12 février 2014

Voilà qui va plaire ...Mgr Rey toujours à la pointe et dans l'obeissance au Motu ¨propio , rejeté par bien des Diocèses que  cela soit en France comme sur certains lieux de pèlerinage à l'étranger ... comme à Garabandal par exemple , où les pélerins sont obligés d'aller à Santander car l'Evêque interdit la messe sur les lieux bénis par Notre Dame du Mont Carmel de Garabandal ....un comble quand on sait que du temps des apparitions la messe était celle de St Pie V ... !

Le Baptistère, dans sa livraison de février (n°76), nous indique que le diocèse de Fréjus-Toulon (Var) compte une messe dans la forme extraordinaire en plus : 

La progression continue encore et toujours dans le diocèse de Toulon. A lui seul, le diocèse compte 11 lieux de célébrations dominicales dans la forme extraordinaire.
Saint Maximin la Sainte Baume, à la Basilique Sainte Marie Madeleine, la messe est désormais célébrée chaque dimanche à 17h.

Cette messe est célébrée par l’abbé Henri Forestier, prêtre du diocèse de Toulon (qui a été membre de l’Institut du Bon Pasteur pendant un temps).

Basilique-Saint-Maximin-choeurLe diocèse de Fréjus-Toulon compte 16 lieux de messes différents où est célébrée la messe dans la forme extraordinaire :
- 12 lieux de messes dominicales hebdomadaires (dont Saint-Maximin la Sainte Baume)
- 1 lieu de messe dominicale mensuelle (quand certains diocèses français n’ont qu’une application mensuelle du Motu Proprio !)
- 3 lieux de messes en semaine (sans messe messe dominicale) 

Rappelons aussi que ce diocèse propose aussi depuis septembre dernier au sein du séminaire diocésain une formation spécifique pour les jeunes attachés à la forme extraordinaire.

source Riposte Catholique 

Bastiano