2 septembre 2015

Lettre de Conchita aux Français. 24/08/1970

Dans nos Archives du petit bulletin trimestriel " L'Appel des Pins " d'octobre 1970, deuxième année de Diffusion, et qui s'arrêta en 1988 au numéro 76, le Père Laffineur( 28/11/70)+ pionnier des apparitions, et grand Apôtre nommé spécialement, pendant une extase par la Sainte Vierge pour diffuser les messages, écrivait :

".... Que par votre présence, à vous, les cinquante jeunes de France* vous ayez fait le bonheur de la mère et de la fille ( ici il parlait D' Aniceta et Conchita) , de Jacinta et de Loli également ( poursuit-il) je le comprends aisément. Vous étiez de l' âge, ou presque des voyantes, joyeux et enthousiastes aussi. De plus vous y croyiez à Garabandal, et vous en viviez, du moins vous essayiez, sans crainte et sans fausse prudence, d'en vivre le Message. Rien d'étonnant donc que Conchita ait confié à votre si cher aumônier ( P. De  Bailliencourt ) " :

"Vous nous donnez tous un 'tel exemple'. Vous nous aidez à réfléchir à ce que nous sommes, à ce que nous devrions être. Vous êtes pour nous une aide, un soutien. car depuis les apparitions, nous avons beaucoup changé."

Le P. Laffineur poursuit :

"Très chers amis, la grâce que vous apportée aux voyantes et à tout le village aussi, est celle de l'exemple de la Foi et de la Fidélité à Notre Dame du Carmel. De la Fidélité à tout le passé inénarrable de Garabandal bien sûr.... sur cette consigne, je désire insister devant vous et avec vous.

Le 20 août, votre Père parlait avec Conchita :

- Savez vous ce que font les jeunes? Chaqe matin, ils vont au " Cuadro" à 6h, à 7h, et à 8h, pour y réciter le chapelet ...

- Ah, c'est comme nous ! A 6h, c'était Mari Cruz, puis moi, puis Jacinta, puis Loli à 8h !

Conchita aurait du rajouter : parce que la Virgen nous avait demandé de le faire ainsi ".

A mon sens poursuit le Padre, c'est le jour où les fillettes abandonnèrent le Cuadro que toutes les difficultés de Garabandal sont nées pour elles et à l'intérieur de l' Eglise Universelle...Voici la lettre :

IMG

 

* Le Père De Bailliencourt avait formé des camps de jeunes , garçons et filles pendant quelques années pour grandir dans la Foi Catholique et vivre les messages de Garabandal , certains sont rentrés au séminaire . La Cabanilla plus tard servir pour célébrer les messes lorsque cela été encore interdit et le terrain la jouxtant servir de Camp. Auparavant cela été devant la maison de Conchita sur un terrain vague où les jeunes montaient leurs tentes .

Fraternellement

Bastiano