28 décembre 2013

Aux innocents les mains pleines !

C'est fou le  nombre de personnes montrant un visage de brebis , dans des forums, et qui, colportant de fausses prophéties, et vénérant des prophètes et prophétesses plus que douteux, se rendent complices en publiant des textes contraires à la Vraie Parole !

A se demander si cela provient de leur orgueil, ou d'une ignorance vraie , tout en jouant les érudits et spécialistes !

Car enfin, pour certains même si  en public ou en privé,je leur ai fait observé leur comportement , mais non , ils continuent à à se fourvoyer et tromper les gens .

Alors je me demande si cela n'est pas intentionnel arrivé à ce stade , ou alors, leur pseudo - savoir les aveuglent ?

Pourquoi est ce que je parle de cela? 

Parce que sur un forum je lis ceci sous la plume d'un pseudo qui essaie par tous les moyens de rentrer en contact avec moi, et à qui j'ai signifié que je ne donnerai plus suite à ses erreurs , mais devant l' insistance et le danger de suivre ses écrits dans des forums , j'ai décidé de vous faire partager ceci

Voici ce qu'il édite :

Notre Seigneur Jésus à Giuliana Buttini

De l'ouvrage « La Parole - Volume 1 » :

- message donné le 23 novembre 1973, page 231 :

« Créatures de la terre,

Mes yeux vous regardent, ainsi que vos coeurs touchés par l'amour que je porte à tous, les bons, ceux qui ne le sont pas, les exilés, les coeurs purs, les lépreux !

Voici, mon visage apparaîtra, visage de la douleur, à cause de tous ceux qui se sont perdus !

Ils sont vraiment peu nombreux ! Cela je vous le révèle.

Parce que l'amour est grand, la miséricorde immense.

 

Donc nous voilà bien embêtés par cette révélation de Jésus non?

Pourquoi?

Et Bien parce que dans l'Ancien comme dans le Nouveau Testament,Dieu à parlé par ses prophètes, dans le livre des Macchabées, Isaie, le livre de l'Ecclésiaste, le livre de la Sagesse etc ...Et dans l'évangile par Notre Seigneur Jésus

qui disait ceci :

Mieux que personne, Il peut soulever le voile qui nous cache l'au delà, et Il le fait avec la tendresse que mettrait une mère, à inspirer l'horreur du précipice à son enfant. Bon et charitable Sauveur des hommes, Il n'hésite pas comme les faux bergers, à employer la menace.

Il parle de l'enfer et y insiste à plusieurs reprises, dans le sermon sur la montagne. Il nous presse d'entrer " par la porte étroite, car elle est large la porte et spacieuse la voie qui conduit à la perdition, et ils sont nombreux ceux qui passent par elle ". Or cette voie aboutie à la " géhenne du feu ", et cette porte en est l'entrée.

Avec une vigueur divine, Il nous impose les moyens à prendre pour écarter de notre route les occasions du péché, qui sont la pente vers l'abîme : " Si ta main te scandalise, coupe-là ; il vaut mieux pour toi entrer dans la vie n'ayant qu'une main, que d'aller, avec tes deux mains, dans la géhenne, dans le feu inextinguible, où leur ver ne meurt pas et leur feu ne s'éteint pas. Et si ton pied te scandalise, coupe-le, il vaut mieux pour toi entrer boiteux dans la vie éternelle, que d'être jeté, avec tes deux pieds, dans la géhenne du feu inextinguible, où leur ver ne meurt pas et leur feu ne s'éteint pas...etc.

Peu après le sermon sur la montagne, à Capharnaüm, devant l'incrédulité de ses ennemis, qui contraste avec la foi du centurion romain, Jésus prend à partie les réfractaires : " Je vous dis que beaucoup viendront de l'Orient et de l'Occident, et auront place au festin avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux ; mais les enfants du royaume seront jetés dans les ténèbres extérieures . Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents."

Nous sommes loin de cet angélisme stipulé et colporté, où il est dit honteusement, que peu seulement tombent en enfer ! Il y a donc un enfer et nombreux y sont , d'ailleurs comment peut-on écrire ces choses là, alors que Notre Dame à Fatima disait tout le contraire, Elle , Mère de Miséricorde, montrait aux enfants que les gens tombaient en enfer comme des flocons de neige !

Bien sûr que Dieu est miséricordieux et lent à la colère, mais faire croire que sa Justice n'existe plus, c'est tromper les gens, leur mettre sous les yeux ce chemin qui mène à la perdition en leur faisant croire que peu y tombent , c'est se rendre complice du malin qui pousse à croire cela, y compris à nombres de catholiques , partisans d'une religion humaniste.

Aux modérateurs donc de filtrer, et veiller ne pas donner de la fausse nourriture empoisonnée à lire à ses membres !

Le discernement spirituel existe, que tous en fasse usage.

" Le Bon Dieu désire grandement le retour de la paix, mais Il est peiné de voir un si petit nombre d'âmes en état de grâces, et disposées à renoncer à tout ce qu'Il leur demande, pour adhérer à sa Loi. Et c'est précisément la pénitence que le Bon Dieu exige maintenant ; c'est le sacrifice que chacun doit s'imposer, afin de vivre une vie juste en conformité avec sa Loi " ( Sœur Lucie de Fatima )

" nous vîmes, raconte Lucie, comme une grande mer de feu. En cette mer étaient plongés, noirs et brûlés, des démons et des âmes sous forme humaine, ressemblant à des braises transparentes. Soulevés en l'air par les flammes, ils retombaient de tous côtés comme les étincelles dans les grands incendies, sans poids ni équilibre, au milieu de grands cris et de hurlements de douleur et de désespoir, qui faisaient frémir et trembler d'épouvante..."

Il est temps de regarder en face les réalités évoquées par les pères de l'Eglise concernant les fins dernières et de cesser de leurrer les âmes, nous en avons assez d'égarement, hélas, venant d'un certain clergé et de fidèles, assez de faux évangile distillé à des âmes innocentes.

La charité est de dire la vérité à son prochain, et non pas de suivre les courants à la mode, ou certains sous des dehors catholiques se sont laissés entraîner et entraînent d'autres avec eux par faute de discernement !

Qu'ils aillent se chercher un Confesseur digne de ce nom avant d'ouvrir la bouche, plutôt d'ouvrir leur ordinateur,

 De noyer certains forums d'erreurs, Dieu leur en demandera compte, Et ils ne pourront pas dire qu'ils ne savaient pas puisqu'ils jouent les " savants" 

Qu'en cette Fête des Saints innocents leur soient redonnés cette pureté d'âme, par le sang versé de ces petits martyrs

Bastiano