2 janvier 2015

Voici un texte que j'avais édité ici en 2013...

Bien sûr ...tout cela est peut être fiction ?  message-4

http://gloria.tv/user/79ShwZK9H9j

Le meilleur ami de l'Évêque de Rome, le Rabbin Abraham Skorka, celui qui connaît le mieux les sentiments de François, déclare après une entrevue à Rome ces derniers temps, que celui-ci pourrait annoncer aux JMJ, une convocation de toutes les religions soit à Rome soit en Assise, à des fins de réconciliation universelle et à prier ensemble.
Cela ne pourra pas être canoniquement un " concile " mais cela lui ressemblera fortement , il pourrait l'annoncer à la jeunesse lors des JMJ, ce rassemblement mondialiste comme l'a surnommé un prélat ...


François pense convoquer les dirigeants et les croyants de toutes les religions pour, ensemble, sans idéologies marquées, sous le thème de «culture de la réunion" , chercher de nouvelles voies de réconciliation et de paix entre les croyants sur la planète.
Et cette annonce pourrait se faire à Rio, à environ un million de jeunes qui viennent de 58 pays pour célébrer cette Journée mondiale de la Jeunesse .
Le Brésil a sentiment religieux éclectique, une culture de la foi sans fondamentalisme ni guerre de religion . Ceux qui salueront le pape ne seront pas seulement catholiques, mais aussi protestants, les juifs, les adeptes des religions africaines et spiritualistes.
Ce serait le moment propice, pensent certains évêques du Brésil pour annoncer cette rencontre universelle des religions à Rome. La "balle" est dans son camp.


La possibilité d'une convocation d'un concile œcuménique est aussi désirée par les théologiens
donc dans le viseur pour les 50 ans de Vatican II ... ? D'une "pierre" deux coups ?

2015 marque le 50 ème anniversaire de ce concile "mémorable" ...nous verrons bien. 


Cela pourrait aussi se décider après une visite en Terre Sainte ...

L'originalité de cette possible réunion de toutes les religions conçue par François, ne serait pas un débat idéologique ou théorique sur ce qui se divise maintenant les différentes religions du monde et les églises chrétiennes elles-mêmes, "déchirées un jour à Rome par un abus de puissance et malentendus de la part de la papauté" , qui a créé, et a décrété l'infaillibilité papale, et le célibat ecclésiastique obligatoire.

Le pape fit une confidence au rabbin Skorka qui sorti visiblement ému de la rencontre avec son ami: "Il n'a pas changé, c'est le même homme simple, pieux et humble que j'ai rencontré à Buenos Aires" dit un journaliste à la fin de la réunion et au Brésil diffusé par un programme Globo Nouvelles.

Selon François, la tragédie de l'intégrisme est qu'il a «oublier le corps pour le bien de l'idéologie, et tant le religieux que le politique, a t-il dit.


Pour lui le seul moyen de sortir d'un œcuménisme qui a toujours échoué, c'est ce qu'il appelle la «culture de la rencontre», le contact avec les yeux de l'autre, ou selon son expression "toucher la main dans laquelle court le sang des chrétiens, juifs, musulmans ou les adeptes d'une autre religion " . Et tout en acceptant que "tous ont péché», et par conséquent, nous devons tous nous demander et obtenir le pardon.
Pour François, si nous comprenons que c'est le même sang qui coule dans nos veines en tant qu' êtres humains et fils de Dieu, cela signifie que nous sommes une seule famille et dans ce cas, pourquoi continuer à être divisés, se demande t-il ?


Nul genre d'arrogance, de désir d'être ou de paraître supérieur aux autres pourrait faire avancer la fraternité " el abrazo " entre les religions.


La victoire sera dans les mains de ceux qui sauront pardonner et demander pardon, parce que, selon ce que François a dit à son ami Rabbin, ,Dieu pardonne toujours à qui sait pardonner
Dans une conversation avec Skorka, François, le pape a défendu cette réunion œcuménique controversée à Assise, et a même dit qu'à cette occasion des gens en sont même arrivés «au point de se moquer" de Jean-Paul II, se référant à la partie plus intégriste de l'Église catholique.


Il ne fait aucun doute que si l'idée va à son terme , la réunion d'une sorte de concile des religions , des résultats inespérés pourraient voir le jour compte tenu de l' attitude de François face aux églises séparées en toute humilité, est disposé à demander pardon pour les péchés passés commis par la papauté qu'il représente aujourd'hui.


Justement, Francisco ne s'est pas encore lui-même attribué le nom "pape" mais «évêque de Rome», comme pour signifier que c'est juste un "premier parmi ses pairs», parmi les évêques du monde entier. Et ainsi il se présentera devant les dirigeants des autres religions du monde.

 

2017 semble être une étape, à l'occasion du cinquième centenaire de la réforme... Il serait question d'une liturgie commune entre Protestants et Catholiques , la question se transformera t-elle

Si ça n'est pas accélérer le temps de l'antéchrist ça, et amener le fils de perdition aux commandes, je me demande ce que sera ce temps qui approche !
Pour information cherchez la photo de la scène préparée pour les JMJ ( Brésil), il ne vous reste plus qu'a lire un passage de l'Apocalypse ressemblant à cette image ...

Tout est bon , mais tout n'est profitable disait Saint Paul , je crains que l'avenir, si cela se confirme, aille dans le sens d'une phrase reçue par Bartholomeao :

" Cette Eglise s'accoquine avec d'autres églises qui m'ont rejeté pour suivre leur doctrine, et veulent assujettir mon institution à la leur, je ne leur permettrai pas de scandaliser encore mes brebis plus longtemps "

Prions pour que François fasse la Volonté de Notre Seigneur et seulement Sa Volonté ...

"Le concile des religions pour en terminer une fois pour toute avec ça ! une idée de Bergoglio" "source Radio cristianidad ".

traduction Bastiano