18 mai 2015

Suite aux commentaires concernant le site du Sanctuaire de Marie julie Jahenny, j'ai jugé utile de laisser la parole aux responsables , voici donc les réponses choisies en réponse aux commentaires , notamment de Violaine, avec quelques photos à l'appui ...

Violaine : ce Saint Prêtre... 
Quand a t'il été canonisé ? Pourriez-vous nous donner la date s'il vous plait ? A la Fraudais il n'y a qu'une seule sainte : c'est Marie-Julie Jahenny.
 
Violaine : chemin de croix (détruit par la nouvelle association)...
 C'est à la demande de la propriétaire de la Chaumière de Marie-Julie, Mme Roye, que toutes ces transformations ont été faites. Monsieur l'abbé Bourcier avait implanté ce Chemin de Croix sans l'accord de la propriétaire. Que faites-vous du droit de propriété ? Aimeriez-vous que quelqu'un vienne chez vous et y mette des Croix de cimetière ou autre chose sans votre accord ? Monsieur l'abbé Bourcier s'était approprié la Chaumière et Madame Roy avait du le mettre dehors.
Un prêtre, quel qu'il soit, se doit par sa fonction d'être exemplaire en toutes choses, il est ministre du Seigneur et de ce fait il doit d'être irréprochable en toutes circonstances. Avant d'occuper illégalement la maison de Marie-Julie comme il l'a fait, et d'y faire ce que bon lui semblait, il aurait du contacter la propriétaire et lui demander son autorisation, ce qu'il n'a pas fait.
En ce qui concerne les autres "transformations", vous trouverez ci-dessous photos de la chambre telle que l'avait laissée l'association "l'amicale de la Chaumière" quand Madame Roy leur a demandé les clés par le biais d'une lettre adressée à Louise Belleil. Comme vous pouvez le constater, la chambre était devenue insalubre.  
 
Violaine : mais cette association a détruit beaucoup de choses construites par ce prêtre...
 Hormis le chemin de croix implanté sans autorisation de la propriétaire, quelle autre construction l'abbé Bourcier a t'il réalisé sur la propriété de Madame Roy ?
 
Violaine : on ne peut plus visiter la chambre de Marie...
 Du vivant de l'abbé Bourcier la chambre n'était ouverte qu'un jour par an : le 15 août !!! En dehors de cette journée, M. l'Abbé Bourcier interdisait et l'ouverture de la chambre et qu'on y pénètre.
 
Violaine : La chambre de Marie Julie n'était pas ainsi au début, elle a été "arrangée" et lorsque que je suis allée , la maison était fermée... 
 Comment pouvez-vous dire alors qu'elle a été modifiée si vous n'avez pas pu y rentrer. Une chose est certaine, c'est que tous les objets qui étaient accrochés dans la chambre de Marie-Julie ne lui appartenaient pas, alors qu'aujourd'hui, vous y trouverez des reliquaires contenants différents objets lui ayant appartenu, que mon grand-père m'avait donné. 

Chambre de MJJ_01

Chambre de MJJ_02

Chambre de MJJ_03

Chambre de MJJ_04