13 Décembre 2016

Je viens de lire des propos du Pape François ( le lien suivra ) j'en ai tiré quelques phrases :

" Le peuple humble et pauvre qui a foi dans le Seigneur est la victime des «intellectuels de la religion», ceux qui sont «séduits par le cléricalisme», qui dans le Royaume des cieux seront précédés par les pécheurs repentis."

J'ai connu ce genre de prêtres dans le passé qui "snobaient" les âmes en recherche, et se tournaient vers une gloriole, ou fréquentaient " la haute", négligeant les petits. Combien de fois je me suis bagarré en sacristie avec eux !

Mais j'ai connu aussi d'autres Prêtres aussi négligeants des âmes par leur esprit du monde, relativisant tout, et prenant par dessus la jambe les " soucis d âme", ou simplement de vie des ces gens, et ces mêmes prêtres préférant l'habit civil, se promenaient en bord de mer, finissant au restaurant du coin , ni vus, ni connus, du moins le pensaient - ils, je me suis aussi bagarré avec leur laxisme...le péché ? bof ...l'Esprit de la Croix ? bof ! fonctionnaire ? Absolument ! 

Au point que pour bénir des médailles il fallait être là aux heures d'ouverture du "bureau " ! 

Et moi de rétorquer que " nul besoin d'heures de fonctionnaires, Vous êtes là en face de moi , bénissez donc ces médailles SVP ! " ... Ce qu'il fit !

Moralité des prêtres de tout bord, tradis ou modernes, ou encore progressistes (jamais contents de l'avancée dans le social ou l'humain car pour eux la Croix c'est démodé,)  manquent à leur sacerdoce, et l'ont parfois corrompu, comme disait Jésus à Bartholomaeo.

Nous sommes parfois loin de cette imitation à Jésus Christ dans le sacerdoce ...

D'autres ont essayé de l'honorer, mais moqués par leurs frères dans le sacerdoce, à tel point que mon confesseur décédé à ce jour, me confiait sa douleur face à ce manque de charité des Prêtres en eux! Comment avoir de la compassion pour les petits dans ce cas ? 

Ne plus être fonctionnaire, servir d'intérmédiaire ou finir en Croix , peu le désirent ! 

La révolution du 11 Octobre 1962 ? Beaucoup l'ont rêvé, après avoir fermé le micro en plein séance au Cardinal Ottaviani ( appelé par le Pape Jean XXIII pour prendre la tête de la commission théologique ) donc chargé de défendre la Doctrine contre les dangereuses nouveautés, Ainsi, quand, dépassant les dix minutes imparties à chaque orateur, le président de séance lui coupa le micro, des évêques applaudirent ...Ils pensent  avoir gagné.

J'ai même recontré un Evêque m'affirmant que les Apôtres communaient dans la main lors de la Sainte Cène !

Et que donc, nous pouvions faire de même !

Il m'a fallu lui rappeller que la tradition ne disait pas ça et, secondo, qu'étant ordonnés Prêtres ce même soir du Jeudi Saint, quoi de plus normal, si d'aventure c'était le cas ? Ils avaient les mains " ointes " , pas nous ...

Bref, tout cela pour dire que comme d'habitude les propos du Pape ne sont pas complets, et que semble t-il, une seule catégorie de Prêtres semblent visés et accusés de " rigidité ", je vous laisse deviner laquelle ...

C'est le pourquoi de mon article

lien

http://fr.radiovaticana.va/news/2016/12/13/pape_fran%C3%A7ois__le_cl%C3%A9ricalisme_fait_obstacle_%C3%A0_la_r%C3%A9v%C3%A9lation_divine/1278703

Bastiano