15 août 2014

15_août_Fête_nationale-Assomption-mpi

 

J'ai cru devoir bon, pour ceux qui lisent ce blog et les visiteurs nombreux en général, de faire un résumé des dialogues entre Jésus & Bartholomaeo. 

Ce rappel me semble important pour bien comprendre la lutte actuelle entre le Bien et le Mal. Je vous résumerais les appels de Notre Dame et avertissements maternels donnés à Bartholomaeo, dés que possible, après avoir extrait pour finir, les propos de Jésus en 2007 que je vous proposerais par la suite.

J'éspère que vous prendrez au sérieux ses appels

Les demandes de Notre Seigneur Jésus Christ à Bartholomaeo

 1992/1996

-         " PÉNITENCE, PÉNITENCE le monde doit se repentir et revenir à Moi, le bras de mon Père va s'abattre; déjà vous voyez sa justice !"

-         " Priez génération, priez, car vos heures sont comptées; n'attendez pas demain car il sera trop tard !"

-         " Préparez-vous, préparez-vous, soyez bons, car arrive l'heure de Dieu sur cette terre mauvaise; et si vous continuez à être rebelles, rien ne restera debout."

-          "Mes enfants, revenez au Père Éternel et il vous pardonnera; ne laissez pas s'écouler le temps qu'il vous a accordé, il sera trop tard."

-         " Revenez, revenez, priez, confessez-vous, venez me recevoir, je vous attends. Veillez, car voici que je viens comme un voleur, et nul ne sait ni le jour ni l'heure si ce n'est mon Père."

-         " Repentez-vous mes enfants, car voici que le Messie vient pour vous sauver des ténèbres, confessez-vous ... "

Les plaintes amoureuses de Jésus

-         " N'y a t-il pas un d'entre vous qui m'aime ? Combien de temps devrais-je encore supporter avant que vous me reveniez ?"

-          "Ne voyez-vous donc pas ? Je suis Amour! Venez puiser en moi, je vous attends. Si vous saviez comme mon Coeur vous désire, vous ne pourriez résister. Venez mes petits enfants, JE SUIS LE PAIN ÉTERNEL DE LA VIE "

-         " Oh! Mes enfants si vous saviez comme je vous aime vous n'attendriez pas."

-          " Mon enfant, si tu savais combien les âmes me font souffrir ! Leur manque d'amour pour moi va grandissant, elles me foulent aux pieds, moi leur Créateur, Moi le Seigneur, quand reviendront-elles à moi ? Je les attends tous les jours dans la Sainte Eucharistie."...

-          "Oh...! génération que vous ai-je fait? Je multiplie mes appels, pourquoi restez-vous sourds à mes cris? Si vous saviez ce qui vous attend, vous reviendrez vite dans mon Amour, ne voyez-vous pas que Satan vous veut dans le feu de l'enfer? Quand donc vos écailles tomberont elles?"

-   "Je vous aime tant ! Si vous le saviez ! ...Écoutez mon message."

      -    "Mon enfant si tu savais combien les âmes me font souffrir ..."

      -    Pourquoi Seigneur?

      -   "Mon fils bien aimé, leur manque d'amour pour Moi va grandissant, elles me foulent  au pied, Moi leur créateur, Moi le Seigneur ...Quand reviendront-elles à Moi? Je les attends tous les jours dans la Sainte eucharistie, si elles savaient le mystère de l'incarnation à travers la communion "...

      -  " Mais vous avez une Mère qui veille sur ses petits-enfants. Combien lui rendent grâce de cela ? Au contraire, ils la bafouent, la rejettent et se moquent d'Elle."

     - "Mon peuple ne change pas et ne revient pas à Moi. Pourquoi leurs yeux sont-ils fermés ? Ne voient-ils pas que Seul, Moi le Seigneur, peux ramener la Paix sur cette terre de feu."

- "Revenez à mon évangile ! A mon Père qui vous attend. Combien de temps vous reste-t-il avant que ma colère vous frappe ? Me rejetterez-vous longtemps ? Aimez-moi comme je vous aime au lieu de sacrifier à des idées humaines ! "

- "Priez ma Très Sainte Mère et suivez son conseil à travers ses messages. Oui, mes fidèles serviteurs ne croyez plus en ce que je vous demande de rejeter, à savoir cette fausse doctrine dictée par les miens qui vous demandent de suivre d'autres lois, car seule ma loi est bonne parce qu'issue de l'Eglise de Pierre."

- "Oh!  Douleur de Mon Cœur ! Combien vous me faites souffrir, création ! Combien mon Coeur a soif d'âmes ! Et combien vous m'abandonnez ! Soyez plus miséricordieux entre vous, plus charitable envers Mon pauvre Coeur. Ne laissez pas le malin vous faire croire que le temps est clément."

- "Je viens vous sauver par Ma Mère, Ma tendre Mère."

- "Écoutez mes enfants, et ne rejetez pas mes témoins. Pliez l'échine, car le temps qui vous reste est court. Comment pouvez-vous prendre le chemin de la Vérité si vous persistez dans le mal ? Afin que vous restiez en moi, je vous ai donné ma Mère... et comment la priez-vous ? Avec plus de sincérité de votre part vous pourriez obtenir mes faveurs !"

- "Laissez passer le monde et ses convoitises, unissez-vous à nos Deux Coeurs. Mes enfants, voici que le temps que j'avais accordé prend fin. Revenez à la vérité !"

- "Comment pourrais-je vous sauver, vous qui refusez d'écouter ma Parole. Oh ! Père, ayez pitié des Âmes que vous m'avez données."

- « Je te le dis, à cause de mon Amour pour vous, je dois avancer l'heure terrible, sinon qui restera debout ? »  

- "Je voudrais dire à tous ceux qui ne me recherchent pas en Esprit et Vérité, qu'ils iront encore plus sur le chemin de la séduction. Comment peut-on invoquer le Saint-Esprit en le dissociant de mon Père et de moi-même?"

- "Est-ce que nous ne sommes pas un en trois personnes?" 

- "Vous vous laissez mener par vos sens, ne savez-vous pas que je ne suis pas dans les sens?"

 

- "Je suis Esprit, communiez en Esprit et Vérité, car le seul chemin pour accéder à mon Coeur est le chemin de croix."

 

- "Aimez ce que mes saints ont aimé : pénitence, souffrance, humiliations. Vous trouverez la véritable joie de me servir; n'ai-je pas dit que mon joug était  léger ?"

- "Venez mes doux, venez à mon Coeur et de mon Coeur je vous donnerai le véritable amour de votre prochain."

-  "Arrêter le massacre de mes brebis ! Arrêter de les induire en erreur ! Ramenez vers Mon Père, Mes enfants égarés !"

 

-  "Combien Je voudrais que tous M'aiment, hélàs ! Amoureux d'eux-mêmes et de leurs convoitises".

 

-  "Amen Père. Amen, que ta volonté soit faite, oh!  Mon Père, combien de sang et de larmes vont couler ! (Jésus s'adresse à Son Père) ,abrège les souffrances de ton peuple mené par des loups furieux, oui Mon Père, abrège au nom de Ton Amour miséricordieux, ce qui arrive, car sinon pas un ne résistera."

 

-  "Laissez Mon fidèle ami et serviteur parler, car sa parole vient de Moi, ne l'empêchez pas d'aller où Je le guide. Cessez, cessez car Ma patience est à bout; Je vous le dis, les prières et les larmes de Ma Mère n'y suffiront plus". 

 

- "Oh ! Mon peuple, laissez vos idées reçues derrière vous.  Reprenez le chemin de Vie, là où mes ministres l'ont laissé !"

 -  " Allez mes brebis! Venez prendre du courage pour sauver mes Âmes; pour vous sauver, il faut vous laisser guider par mes Âmes, des Âmes que j'ai façonné, et qui méprisent le monde, que rien n'arrête. Aucun chantage ! Je vous le dis, ne les empêchera de faire ce que Je voudrai, aucune puissance ne les retiendra captifs, Alléluia ! Mes enfants choisis, Je vous le dis, courez, prêchez Ma parole, prêchez-la encore quand Ma justice frappera cette terre; nul ne résistera, Je Me répète, à vos envols. Ils viendront vers Moi, ou seront anéantis dans leurs vols, les vautours qui se nourrissent de votre chair. Seuls les aigles seront admis à Mon banquet ! Bénis soient les élus de Mon Père."

Fraternellement

Bastiano