11 août 2014

Je poursuis donc sur l'enseignement erroné concernant la Miséricorde .

Oublier qui est le Dieu qui a parlé dans l'ancien testament, qui est le Dieu qui a parlé par les prophètes , et qui parle encore aujourd'hui à travers l'esprit des prophètes en Vérité, c'est considérer ce Dieu comme notre esclave ou notre enfant ...

Dieu est Dieu ,et n'est pas celui à qui je donne des ordres, mais celui vers qui je dois m'adresser avec respect et humilité quand je lui demande de l'aide.

Jésus dit "Je Suis, Le Chemin, La Vérité, et La Vie", cela Moïse l'a entendu aussi "Je Suis !  Je Suis celui qui Est "

Le chemin représente la morale, l'éthique, les commandements que nous ne devons pas relativisés, on peut cheminer en oubliant cela !

"Aimez moi comme je vous ai aimé, au lieu de sacrifier à des idées humaines" dira Jésus à Bartholomaeo, et " Combien je voudrais que tous m'aiment, hélas, amoureux d'eux-mêmes et de leurs convoitises "

On ne peut être chrétien en marge de cette morale au lieu d'aimer et d'imiter notre Seigneur, cela est tromper le monde et se tromper soi-même.

Jésus en disant cela nous a donné la route à suivre déjà balisée dans l'ancien testament.

Je Suis La Vérité ! Par là Jésus nous dit qu'il n'y a qu'une seule Vérité , celle qu'Il est venu apporter au monde! Combien de fois avons nous, et me suis - je entendu dire " c'est ta vérité " alors que je donnais La Vérité donnée par Jésus et enseignée par l'Eglise, quand je parlais de la Doctrine séculaire? 

Cette Vérité est accessible à tous avec les lumières de la Raison et on l'acquiert avec les lumières de la Révélation qui la complète ...Pour cela , dire que la Miséricorde doit exister en marge de la Vérité ou contre la Vérité, est aller contre l'enseignement de Jésus Christ lui-même qui est La Vérité,  et contre deux mille ans de Christianisme.

Le Père Santiago Martin qui est le Fondateur des Franciscains de Marie qui m'a permis de vous parler de tout cela après l'avoir écouté ,dit que c'est même régresser culturellement, à l'époque d'avant Socrates ...

Enlever la Vérité du discours sur l'Amour, c'est aller à une falsification démagogique de ce discours, est finir par nuire à la personne en question.

Parce que Jésus a dit Je suis Le Chemin ( moral ), La Vérité ( dogme ) et La vie ( le bonheur  et ses deux dimensions, terrestre et étèrnelle )

Nous savons tous que Dieu est lent à la colère et riche en Miséricorde ...certes, mais à une condition, ne pas se moquer de sa Miséricorde, car comme Il le dit à Bartholomaeo qui rappelait au Seigneur cela :

" N'as-tu jamais entendu dire à ton tour, que celui qui ne respecte pas son Dieu Miséricordieux aura à supporter sa Colère? "

Ne nous méprenons pas donc après avoir lu tout cela, Dieu est Miséricorde ET Justice, il est bon de s'en souvenir si nous ne voulons pas s'entendre dire à la fin, " Je ne te connais pas " , pour avoir méconnu son Véritable Amour envers nous, en Esprit Et Vérité.

J'étais donc dans La Vérité quand j'ai dit à cette personne, qu'elle avait perdu le sens de la Miséricorde, et elle dans l'erreur, erreur dont je souhaite qu'elle en soit sortie.

Merci au P. Santiago Martin, Prêtre espagnol pour cet éclairage qui confirme ma Foi et j'éspère la Vôtre.

 

Bastiano