive une large panoplie de mouvements politiques créés par les sectes initiatiques luciférienne, qui constituent le « personnel » du NOM. Avec l'excuse de retour au classicisme, ils menacerent avec  lhumanisme de la Renaissance, et plus tard -invocant « lumières » avec l'excuse de progress- a donné naissance à des Lumières.

Le premier est venu avec grande apothéose de la Révolution française, qui étaient déjà face ouverte, avec la trilogie « liberté, égalité, fraternité », la version gnostique de « Dieu, Patrie et Roi » de l'Ancien Régime. motivations politiques étaient secondaires, comme le véritable objet de leur attaque était l'Eglise: il était de créer l'État laïque et laïque, la première étape de la persécution des catholiques, visant à l'avènement de NOM.

Une autre tête de cette hydre hideuse est apparu avec l'avènement du communisme, financé et conçu par les hiérarchies ploutocratique de NOM, anti-catholique farouchement, auteur génocidaire d'innombrables holocaustes, beaucoup d'entre eux  chrétiens. Karl Marx a été financée par les banquiers de Wall Street, qui a également mis à incuber Lénine et Trotsky, avec son patronage parrainant son intronisation dans les palais d'hiver.

Et maintenant, nous sommes dans une autre des forces apothéose du mal, incarné dans le progrerío de la pensée « politiquement correct », c'est, sous réserve de l'imposition despotique de l'idéologie NOM: anti-catholicisme, le multiculturalisme, l'idéologie du genre, etc., qui infecte la civilisation occidentale dans le but de détruire les valeurs chrétiennes, l'idéologie a eu une explosion étonnante en Espagne, un pays de « nacionalcatolicisme » qui est passé au  « progrepopulisme» rojerío héritier direct de la deuxième République.

A côté de l'Etat laïc, l'autre joyau de la couronne de aconfesionalité religieuse est la liberté d'expression démocratique qui, sous les forces du mal ont dans l'impunité créé un monde souterrain de blasphème, sacrilège, profanation et persécutions de l'Eglise catholique de toutes sortes avec la toile de fond d'un multiculturalisme politiquement correct, l'un des joyaux de la pensée luciférienne unique qui imprègne l'idéologie de NOM.

Pourquoi ces persécutions à une institution comme l'Église catholique, qui, depuis deux millénaires a développé un impressionnant travail de charité et de l'aide aux « personnes » ils disent qu'ils veulent « sauver »? Jusqu'à l'avènement de l'État-providence, l'Eglise a joué un rôle déterminant dans l'amélioration des conditions de vie des vastes multitudes de pauvres, sans ressources, malades, marginalisés ... une multitude de souffrances formant ce que cette canaille appelé « peuple » et « peuple « mots avec lesquels la bouche en disant que leurs représentants sont remplis, mais ils ont seulement donné la misère, les pogroms, les pénuries, les goulags, Chekas, tyrannies et purges.

Toujours du film "The Last Days" (2013)

Toujours du film "The Last Days" (2013)

Pourquoi cette haine de l'Eglise? Parce que l'Église est son rival à forger la conscience et l'idéologie du peuple? Parce que les catholiques et le contrôle rouge des masses se battent, exercer un pouvoir réel dans la société? Rien n est plus loin de la réalité, dans le cas de deux mondes complètement différents. Les causes réelles des mouvements gauchistes laïques offensives contre l'Eglise catholique il faut chercher beaucoup plus loin dans le temps, puisque la rojerío progressive est la création directe de la luciférine tradition ésotérique liée à gnosticisme qui plonge ses origines dans la nuit temps, et vise à semer le chaos où il va prospérer l'ONM avec un contre-pointant directement à la destruction des valeurs traditionnelles de -Religion, Patria, la légalisation de la civilisation famille- de la drogue, l'identité sexuelle, l'avortement libre, l'autodétermination, la laïcité despotique, kulturbasura, multiculturalisme, anti-patriotisme ... Pura idéologie podemita, parce que pour ce travail destructeur ont été traîtreusement promu anti-establishment et ses partenaires, sont donc là à proximité du pouvoir.

Et ils sont là encore, à notre pays après l'échec de sa tentative républicaine. Encore une fois, ils viennent pour nous. Nous sommes dans le deuxième assaut. Et, comme aujourd'hui, l'Espagne est le champ d'expérimentation où les puissantes forces du mal qui cherchent à contrôler le monde à trahir le roi des Mouches déplacent leurs pions, répétant leurs stratégies pour éliminer le christianisme et conduire à une religion universelle qui est le matrice NOM.

Soyez cobayes est à nouveau notre rôle dans l'histoire, notre destin fatal. Si notre guerre civile a été le procès de la Seconde Guerre mondiale, ces élections sont le prélude à la troisième, qui a changé ses scénarios de guerre, depuis qu'il a commencé comme conflit Est-Ouest, puis se sont tournés vers une opposition Nord-Sud, et maintenant il a acquis son vrai visage: Armageddon entre le bien et le Mal.

Et le moment décisif de cette bataille dantesque est menée en Espagne, double et bipolaire -le seul pays dans le monde se compose de deux pays en un, précisément parce que cette dualité incarne l'opposition entre le bien et le mal, représenté dans les deux Espagnes ; parce que notre pays a toujours été le plus catholique de la chrétienté, la nation qui avait combattu plus l'idéologie luciférienne, le plus retenu l'héritage spirituel du catholicisme, qui avait été formé dans les « hérétiques de marteau » pour les hordes de la pègre, qu'il était plus défendu les traditions et les valeurs de la civilisation chrétienne occidentale.

Il est notre destin en tant que pays depuis les années de la Seconde République: servir de cobayes, solaire où les forces du mal connaissent leurs conspirations et tester leurs armes diaboliques dans une stratégie judicieusement planifiée parce qu'ils savent que, si l'Espagne tombe, d'autres moins fortes succombent aussi. Nous sommes un camp d'entraînement des enfants de Belzébuth, la chair à canon pour leurs progreríos et blasphèmes, pour sa persécution flagrante.

Ils ont échoué dans les années 30, mais ils sont là encore, plus difficile. Espagne inaugure le temps de l'Apocalypse est venu Armageddon.

http://www.alertadigital.com/2017/03/26/espana-en-el-final-de-los-tiempos/