18 janvier 2014

Oui cela suffit ! Enough is Enough ! Basta ya  ! 

Cela suffit de montrer à la face du monde, ce reniement de notre propre baptême, en se faisant baptiser par des évangélistes, ou méthodistes comme c'est le cas dernièrement !

Sous prétexte d'unité, sans demander aux séparés de revenir dans le sein de l'Eglise, comme je le soulignais dans ' le Christ est il divisé " et " Qu'est ce qu'être unis ? " des prélats hauts placés ,comme le P. Cantalamessa ou le Cardinal Bergoglio avant son élection, ont fait dans le politiquement correct : se faire imposer les mains par des courants hérétiques , ou " l'onction " est à la mode ... Et voici que le cardinal O' Malley se prête à ce jeu , le cardinal "futur pape peut-être " comme le souligne celle qui lui a fait cette onction :

Jusqu'à Quand Allons nous supporter cela, au lieu de se rendre complices même parfois ? car des Catholiques j'en connais qui se disent catholiques, et vont dans des séances comme cela ! Evidemment puisque en haut lieu , la communication va dans ce sens .

Il faut se réveiller ! Si les Prêtres ont troqué  le sens de leur sacerdoce, contre un plat de lentilles , nous ne sommes pas obligés de suivre ces faux courants à la mode ! On parle beaucoup de dignité humaine , mais il y a plus ! la Dignité d'être catholiques ! 

Il semblerait que cela ne veuille plus rien dire , ni pour les fidèles, ni pour les Prêtres, qui ont Jésus du matin au soir sur le bout des lèvres !

Et oui sur cette photo le Cardinal lui-même, durant une cérémonie oecuménique, a demandé à recevoir l'onction des mains  de la Revérenta Anne Robertson.

Le Cardinal O'Malley et l'évêque évangélique méthodiste Sudarshana Devadhar de la Nouvelle-Angleterre dirigeient le rituel dans le sanctuaire. Le révérend Robertson et un prêtre catholique étaient présents avec de petits bols d'eau dans une salle de côté, pendant que les autres pouvaient suivre le service sur un téléviseur grand écran. 

Elle fit une pause avec le prêtre au banc du cardinal, afin qu'ils puissent recevoir l'eau de baptême du cardinal O'Malley. L'instant d'après, le cardinal demanda tranquillement au révérend Robertson de lui administrer l'eau : 

"Ma gorge en fut noué et je fus saisi au coeur," dit-elle. "Que l'homme qui pourrait être un jour pape me demande ceci, j'en étais stupéfaite. "

Je me demande si les catholiques le seront, stupéfaits , mais je me fais aucune illusion , cela ne choque plus beaucoup de monde .

Et quand il eut ouvert le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés pour la parole de Dieu et pour le témoignage qu'ils avaient eu à rendre.

 " Et ils crièrent d'une voix forte, en disant : " jusques à quand, ô Maître Saint et Véritable, ne ferez-vous pas justice et ne redemanderez-vous pas notre sang à ceux qui habitent sur la terre? "

 

 Bastiano