9 janvier 2015

Tu honoreras ton père et ta mère

Monseigneur Rey et le patriotisme

Il est regrettable que l’on limite la prière pour la France aux temps de crise ou de guerre. Il semble bien au contraire que l’on puisse l’associer à celle qui est demandée pour les chefs d’État et ceux qui exercent l’autorité (1 Tm 2, 1-2). Cette attitude est liée au souci du bien commun. Cette préoccupation pour le sort de la patrie relève de l’attention ordinaire que l’on doit porter au pays de ses pères. C’est à tort que l’on se méfie du patriotisme, qui relève en réalité du quatrième commandement, celui qui nous engage à honorer notre père et notre mère. L’amour pour la terre de ses parents est l’expression d’une reconnaissance filiale : nous héritons de notre pays, son histoire, ses valeurs. 

ww.riposte-catholique.fr/perepiscopus/cest-a-tort-que-lon-se-mefie-du-patriotisme-qui-releve-du-4e-commandement?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Riposte-catholique+%28Riposte-catholique%29