30 mai 2014

En visite à Béthléem, le pape a posé ses mains sur le mur de la séparation israélienne. (Osservatore Romano - AFP)

 

Suite au voyage du Pape en Terre Sainte, et notamment à Bethleem où on le voit poser la main sur le mur et prier , j'ai remarqué que, mis à part certains commentaires , seuls les juifs, et encore pas tous, considèrent le geste du Pape comme un crime abominable, le comparant à l'accusation de Déicide !

Pourquoi? Parce que juste à cet endroit il y  a avait une inscription :" Bethleem c'est comme le ghetto de Varsovie".

Prier Donc la main posée juste à cet endroit, se poser en homme de paix et prier c'est cautionner le mensonge,ce qui pour eux est un scandale, car ce mur existe pour protéger les femmes et les enfants juifs des attentats palestiniens, selon un certain rabbin, rien d'autre., et Bethleem ne manque de rien du point de vue alimentaire.

Le Pape est donc considéré non comme un homme de paix, mais homme de mensonge, puisqu'il sacrifie la vérité sur l'autel de la paix.

Et cela va fort, "entretenir le culte de la patte de cochon", est appellés on geste , faisant semblant d'être casher, tout dans l'apparence, mais derrière commettant des abominations, pour ces juifs ...

Inutile de continuer, certes l'on peut penser que seuls les ultra orthodoxes juifs pensent comme cela, si ça rassure ...

Il semblerait que bien des paroles et actes, depuis le 13 mars 2013, quand même surprennent !

Dans le registre qui nous concerne nous, catholiques, et en rebondissant sur cet exemple, je sais que beaucoup se posent la même question :

Sacrifions nous  la vérité sur l'autel de la paix ?

Cette paix qu'on dit vouloir et  faire au Nom de Dieu, tout en écartant du discours devant les représentants juifs et musulmans, le Nom de Jésus Christ, parlant de Dieu grand et miséricordieux plutôt, cachant sa croix dans sa ceinture, car elle doit être non vue par ces personnes là, sous peine de péché d'idôlatrie etc ...

Posons nous la question : nous brebis, ne sommes nous pas offensés de voir cela? N'a t-on pas l'impression que nous nous voilons la face et cachons la vérité aux autres? 

L'on nous parle de la Croix, du Christ, certes, mais dans les actes que remarquons-nous de nos Pasteurs dans certaines situations , il la cache et ne cite pas le Christ pour s'entendre autour du Dieu d'Abraham ...

la Confusion est cela : ne pas dire la Vérité à son prochain au nom de l'amour, de la tolérance, de la paix ! Ne pas dire que Dieu Est Justice, et que dire la Vérité est issue de cet attribut Divin, et ne pas la faire ou la dire, est offenser notre Dieu Miséricordieux ;

Dieu est au dessus de la Miséricorde , au dessus encore de la Justice, bien plus haut , tout comme Lui s'il se laisse connaître par des " accidents" des "touches divines"  Il est au dessus de cela, je veux dire, ne pas s'arrêter à ces " bonbons " si l'on veut connaître Dieu dans son Essence car il est Esprit 

Pour en revenir à mon propos , plus que jamais le Don de discernement est à demander, ou alors il ne faudra pas venir nous dire, quand sa colère éclatera, où est sa Miséricorde ? Beaucoup, ne la voyant pas, blasphémeront alors .

Une petite dernière, Mgr Di Falco dans une vidéo, après avoir vu le film Cristeros, nous dit que finalement " il n"y a pas de fumée sans feu " s'ils ont été massacrés ! Bref ils l'ont cherché quelque part .... Heu je voudrais lui rappeler que Jean Paul II, Saint depuis peu, a canonisé 34 prêtres et laïcs, reconnus officiellement martyrs, dont le jeune José Luis Sanchez del Rio, assassiné le 10 février 1928 à l’âge de 14 ans, après avoir été torturé.

Fraternellement

Bastiano