17 janvier 2017

Une image de Malachi Martin prise en 1996, trois ans avant sa mort mystérieuse

 Le prêtre catholique, bien connu et qui a inspiré L'Exorciste, est mort d'une chute.

Après qu'un enfant «possédé» lui ait parlé, il a été «poussé  par une force invisible», rapporte un agent de la CIA.

Cette révélation à été rapporté par l'agent Robert Marrow qui était son chauffeur

 Le responsable de la CIA a rappelé un échange entre le père et une fille de quatre ans sur laquelle il  devait effectuer un exorcisme qu'on disait possédée

L'agent de la CIA à dit que cette rencontre entre le Prêtre et l'enfant fut la plus perurbante qu'il est rencontré.

Quand il est arrivé à la maison neutre, la famille était déjà là, et la jeune fille se dirigea vers le prêtre et dit: '? Alors vous êtes Malachi Martin - et vous pensez que vous pouvez l'aider », ce qui suggère qu'elle parlait tout en ayant une out-of-body expérience. 

Il a affirmé que, après l'échange en 1999, une chute a conduit à sa mort du a un traumatisme crânien à l'âge de 78 ans. 

Qui était Malachi Martin ?

Dans l'article « The Fatima Crusader » (« le croisé de Fatima »), Malachi Martin, un chercheur, initié du Vatican et auteur de best-sellers, a déclaré: "QUICONQUE CONNAIT L'ETAT DES AFFAIRES AU VATICAN AU COURS DES 35 DERNIERES ANNEES EST BIEN CONSCIENT QUE LE PRINCE DES TENEBRES A POSSEDE ET POSSEDE ENCORE SES SUBSTITUTS DANS LA COUR DE SAINT-PIERRE, A ROME". 

De 1958 à 1964, le prêtre jésuite Malachi Martin a servi à Rome, où il était un proche associé de - et effectuait de nombreuses missions délicates pour - le célèbre cardinal jésuite Bea Augustin et le pape. Relaxé par la suite de ses vœux de pauvreté et d'obéissance suite à sa propre demande (mais restant toujours un prêtre), il finit par s'installer à New York et devint un écrivain d’œuvres à succès de fiction et de non-fiction. 

MARTIN AVAIT D'ABORD FAIT REFERENCE A UN RITE DIABOLIQUE QUI S'EST TENU A ROME EN 1990 DANS SON BESTSELLER DE NON-FICTION SUR LA GEOPOLITIQUE ET LE VATICAN, THE KEYS OF THIS BLOOD (« Les clefs de ce sang »), dans laquelle il écrit : 

« De façon très effrayante pour [le Pape] Jean-Paul [II], il s'était heurté à la présence d'une FORCE INAMOVIBLE ET MALIGNE DANS SON PROPRE VATICAN ET DANS LES CHANCELLERIES DE CERTAINS EVEQUES. Ce fut ce que des ecclésiastiques appelèrent la « superforce ». Des rumeurs, toujours difficile à vérifier, liaient l’installation (de cette superforce) au début du règne du pape Paul VI, en 1963. EN EFFET, PAUL AVAIT FAIT UNE SINISTRE ALLUSION A LA « FUMEE DE SATAN, QUI EST ENTREE DANS LE SANCTUAIRE »... UNE REFERENCE SUBTILE A UNE CEREMONIE D'INTRONISATION PAR LES SATANISTES AU VATICAN. D'AILLEURS, L'INCIDENCE DE LA PEDOPHILIE SATANIQUE - RITES ET PRATIQUES -, ETAIT DEJA DOCUMENTEE PARMI CERTAINS EVEQUES ET PRETRES AUSSI LARGEMENT DISPERSES QU’A TURIN, EN ITALIE, ET QU’EN CAROLINE DU SUD, AUX ETATS-UNIS. LES ACTES CULTUELS DE LA PEDOPHILIE SATANIQUES SONT CONSIDERES PAR LES PROFESSIONNELS COMME LE SUMMUM DES RITES DE L'ARCHANGE DECHU ». (p. 632) 

Ces allégations ont largement passé inaperçu, sans doute parce qu'il était si habile dans ses descriptions qu'il aurait même pu se référer au couronnement du pape Paul VI. Mais IL REVELE BEAUCOUP PLUS SUR CE RITUEL PRESUME DANS L’UNE DE SES DERNIERES ŒUVRES, WINDSWEPT HOUSE: A VATICAN NOVEL (1996). DANS CETTE HISTOIRE, IL DEPEINT DE FAÇON TRES VIVANTE UNE CEREMONIE APPELEE « L'INTRONISATION DE L’ARCHANGE DECHU LUCIFER » QUI AURAIT EU LIEU DANS LA CHAPELLE SAINT-PAUL AU VATICAN, MAIS LIEE A CONCURRENTE RITES SATANIQUES QUI SE SERAIENT PRODUITS AU MEME MOMENT ICI, AUX USA, LE 29 JUIN 1963, A PEINE UNE SEMAINE APRES L'ELECTION DE PAUL VI. Dans ce roman, avant de mourir, un pape laisse un compte-rendu secret de la situation sur son bureau pour le prochain occupant du trône de Pierre, un Jean-Paul II à peine déguisé. 

Selon The New American, MARTIN A CONFIRME QUE LA CEREMONIE S’ETAIT EN EFFET DEROULEE TELLE QU’IL L'AVAIT DECRITE. Le magazine rapporta qu'il avait dit : « Oh oui, c’est vrai ; tout à fait vrai ». "Mais la seule façon dont je pouvais mettre cela par écrit était sous une forme romanesque". 

L’accusation de Martin d'un rituel satanique au Vatican a également été confirmée par John Loeffler, animateur de l'émission de radio Steel on Steel. M. Loeffler posa personnellement une question au Père Malachi Martin (qui avait été un invité régulier de son émission) concernant le dévouement à Satan qu’il avait signalé au sein du Vatican : 

« VOUS SAVEZ, MALACHI A CONFIRME – dans la première partie de son livre, Windswept House -, il a confirmé LE DEVOUEMENT DU VATICAN A SATAN LORS D'UNE CEREMONIE SECRETE QUI A EU LIEU A L‘INSU MEME DU PAPE A CETTE EPOQUE, ET QU'IL AVAIT REUSSI A DECOUVRIR. ET JE LUI AI DEMANDE: « EST-CE VRAI? EST-CE ARRIVE ? ». ET IL [LE PERE MARTIN] A DIT: «OUI, CELA S’EST PRODUIT » - John Loeffler (29 juillet, 2000 radio show : http://www.steelonsteel.com/audio/default.html ). 

Le père Malachi Martin a déclaré que davantage de membres du clergé prennent conscience de la situation. UN ARCHEVEQUE IL Y A PLUSIEURS ANNEES A EGALEMENT ACCUSE DE HAUTS DIGNITAIRES DE LA HIERARCHIE A ROME DE PRATIQUER LE SATANISME. Le quotidien italien Il Tempo et d'autres grands quotidiens ont relayé cette étonnante nouvelle (articles de journaux italiens : http://www.tldm.org/news/articles.htm ). 


Read more: http://www.dailymail.co.uk/news/article-4116272/Catholic-priest-inspired-Exorcist-died-fall-possessed-child-spoke-pushed-invisible-force-CIA-agent-claims.html#ixzz4VyPj3yOf 

Bastiano