14 février 2017

Résultat de recherche d'images pour

Après la 1ère apparition, le jeudi 11 Février 1858 qui a été marquée par un souffle de vent, la vision de cette Dame nimbée d'un halo lumineux et vêtue de blanc; Signe de croix; chapelet, échange silencieux de sourires et de saluts.

Nous remarquons le souffle du vent annonçant l'arrivée de l'apparition, c'est le symbole de l'Esprit Saint précédent l'Epouse, ( dans l'AT le souffle du vent est toujours la figure de l'Esprit Saint )

la seconde apparition a le même caractère de prise de contact; toujours le silence. Bernadette avait apporté de l'eau bénite: ordre de disparaître si Elle ne vient pas de Dieu. Sourires de l'Apparition qui incline la tête vers elle. Extase de Bernadette. Récitation du chapelet. Nous sommes le dimanche de la Quniquaségime, des Quarante Heures. On discerne chez Bernadette les deux états qui alternent les jours suivants: état normal où la vision la laisse consciente de ce qui l'entoure, et l'état extatique, bien connu des mystiques, où la pâleur devient saisissante et où le visage se trouve transformé par une beauté venue de l'au-delà, et le corps alourdi et insensible à tout contact.

Vous remarquez les similitudes avec les apparitions notament de Notre Dame du Mont Carmel à Garabandal.

Prochain développement, le 18 février 

Bastiano

( extrait du Mystère de Lourdes, in mémoriam Abbé Jean De Bailliencourt+ le 8 février 1990)