Sainte Philomène, puissante avec la grâce de Dieu !

 

Le Résultat de recherche d'images pour 25 mai 1802, des archéologues, dans leur fouilles dans l'ancienne catacombe de Sainte Priscille à Rome, trouvèrent un caveau entièrement intact et scellé avec des dalles de terre cuite à la manière réservée à la noblesse ou aux grands martyres. La tombe avait trois dalles comportant les mots suivants inscrits dans un ordre confus : LUMENA/PAXTE/CUMFI.

Cependant, en changeant l'ordre et en mettant la première dalle à la fin et en séparant correctement les mots, on obtient la phrase suivante : Pax tecum, Filumena, qui veut dire "Que la paix soit avec toi, Philomène". 

Il y avait aussi des dessins de Lilas, de flèches, d'une ancre et d'une lance sur les dalles, ce qui symbolise la virginité et le martyre. Dans le cercueil, on découvrit les restes d'une fillette de 12 ou 13 ans et un flacon contenant son sang séché.

Transférés au Trésor des Collections rares de l'Antiquité du Vatican, ces restes furent très vite oubliés de tous, surtout qu'il n'existait à ce moment, aucune information à propos d'une vierge martyre nommée Philomène. Mais en 1805, au cours d'un voyage à Rome avec son évêque qui venait d'être nommé, un prêtre napolitain, Don Francesco di Lucia, demanda et reçu les reliques de cette martyre pour les conserver dans l'église de son village de Mugnano, près de Naples.

Immédiatement la remise officielle des restes sacrés de Sainte Philomène, des faveurs notables furent accordées et des évènement peu communs eurent lieu grâce à son intercession. Le nombre de faveurs, des grâces et même des miracles commencèrent à augmenter et celà avant même son enchâssement à Mugnano ! Ce nombre augmenta de plus en plus, de telle sorte que la vierge martyre reçut le titre de "Philomène, puissante avec la grâce de Dieu". En 1837, environ 35 ans après son exhumation, le Pape Grégoire XVI éleva cette "faiseuse de miracle du 19ème siècle" pleine de prodiges, à la sainteté. Catholique, elle devint LA SEULLE PERSONNE reconnue comme sainte par l'Eglise SEULEMENT sur la base de ses PUISSANTES intercessions, étant donné qu'on ne connaissait rien d'elle, sinon son nom et les preuves de son martyre.

Sainte Philomène est si souvent invoquée avec succès par ses solliciteurs dans toute sorte de besoin qu'elle est devenue une autre patronne des cas désespérés et des cas impossibles comme Saint Jude ou Sainte Rita. Mais elle est connue pour être spécialement puissante dans le cas de conversion des pécheurs, de retour aux sacrements, des femmes enceintes, des mères sans ressources, des problèmes avec les enfants, de tristesse dans le foyer, de stérilité, des prêtres et de leur travail, de l'assistance aux malades, des missions, des biens immobiliers, des problèmes d'argent, de la nourriture pour les pauvres et des maladies mentales. Mais en vérité, comme l'on remarqué ses dévots, aucun cas quelqu'il soit, ne lui parait trop insignifiant ou trop important; elle les traite tous de la même manière !

Un de ses plus grand adeptes était Saint Jean Marie Vianney, curé d'Ars, dont la dévotion à cette sainte joua un rôle intime dans sa vie quotidienne. Saint Pierre Julien Eymard, Saint Pierre Channel, Saint Antoine Marie Claret, Sainte Madeleine Sophie Barat, Sainte Euphrasia Pelletier, Saint François Xavier Cabrini, Saint Jean Népomucene Neumann, la Bienheureuse Anne Marie Taïgi, et la Vénérable Pauline Jaricot sont quelques uns des Saints et Saintes qui vouaient  à Sainte Philomène une remarquable vénération. Ils la priaient et lui chantaient des louanges.

En vérité, Sainte Philomène est une puissante protectrice dans ses intercessions. Mais elle fut gardée tranquilletment en réserve par Notre Seigneur Tout Puissant pendant tous ces siècles certainement pour une plus grande assistance en ces temps présent où il existe tant de confusion et d'absence de foi. Sa fête est le 11 août. 

 

Prière de neuvaine à Sainte Philomène

 

 

Oh ! Vierge fidèle et glorieuse  martyre, Sainte Philomène

Toi qui réalise tant de miracles pour les pauvres et les souffrants, ait pitié de moi.

Tu connais l'ampleur et la diversité de mes besoins.

Me voici à tes pieds, tout misérable, mais tout rempli d'espérance.

J'implore ta charité, oh grande Sainte !

Ecoute-moi avec miséricorde et obtiens de Dieu, Seigneur tout Puissant la réponse favorable à la requête que je te soumets humblement.

(Précisez la requête...)

J'ai la ferme conviction qu'à travers tes mérites, qu'à travers le mépris, les souffrances et la mort que tu as endurés, tout cela ajouté aux mérites de la Passion et de la mort de Jésus Christ ton cher époux,

J'obtiendrai ce que je te demande, ainsi dans l'allégresse et la joie de mon coeur, je bénirai Dieu qui est admirable dans ses saints.

AMEN

 

 

Extrait tiré du livre "Le chef sacré de Jésus", édition Notre-Dame, république du Bénin. Première édition.

 

Qu'en tout la volonté de Dieu s'accomplisse