18 novembre 2015

Le pape en visite dans l'église lutherienne de Rome propose ce que je prévois depuis longtemps ceci:

Lors d’une prière précédée d’un échange avec des fidèles de l’Église luthérienne de Rome, le pape François a demandé dimanche 15 novembre « la grâce de la diversité réconciliée » pour catholiques et protestants, abordant longuement la question délicate de la communion eucharistique.

Le pape à son arrivée à l’Église luthérienne de
Rome, le 15 novembre.

 

 

« Une seule foi, un seul baptême, un seul Seigneur. » 

Le pape François a fait valoir ce que partageaient ensemble catholiques et luthériens, lors d’une rencontre œcuménique organisée dimanche 15 novembre dans l’église luthérienne de Rome.

À moins de deux ans du Vcentenaire de la Réforme engagée par Martin Luther, Jorge Bergoglio a dénoncé « le scandale de la division ». Il a invité au « pardon » réciproque après « tant de temps mauvais entre nous », en référence aux « persécutions », et demandé en conclusion « la grâce de la diversité réconciliée dans le Seigneur ».

COMMUNIER À LA MÊME TABLE ?

Jusqu’à communier à la même table ? La question de la reconnaissance mutuelle des sacrements a été posée au pape, au cours d’un dialogue avec des fidèles, à partir d’un cas concret.

Une luthérienne mariée à un catholique a regretté qu’ils ne puissent communier ensemble. En pratique, elle ne peut communier lors d’une messe catholique. De fait, comme le rappelle un prélat du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens, « il n’y a pas de communion eucharistique sans communion ecclésiale ». Depuis Vatican II, l’hospitalité eucharistique existe entre catholiques et orthodoxes, mais pas avec les protestants, sauf cas exceptionnel autorisé par l’évêque.

« Partager (la table eucharistique, NDLR), c’est dire qu’il n’y a pas de différences entre nous, que nous avons la même doctrine », a rappelé le pape à la femme protestante.

 « Mais n’avons-nous pas le même baptême ? », s’est-il aussi interrogé, à propos du seul sacrement que catholiques et luthériens se reconnaissent mutuellement.

« Une seule foi, un seul baptême, un seul Seigneur. » 

???

Content d'apprendre que les luthériens aient adhéré aux dogmes de l Eglise catholique , y compris donc celui de l'Immaculée Conception ...

Ce qui me rappelle ceci : 

13 septembre 2013 : 

De la Sainte Vierge :

" une fausse unité  car tous ne veulent pas de mon Fils "....( voir Bartholomaeo et les prophéties )

Bastiano