Ici, nous voyons les petites en extases au village, et, comme du temps de la Palestine, Garabandal étant la seconde visite de la Sainte Vierge ou seconde vie comme le disait le Pape Paul VI, nous voyons hommes, femmes,animaux, et la vision se mêler à la vie quotidienne; nous montrant bien que pour Elle, Garabandal et bien le Carmel de la Fin des temps où Elle s'est plut de se promener.

Nous voyons bien aussi que les petites ne sont nullement concernées par les loi de la physique ...Pour elles, nul espace-temps, nul obstacle !

Si ce n'était la vision et les anges actuant à Garabandal, elles auraient rencontré bien des misères sur le chemin, comme on peut le constater, ainsi que ceux et celles qui étaient présents lors de ces extases, parfois avec grande peur pour ces enfants, Elles contournent, passent , survolent même, les obstacles ou s'arrêtent net devant ...

La vision voulant montrer à ceux qui y assistaient, qu'il y avait bien là, quelque chose de surnaturel ... 

Mais certains Évêques, mal informés ou opposés radicalement avant même de siéger, décrétèrent que cela n'était que " jeu d'enfants " 

Je vous laisse en juger ...Oui , car il n'est pas interdit de juger, contrairement à ce que j'entends, car juger ne veut pas dire condamner et par là, assumer un rôle qui n'appartient qu'à Dieu et aux hommes chargés de rendre justice, mais juger veut dire discerner aussi, et donc légitime.

 

 

Bastiano