Afin d'y voir plus clair entre les prophéties de la fin des temps et celles de la fin du monde , il s'agit de pas mettre la charrue avant les boeufs.

En effet beaucoup confondent les temps .

 Voici quelques précisions utiles pour discerner 

Mélanie, la voyante de La Salette, le disait déjà :

« C’est une grande erreur que de vouloir fixer la fin du monde à l’époque de la fin de l’Antéchrist. Après la chute temporelle, ou corporelle de l’Antéchrist, l’Église s’épanouira, plus resplendissante que jamais. Tous les Juifs restant en vie embrasseront la Foi ; tous les chrétiens ayant survécu seront renouvelés dans leur foi vivante ; il n’y aura hors de l’Église Catholique aucune religion ni secte, et la paix la plus belle, la plus universelle régnera pour des siècles ; après quoi la foi se refroidira à nouveau … » (Pour servir à l’histoire réelle de La Salette, Lettres de Mélanie, Bergère de la Salette, au Chanoine de Brandt, n° 450, p. 320).

abbé Castellani :

« Ils se prétendent Docteurs de la Foi, et beaucoup les considèrent comme tels. Ils publient même des livres sous imprimaturépiscopal, ce qui met les fidèles en grand danger d’être trompés. L’un deux, très célèbre au dix-neuvième siècle, enseignait (comme le font beaucoup d’autres à l’heure actuelle) qu’avant le Jugement universel, l’Église devrait parvenir à un complet triomphe et à une prospérité totale, car il ne resterait plus à la surface de la terre un seul homme à convertir (il y aura un seul troupeau sous un seul Pasteur), et l’on verrait s’accomplir – sans cause apparente – toutes les prophéties les plus exubérantes de l’Ancien Testament. […] Il s’agit là de ce même rêve charnel qui poussa les Juifs à se tromper vis-à-vis du Christ. On est donc en présence de millénaristes à l’envers qui nient farouchement le Millénaire métahistorique que les Écritures placent après la Parousie. Ils fantasment sur un millénaire dont les Écritures ne disent rien et qui ne serait l’œuvre que des seules forces historiques, à savoir sur une solution infra-historique, comme le font des “progressistes” impies tels que Condorcet, Auguste Comte et Kant, ce qui revient à nier l’intervention surnaturelle de Dieu dans l’Histoire et, en définitive, jusqu’à l’inspiration divine de la Sainte Écriture. »(El Apokalypsis, Ediciones Paulinas, Buenos Aires, 1963, pp. 366 et 367)

Autre texte de l’abbé Castellani est le suivant :

« Mais qu’y a-t-il de plus judaïsant que d’attendre un grand triomphe terrestre de l’Église avant la Seconde Venue du Christ ? » (ibidem, p. 87)

 

Tout différent est le cas de figure dans lequel le Règne de Marie et des Sacrés Cœurs doit intervenir après la Parousie, pendant le Millénaire de Paix du Christ-Roi, une fois que Celui-ci aura jugé les nations et détruit l’Antéchrist, tant le politique que le religieux. On appelle pseudo-prophète l’Antéchrist religieux, car il sera plus dangereux et plus fatal que l’Antéchrist politique, l’un et l’autre étant symbolisés par les deux Bêtes de l’Apocalypse : d’une part, la Bête de la Mer aux sept têtes (ce qui laisse prévoir une coalition universelle absolument totale) ; d’autre part, la Bête de la Terre aux deux cornes comme celles d’un agneau, qui représentent une mitre d’évêque, car ainsi que nous le savons, l’évêque des évêques est celui de Rome, le Pape, qui est l’Évêque par antonomase.

 

Il va de soi qu’on est là en présence d’un faux pape ou pseudo-pape, chef d’une fausse Église oupseudo-Église, laquelle jouit de prestige et paraît être l’unique véritable Église du Christ, alors qu’elle usurpe l’autorité, l’investiture et le pouvoir hiérarchique de cette dernière.

En particulier, la véritable Église se trouve réduite à un petit reste (pusillus grex) dispersé de par le monde et pratiquement dépourvu de pasteurs, mais manifestant sa fidélité au Christ et demeurant ferme dans la foi de toujours.

C’est pour toutes ces raisons qu’à La Salette, Notre Dame nous a prévenus de l’éclipse de l’Église et du fait que Rome perdrait la foi et deviendrait le siège de l’Antéchrist (religieux ou pseudo-prophète).

En outre, Notre Seigneur Lui-même nous a avertis de tout cela quand Il S’est demandé s’Il trouverait la foi sur la terre lorsqu’il reviendrait le jour de Son Second Avènement, ou Parousie, en descendant du ciel avec tout le pouvoir de Sa gloire et de Sa majesté.

 Padre Basilio Méramo

Bastiano