12 mai 2014

En répondant à la demande d'un Prêtre au sujet de la Génuflexion, je pense  aux catholiques qui passant devant le Saint Sacrement se contentent d'une petite inclination soit de la tête soit du buste,à croire que la majorité des catholiques rencontrent des problèmes de ligaments aux genoux en piteux état ...

A moins que ça ne soit l'état de leur âme obscurcie par le sentimentalisme ?

Car enfin les uns regardent les autres désobéissants mais fort est de constater que l'obéissance n'est pas de mise non plus dans la pratique " moderniste ":

Voyez un peu ce qu'on en pense au Vatican :

Génuflexion et inclination

274. La génuflexion, en fléchissant le genou droit jusqu’à terre, signifie l’adoration ; elle est donc réservée au Saint-Sacrement, et à la sainte Croix depuis l’adoration solennelle faite au cours de l’action liturgique du Vendredi saint jusqu’au début de la Veillée pascale.

Au cours de la messe, le prêtre célébrant fait trois génuflexions : après l’élévation de l´hostie,  après l’élévation du calice, et avant la communion. On a noté en leur lieu les normes particulières à observer aux messes concélébrées (cf. nn. 210-251).

Si le tabernacle avec le Saint-Sacrement est dans le sanctuaire, le prêtre, le diacre et les autres ministres font la génuflexion quand ils arrivent à l’autel et s’en retirent, mais non pendant la célébration de la messe.

Autrement, tous ceux qui passent devant le Saint-Sacrement font la génuflexion sauf s’ils s’avancent en procession.

Les ministres qui portent la croix de procession ou les cierges font une inclination de la tête à la place de la génuflexion.

275. L’inclination signifie le respect et l’honneur que l’on doit aux personnes elles-mêmes ou à leurs représentations. Il y a deux espèces d´inclination: celle de la tête et celle du corps.

a) On incline la tête lorsque les trois Personnes divines sont nommées ensemble, aux noms de Jésus, de la bienheureuse Vierge Marie, et du Saint en l´honneur de qui on dit la messe.

b) On incline le corps, par ce qu´on appelle l´inclination profonde: devant l´autel, aux prières Munda cor meum (Purifie mon cœur) et In spiritu humilitatis(Humbles et pauvres); dans la récitation du Symbole, aux mots Et incarnatus est(Par l´Esprit Saint, il a pris chair); et dans le Canon romain, aux mots Supplices te rogamus (Nous t’en supplions). La même inclination est faite par le diacre quand il demande la bénédiction avant de proclamer l´Évangile. En outre, le prêtre s´incline un peu, à la consécration, quand il dit les paroles du Seigneur.

Nulle part il est dit que les fidèles doivent faire une inclination devant le Tabernacle ou Saint Sacrement , mieux encore une fois exposé, les deux genoux doivent toucher le sol et là seulement inclination du buste ...

A moins que la faute soit à l'ignorance qui règne ? Mais qui veut , peut se donner la peine de lire ... 

Mais voici encore une réflexion personnelle au sujet de la Communion par intinction, je lis ceci :

287. Si la communion au calice se fait par intinction, le communiant, tenant le plateau de communion au dessous de sa bouche, s´approche du prêtre qui tient le vase  contenant les saintes espèces, alors qu’à son côté se tient le ministre qui porte le calice. Le prêtre prend une hostie, la trempe en partie dans le calice, et, en la lui montrant, dit: Corpus et Sanguis Christi(Le Corps et le Sang du Christ). Le communiant répond Amen, reçoit du prêtre le Sacrement dans la bouche, puis il se retire.

Ma réflexion est la suivante: Faut-il donc que, comme à Lanciano par exemple, que coule de l'hostie, lorsque les fidèles communient au Pain  qui comporte également le Sang , le Corps et la Divinité, l'Ame de Notre Seigneur pour qu'on cesse de le prendre dans la main?

S'il en était ainsi plus personne voyant le Sang Divin dans le creux de la main, ou sur les doigts n'oserait recommencer , tellement leur impression serait forte devant ce prodige !

Mais déjà obéir serait porteur de Fruits durables, hélas beaucoup d'âmes se croient en vie mais sont morts spirituellement faute de Pasteurs 

les brebis se meurent ...

http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/ccdds/documents/rc_con_ccdds_doc_20030317_ordinamento-messale_fr.html#Communion_sous_les_deux_espèces

Bastiano