La Maintenance des confréries de Pénitents s'est tenue cette année pour sa 70 ème édition à Nice, Christian Estrosi Maire de Nice y assistait .

La ville de Nice compte quatre Confréries de Pénitents : noirs, bleus, rouges ( en lien dans la colonne de droite ) et blancs. De nombreuses autres confréries existent dans les Alpes Maritimes. La ville se devait d'accueillir ce rassemblement de laïcs dont l'activité est consacrée à aider les pauvres. et de nombreuses autres se maintiennent  dans l’arrière pays. Elle a donc accueilli de nombreuses Confréries à l’occasion d’une rencontre et d’un défilé organisé dans le Vieux-Nice, de l’église du Vœu à la Cathédrale place Rossetti. Notre vidéo en montre divers aspects au sud de la place Masséna, rue de l’Opéra, rue Saint François, place du Palais, rue de la Préfecture, arrivée place Rossetti. Notre vidéo rassemble des vues prises tout au long du parcours. Elle permet d’observer les habits variés des nombreux participants.

Le rôle des Confréries de Pénitents

 Les Confréries de Pénitents ont toutes les mêmes caractéristiques quels que soient les lieux où elles agissent. Depuis sept siècles, elles présentent deux éléments essentiels, maintenir une vocation spirituelle et donner du lien social au profit des pauvres. Leurs membres sont des laïcs, mis au service de la communauté, lors d’épreuves subies par la population. Les Confréries ont géré des orphelinats, dispensé des distributions de nourritures, géré des hôpitaux. Elles participaient aussi aux funérailles des défunts. L’habit des Pénitents « le sac » est destiné à organiser leur anonymat, renforcé par une capuche, afin de gommer les inégalités sociales. Comme les chaussures permettent au Moyen Age, de désigner les professions ou les classes sociales, elles ont été masquées par des babouches unificatrices. La disette, les famines, les épidémies, sont des catastrophes fréquentes. Des villages entiers de l’arrière pays sont rayés de la carte et deviennent inhabités. A Nice en 1340, les deux tiers de la population disparaissent,  le nombre d’habitants passant de 14 500 à 5 500 personnes