L'AMOUR DE MARIE POUR JOSEPH

Résultat de recherche d'images pour "marie et joseph" 

Méditation :

Le plus grand orateur de la France, Bossuet, s'écriait un jour en contemplant les excellences de St Joseph : "Vous voyez la dignité de Marie en ce que sa virginité a été choisie dès l'éternitié pour donner Jésus-Christ au monde. Mais voyez aussi la dignité de Joseph en ce que cette pureté de Marie, qui a été si utile à notre nature, a été confiée à ses soins, et que c'est lui qui conserve au monde une chose si nécessaire".

Voilà le principal fondement de l'amour de Joseph. Sans doute, le saint patriarche était, aux yeux de la bienheureuse Vierge, un homme juste et craignant Dieu, digne par conséquent de l'estime et de l'affection de la mère de Dieu. Mais ce qui la touchait davantage, ce qui la pénétrait de reconnaissance et d'amour, c'est que Saint Joseph avait été chargé par le Seigneur de veiller à la conservation et à la protection de la pureté immaculée de la plus excellente de toutes les créatures. Marie, qui a aimé la virginité jusqu'à la préférer à la gloire de la maternité divine, pouvait-Elle ne pas être remplie d'un chaste et pieux amour pour celui qui vivait à ses côtés, avec la charge de protecteur !

Plus tard, cet amour de gratitude s'augmenta par la considération des services multipliés que Joseph cherchait à rendre à la Sainte Famille, des fatigues et des sueurs qu'il s'imposait dans ce but, des tendresses qu'il prodiguait amoureusement et respectueusement à l'Enfant-Dieu. Une mère aime toujours les amis et bienfaiteurs de ses enfants : jugez de l'amour que la plus excellente des mères dut avoir pour celui qui aima avec une ardeur si généreuse le plus parfait des fils !

C'est donc auprès de Marie que nous viendrons apprendre à aimer Joseph. C'est cette Vierge si parfaite et si tendre qui sera notre modèle dans la dévotion que nous voulons avoir pour le gardien de Jésus.

Résolution :

S'unir quelques fois à Marie dans les louanges qu'on rend à Saint Joseph.

Exemple : le bienheureux Herman

Marie aima toujours particulièrement les amis de Saint Joseph. Le bienheureux Herman, de l'Ordre des Frères Prêcheurs, fut l'un des plus zélés pour notre saint patriarche. Il s'appliqua a imiter sa vie caché à Nazareth, et ne passe aucun jour, particulièrement le mercredi, sans faire quelque prière ou quelque oeuvre de piété en son honneur. Aussi Marie le combla-t-Elle de faveurs extraordinaires et de grâces de prédilection. Elle lui changea jusqu'à son nom et lui donna celui de Joseph en récompense de sa vive affection pour son chaste époux. (L'abbé Deidier, Mois de St Joseph à l'usage du clergé).