14 mai 2014

En Argentine, au mois d'octobre, cela fera 80 ans que ce pays vit le XXXII Congrès International Eucharistique se célébrer en sa bonne ville de Buenos Aires.

La Vierge de Lujàn, ( honorée récemment par le Pape ) Patronne de l'Argentine, de l'Uruguay, du Paraguay, fut Patronne également de ce congrès qui, selon certains, avait compté plus d'un million de fidèles, pour d'autres, 2,2 millions; une chose est sûre, ce fut le plus grand rassemblement du XX ème Siécle jusqu'à présent !

 

 

 

 

Le Secrétaire d'état du Vatican, futur pape,le Cardinal Légat Eugène Pacelli représenta le Pape Pie XI .

Escorté comme le dit le commentaire sous la photo, par le Président de la République, les hauts dignitaires, les hauts prélats et militaires ...

 

Deux cent milles Hommes ont participé le jeudi 11 octobre à la plus grande cérémonie religieuse qu'il y ait eu : 200.000 hommes présents :

 

En ce temps là l'on communiait ainsi :

 

80 ans après :

à

 

 

 

padre1

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est il arrivé ? Certains disent que le Concile anti Syllabus en est la cause ...Franchement au vu de ses images comment ne pas le penser?

Qu'éspèrer donc ? Voici ce qu'en disait Georges Bernanos :

Ce que j'espère ? Une mobilisation générale et universelle de toutes les forces de l'esprit, dans le but de rendre à l'homme la conscience de sa dignité. A ce point de vue, l'Eglise a un rôle immense à jouer. Elle le jouera tôt ou tard, elle sera forcée de le jouer. Car l'Eglise catholique a déjà condamné le monde moderne, en un temps où il était difficile de comprendre les raisons d'une condamnation que les faits justifient maintenant tous les jours. Le fameux Syllabus, par exemple, dont les chrétiens démocrates d'aujourd'hui sont trop lâches pour jamais oser parler, a passé en son temps pour une espèce de manifestation purement réactionnaire. Il apparaît aujourd'hui comme prophétique. La tyrannie n'est pas derrière nous, elle est devant nous, et il nous faut lui faire face, maintenant ou jamais. L'humanité toute entière est malade. C'est l'humanité qu'il faut guérir. Il faut, d'abord et avant tout, respiritualiser l'homme. 

Georges Bernanos 

Cherchez l'Erreur !!

Bastiano

http://tradiciondigital.es/