6 janvier 2016

Epiphanie qui veut dire manifestation ou apparation, concerne donc dans le vocabulaire chrétien, les manifestations de Dieu aux hommes, en la personne de Jésus Christ, et plus précisément, sa venue dans le monde en un temps historique donné. C’est le sens profond de la fête de l’Epiphanie qui, avec l’évocation des mages venus d’Orient, rappelle également la dimension universelle du message évangélique.

Les traditions de l’Épiphanie sont différentes selon les pays. Dans certaines régions d’Espagne, à Madrid et à Barcelone, la veille de l’Épiphanie, il y a des défilés. Des carrosses paradent dans les rues. Gaspar, Balthazar et Melchior défilent sur des chars en jetant des bonbons. Ils sont suivis de cavaliers à cheval. C’est la cavalcade (cabalgata) des rois mages.

A Venise pour l’Épiphanie, les gondoliers défilent déguisés en sorcières 

En Allemagne, trois jeunes gens ou des enfants, déguisés en rois mages, font du porte à porte pour bénir les maisons. Devant les portes, les trois rois chantent des cantiques et ils écrivent les initiales des trois Rois sur les portes. 
De même, en Franche-Comté, les enfants étaient déguisés en Rois mages et portaient une ceinture dorée avec une chemise ornée d’étoiles. Ils allaient de porte en porte avec des chants et en agitant des sonnettes pour demander leur part. 

En Espagne, c’est à la fête de l’Épiphanie, à la fête des Rois le 6 janvier, qu’on offre les cadeaux aux enfants. en souvenir des cadeaux que les mages apportèrent à Jésus. Ce sont les Rois Mages qui leur apportent les cadeaux. 
À Rome et en Italie du sud, c’est « la Befana » qui apporte les jouets le jour des Rois, pendant la nuit de l’Épiphanie. La Befana est une sorcière âgée, mais très gentille. Elle se déplace sur son balai et passe par les cheminées pour distribuer les cadeaux. 

Comme on peut le voir dans ces exemples , ils nous manquent l'essentiel à manifester au monde, et ce, encore aujourdhui , ou le vrai sens de la Foi semble perdu et remplacer par un humanisme envahissant et effaçant toute trace du Divin , manifestons donc Jésus Christ , Jésus Christ par le sang duquel nous sommes sauvés , ne cédons pas  aux modes qui voudraient effacer l'instrument de la Rédemption: La Sainte Croix .

Ne passons pas si facilement du Jeudi Saint au Dimanche de la Résurrection en oubliant la Passion ...

"La reine Hélène (…) commença à penser aux corps de ces trois rois. Elle s'équipa elle-même et, accompagnée de quelques gardes, partit pour le pays d'Ind(…). Après avoir trouvé les corps de Melchior, Balthasar et Gaspar, la reine Hélène les plaça dans un coffre, qu'elle décora richement et qu'elle transporta à Constantinople (…), où elle le déposa dans une église appelée Sainte Sophie".

Les archives historiques occidentales permettent de suivre à la trace le parcours de ces reliques depuis le IVème siècle. Au XIIème siècle, les précieux ossements furent déplacés de Constantinople à Milan, offerts à la ville par le souverain byzantin Manuel Ier Comnène. En 1162 l'empereur germanique Frédéric Barberousse assiégea et prit Milan, où il trouva les reliques des rois mages et les offrit à la ville de Cologne. Dans cette ville d'Allemagne fut alors construite pour les abriter une somptueuse cathédrale gothique, où elles se trouvent encore aujourd'hui.

            Une châsse d'or exposée dans le choeur de la cathédrale contient les ossements de trois hommes, enveloppés dans une pièce de tissu. Le reliquaire fut ouvert une première fois en 1863 et révéla un ensemble d'ossements mélangés, qui permirent de reconstituer trois squelettes masculins. L'observation des sutures osseuses de leurs crânes conduisit à distinguer trois âges différents, conformément aux représentations traditionnelles des mages.

http://bible.archeologie.free.fr/roismages.html