Communiqué de la Maison générale de la Fraternité Saint-Pie X sur la lettre du pape François à l’approche de l’Année sainte (1er septembre 2015)

1-09-2015  

 

 

La Fraternité Saint-Pie X exprime sa reconnaissance au Souverain Pontife pour ce geste paternel. Dans le ministère du sacrement de pénitence, elle s’est toujours appuyée, en toute certitude, sur la juridiction extraordinaire que confèrent les Normae generales du Code de droit canonique.* A l’occasion de cette Année sainte, le pape François veut que tous les fidèles qui souhaitent se confesser aux prêtres de la Fraternité Saint-Pie X puissent le faire sans être inquiétés.

Lors de cette année de conversion, les prêtres de la Fraternité Saint-Pie X auront à cœur d’exercer avec une générosité renouvelée leur ministère au confessionnal, suivant l’exemple de dévouement inlassable que le saint Curé d’Ars a donné à tous les prêtres.

Menzingen, le 1er septembre 2015

(Source : FSSPX/MG – DICI du 01/09/2015)

* Voilà qui conforte ce que j'écrivais précedemment sur la juridiction et la suppléance de L'Eglise , pour plus de détails :

La juridiction de suppléance est une juridiction de secours donnée par le droit à tout évêque et à tout prêtre en cas de nécessité, en vue du bien commun, lorsqu’il n’a pas reçu des autorités les pouvoirs nécessaires.

 

 Le canon 144 du code de 1983 dit quant à lui : « En cas d’erreur commune de fait ou de droit, comme en cas de doute positif et probable de droit ou de fait, l’Église supplée le pouvoir exécutif de gouvernement tant au for externe qu’au for interne. »

Voyez ce que disait l'Abbé Laguérie à ce sujet , fondateur de L'institut du bon Pasteur :

"Que mes confrères qui utilisent une véritable juridiction de suppléance aient un réel pouvoir sur leurs fidèles est une évidence. Qu’elle soit hiérarchique ou supplée, la juridiction donne un vrai pouvoir par la raison qu’elle consiste exactement en cela. La juridiction est le fait de placer des fidèles sous le pouvoir d’ordre reçu par l’ordination."