11 novembre 2014

En 2008, la Sainte Vierge donnait un court message à Bartholomaeo dont voici un extrait :

 

Aujourd'hui en Le présentant au Temple, la lumière est entrée dans le Saint des saints, Je L'ai apporté au monde. Mon époux Joseph était radieux, de cette lumière que seuls, les justes possèdent.

 

Un jour proche vous serez irradiés de cette lumière lorsque mon Fils viendra illuminer vos consciences par mon intermédiaire.*

 

Ce jour approche, et beaucoup sécheront de frayeur, car impréparés.

J'ai déjà , il y a neuf mois donné une explication sur ce sujet , car beaucoup encore se servent de Garabandal et de l'Avertissement annoncé, pour mal interpréter en quoi consiste l'Avertissement !

Que veux dire cette phrase donnée à Bartholomaeo ? :  la lumière est entrée dans le Saint des saints

Cela veut dire que Dieu est entré au plus profond avec l'Esprit Saint dans le Temple , quel est ce temple? sinon notre Ame ! 

Ainsi par l'intermédiaire de la Sainte Vierge ( par son intercession ) la Sainte Trinité viendra, par le Saint Esprit, éclairer nos âmes et nous montrera l'état de notre âme tel que Dieu la voit .

Un jour nous serons irradiés de cette lumière qu'est donc le Saint Esprit , et la logique est, qu'au sortir de cette épreuve , nous agissions mieux qu'auparavent envers Dieu et les hommes, avec une nouvelle façon de voir puisque notre conscience, qui nous trompait dans le passé sur notre agir, qui peut être donc erronée quant au discernement, sera éclairée par l'âme ! 

Alors vous voyez sans peine la différence avec ce qui est annoncé par des personnes , qui osent même, comme je viens de voir , inverser les valeurs et faire passer comme simplement, une autre appellation l'annonce de l'Avertissement de Garabandal, diminuant son message par la même occasion, pour parler d'une simple illumination de la conscience, certains osent même déjà, associer cela à leur expérience de conversion passée, alors que passer par l'épreuve de l'avertissement est tout autre chose:  beaucoup sécheront de frayeur, car impréparés.

C'est dans notre âme qu'est le Temple du Saint Esprit , c'est le lieu où la Sainte Trinité s'assied pour nous enseigner,, au plus profond de notre être, dans notre intérieur et de là notre conscience nous pousse vers le Bien spirituel.

L'avertissement annoncé doit dès maintenant nous pousser à se préparer, à déjà se réconcilier avec Dieu, user et abuser des sacrements, car ce sera comme un châtiment et non un simple éclairage , nous en souffrirons, certains en le voyant en mourront même! 

"Bienheureux sont les yeux qui voient ce que vous voyez"

Je vous remets encore un texte que j'avais déja édité ici même :

 

 La conscience est un don de Dieu, une aptitude à voir et à interpréter la lumière morale (tout comme nos yeux traitent la lumière physique) Mais la conscience n’est pas la lumière elle-même*.  La conscience nous aide à faire usage de notre intelligence, de notre foi et de notre expérience pour découvrir ce qui est réellement bon et vrai.  Elle n’est pas un substitut pour Dieu, l’Écriture, l’enseignement de l’Église, la sagesse ou l’expérience.  Nous ne pouvons pas nous dispenser de ces sources de lumière pour nous tourner vers nos propre petite pile électrique.  Lorsque Jésus dit, « Pardonnez à vos ennemis », notre réaction ne doit pas être, « Eh bien, je vais allez voir à la fin de mon manuel (c’est-à-dire ma conscience) pour voir s’Il a raison ». Notre réponse devrait être celle d’une foi éclairée : « Oui, Seigneur, je vois que tu me demandes de faire ce qui est vrai et bon. »

 

   Mais dire « Oui » *est parfois difficile. Cela exige que nous formions notre conscience à la lumière de la foi, et non à celle de la télévision, des médias ou de la culture moderne.  Voyez comme la conscience de saint Pierre avait encore besoin d’être formée : Pierre fait sa confession de foi (« Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. ») et tente ensuite d’empêcher Jésus de se rendre à Jérusalem. Sa « conscience » lui disait qu’aller à Jérusalem n’était pas la meilleure chose à faire.  Jésus devait se tromper.  Il ne comprenait pas qu’il y avait d’autres solutions.  Dieu n’exigeait sûrement pas de telles épreuves.

  Mais la conscience de Pierre était dans l’erreur et Jésus le lui a dit,  essentiellement : « Passe derrière moi, Satan.  Tu es pour moi un scandale.  Lorsque tu as formé ta conscience pour savoir s’il était juste ou non que j’aille à Jérusalem, tu ne m’as pas écouté.  S’il t’est difficile de croire que cela est juste, tu devrais dire, ‘Seigneur, comment cela se peut-il ?’ et je te l’enseignerai. »

 

  ( *ainsi lors de l'avertissement Dieu nous montrera  les conséquences de nos péchés à la lumière divine,et cette lumière formera après, une nouvelle conscience dixit Bartholomaeo )

 

Recevoir l’enseignement moral du Christ et être formé par lui est un acte très personnel.  C’est un échange intime entre nous et le Dieu qui nous aime : « Seigneur, je te crois même lorsque je ne comprends pas tout. Donne-moi la sagesse et la force de marcher dans tes voies. »

 

Nous entendons trop fréquemment poser cette question : Devrais-je faire ce que dit l’Église ou suivre ma conscience ?  Cette question implique que la conscience est alors formée en mettant le Seigneur, l’Église et la foi d’un côté, tandis que l’on réfléchit à la question de son côté.

 

Mais cette façon de penser est erronée.  Nous ne sommes pas seuls, et nous ne formons pas notre conscience en oubliant ce que la foi nous enseigne et ce que nous montrent la sagesse et l’expérience de bonnes et saintes personnes. 

 

Je vous laisse découvrir ce texte qui prouve , qu'il manque à ce qu'a dit le pape, des précisions oh combien importantes  afin que les non croyants et croyants ne se croient pas libres de tout examen, et puissent penser être affranchis de se convertir . ceci dit , cela n'engage que moi ...

 

Permettez moi tout de même de manifester mon inquiétude devant de tels propos qui relativisent et rendent le travail auprès des " égarés "plus difficile, ils ne manqueront pas de se servir de cet argument, et d'autres propos récents, pour ne pas prendre le chemin montré par Notre Seigneur, il y aura des surprises pas toujours agréables lors de l'avertissement pour certains , sale moment , mais qui sauvera des âmes de bonne volonté , n'en doutons pas .

 

le texte du P. Lawler + 2003

 

http://maranatha.mmic.net/Conscience.htm

Aussi, je dis et répète ici ,que ceux qui parlent de l'Avertissement en public ou en privé ne doivent pas annoncer n'importe quoi, et parler d'illumination de conscience qui, (comme on l'a vu plus haut ) peut égarer bien des personnes, sans d'abord dire la Vérité sur ce que nous allons vivre avec L'avertissement et remettre les pendules à l'heure, ce que je fais ici, en disant qu'une nouvelle conscience est le fruit de l'illumination de l'âme, le Saint des Saints ! Et non pas l'inverse ...

Il ne suffit pas de parler de sa conversion, ou de donner des messages supposés venus du ciel, il s'agit quand on se dit parler au Nom de Dieu d'exhorter, d'édifier, de consoler, d'évangéliser, de pousser les gens à se convertir, car si vous ne vous convertissez pas  vous mourrez tous à dit Jésus ! Voilà le vrai devoir de témoignage ! Non pas de contribuer volontairement ou involontairement , en toute " bonne conscience, brouillée par le malin à la confusion régnante , fusse tout cela approuvé par une partie du clergé dont on sait maintenant à quelle lumière ils disent voir, alors que certains auraient besoin d'un collyre ( Ap.chap 3 verset 18 << curieusement chiffre de Garabandal !) 

18 je te conseille de m'acheter de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche; des vêtements blancs pour te vêtir et ne pas laisser paraître la honte de ta nudité; et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.

En éspérant que vous soyez désormais éclairés sur la vraie définition de l'Avertissement et de ses conséquences...

Fraternellement

Bastiano