Résultat de recherche d'images pour "neuvaine tradi à st joseph pour 2017"

Jour 6 – Saint Joseph, travailleur

Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.
Humble saint Joseph, vivant dans la pauvreté, vous avez dignifié votre profession par le travail constant et vous vous sentiez heureux de servir Jésus et Marie avec le fruit de votre sueur. Obtenez-moi un amour pour le travail qui m’a été imposé comme un devoir d’état,  recherchant à accomplir par celui-ci  la volonté de Dieu. Protégez les foyers de travailleurs en France contre les influences néfastes des ennemis du Christ et de la Sainte Église. Obtenez pour eux la grâce de sanctifier leur travail par une intention droite et conforme aux desseins de la Providence Divine. Amen.

Priez pour nous, saint Joseph, modèle des travailleurs,
Afin que nous soyons dignes des promesses du Christ.

 

Pour tous les jours
Ô Dieu, qui, par une providence ineffable, avez daigné choisir le bienheureux Joseph, pour être l’époux de votre Sainte Mère, accordez-nous, que, l’honorant ici-bas comme protecteur, nous méritions de l’avoir pour intercesseur dans le ciel. Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Amen.

Prière
Glorieux saint Joseph, qui avez été exalté par le Père Éternel, obéi par le Verbe Incarnée, favorisé par l’Esprit Saint et aimé par la Vierge Marie ; je loue et bénis la Sainte Trinité pour les privilèges et les mérites avec lesquels elle vous a enrichi. Vous êtes très puissant et on n’a jamais entendu dire que quiconque ait eu recours à vous ait été abandonné. Soyez le consolateur des affligés, la protection des misérables et l’avocat des pécheurs. Acceptez avec une bonté paternelle celui qui vous invoque avec une confiance filiale et obtenez pour moi les grâces que je vous demande par cette neuvaine. Je vous choisis pour mon protecteur particulier. Soyez, après Jésus et Marie, ma consolation sur cette terre, mon refuge dans les malheurs, mon guide dans les incertitudes, mon réconfort dans les tribulations, mon père soucieux de tous mes besoins. Obtenez-moi, enfin, comme une couronne de vos faveurs, une bonne et sainte mort dans la grâce de notre Seigneur. Amen.