NAZARETH

Méditation :

Quand Jésus eut été retrouvé, il descendit avec Marie et Joseph, nous dit l'evangeliste, et il vint à Nazareth ; et Il leur était soumis !

Voilà tout ce que l'Esprit-Saint nous a révélé des dis-huit ans qui séparent Jésus du moment où Il doit commencer sa vie publique. Mais quelle gloire pour Joseph dans ce peu de mots ! Méditons-les.

Il descendit avec Joseph ! Notre-Seigneur s'était déjà humilié au delà de toute imagination pendant première enfance. Le voilà qui descend encore des hauteurs où l'avait placé son entretien avec les docteurs de Jérusalem. Il descend, Il s'abaisse, Il se cache. Mais c'est avec Joseph ! Heureuse créature d'avoir partagé les abaissements du Verbe fait chair, d'avoir été le confident de ses desseins miséricordieux et de ses humiliations si précieuses pour le salut des hommes.

Il vint à Nazareth. Nazareth en hébreu, le nom de cette ville signifie fleur et couronne? C'est là que la fleur de Jessé devait pendant tant d'années répandre dans le secret de la solitude ces parfums qui ravissaient les anges. C'est là qu'il devait se préparer à cette couronne douloureuse qui terminerait un jour sa mission parmi les hommes. Et Joseph est choisi du Ciel pour respirer avec les anges les parfums divins de ce Dieu fait homme, pour assister aux progrès que Jésus doit faire en âge et en grâce avant d'entrer dans ce ministère qui commence sa vie ici-bas.

Et Il leur était soumis. Soumis à Joseph, à qui Il obéissait comme à son Père. Oh ! Langue des anges ! prêtez-moi vous accents pour redire les grandeurs de celui à qui Dieu même a voulu obéir, au prix de tant de fatigues, d'un travail si grossier et si continuel !

Résolution :

Unir souvent son travail à celui de Notre-Seigneur à Nazareth.

Exemple : secours dans l'oraison

Pendant longtemps, raconte une jeune religieuse, je ne pouvais méditer sans être accablée de distractions les plus extravagantes, cu qui m'affligeait beaucoup. Or, un jour qu'accablée de tristesse, je me plaignais à Dieu de cette grande misère, je me sentis poussée à implorer le secours de St Joseph. Fidèle à cette inspiration de la grâce, je le fis avec une grande confiance, et non seulement je fus délivrée de mes distractions, mais encore j'arrivais en fort peu de temps à l'oraison de quiétude. J'ai fait une expérience qui m'étonne, c'est que je ne puis méditer sur les vertus et les perfections de St Joseph qu'à le manière des plus sublimes mystères, c'est-à-dire par voie d'admiration et d'anéantissement. Je ne saurais énumérer toutes les grâces signalées dont je lui suis redevable. Si je veux me lever avant l'heure ordinaire, je lui fais une prière avant de m'endormir, et je m'éveille toujours à l'heure dite. Un simple désir que je lui manifeste me délivre de mauvais songes, et j'obtiens aussi facilement de ce grand saint de n'avoir pendant le jour que de bonnes pensées. (P. de BARRY, Dévotion à Saint Joseph)

Résultat de recherche d'images pour "st joseph travailleur"

 

Qu'en tout la volonté de Dieu s'accomplisse