L'INCENDIE DU DIVIN AMOUR

Résultat de recherche d'images pour "st joseph et jesus"

Méditation :

Ah ! S'écrit St Alphonse de Liguori, quelles affections devaient pénétrer le coeur de Saint Joseph quand il portaient dans ses bras cet aimable enfant et qu'il lui faisait ou en recevait de tendres caresses ; quand il entendait sortir de ses lèvres divines, les paroles de la vie éternelle, qui étaient comme autant des flèches enflammées se dirigeant vers son coeur si tendre, pour le blesser d'amour ! 

A la longue, la fréquentation des même personnes finit par diminuer l'amour qu'elles se portent entre elles, mais c'est parce que plus les hommes se fréquentes, plus ils découvrent de défauts les uns les autres. Or, cela ne pouvait arriver à St Joseph. Plus il voyait reluire en lui de sainteté. Concluez de là l'intensité de son amour, puisque (suivant l'enseignement des auteurs) il a joui pendant vingt cinq ou trente ans le la compagnie de Jésus.

Les deux disciples d'Emmaüs se sentirent embrasés d'amour divin pour les quelques instants qu'ils accompagnèrent le Sauveur et qu'ils l'entendirent parler. Ils se disaient l'un à l'autre : "Notre coeur n'était-il pas tout enflammé au dedans de nous, pendant qu'Il nous parlait dans la voie ?".

Que devons-nous donc penser des flammes de sainte dilection qui se développèrent dans le coeur de Joseph pendant les trente années qu'il passa dans la compagnie du Fils de Dieu, écoutant ses paroles et observant ses exemples ? Quel incendie d'amour Divin tous ces attraits si purs ne devaient-ils pas exciter le coeur de Joseph, ce coeur si pur de toute affection terrestre !

Résolution :

Passer la journée dans un grand esprit de recueillement et de préparation à la fête de demain.

Exemple : l'effet d'une prière à Saint Joseph

Un saint évêque, missionnaire dans l'Océanie, disait avec une humilité touchante ces paroles bien propres à raviver notre confiance envers Saint Joseph : "J'ai beaucoup redouté la mort, aujourd'hui je ne la crains plus ; il y a dix mois que je la considère dans la méditation, et vint cinq ans que je récite journellement une prière à Saint Joseph pour m'obtenir la grâce de bien mourir". (Paroles de Mgr Douarre mourant)