29 juin 2013

Nous avons dernièrement suivi les pas de Sainte Catherine de Sienne , dans cette ville, l'on peut gagner " la Charte du pèlerin siennois ", en parcourant les endroits qu'a connu Catarina Benincasa, plus connue sous le nom de Catherine de Sienne, une tertiaire dominicaine mystique, qui a exercé une grande influence sur l'Église catholique. Elle est déclarée Docteur de l'Eglise en 1970.

Sainte Catherine naquit à Sienne, en 1347. Prévenue de grâces extraordinaires dès l'âge le plus tendre, à sept ans elle fit le vœu de virginité perpétuelle, et à douze ans elle sut résister aux instances qu'on lui faisait pour la marier. 

Sur une révélation divine, elle décida de se consacrer à Dieu en embrassant la règle du Tiers-Ordre de saint Dominique dont elle reçut l'habit, à l'âge de quinze ans. Dès   lors elle s'avança à pas de géant dans les voies de la perfection.

Sa vie unit au plus haut point les deux caractères de la famille dominicaine : l'action et la contemplation.

Son union à Notre-Seigneur est des plus intimes.Jésus la forme lui-même à la vie intérieure, il lui apprend à lire et à écrire, il récite l'office divin avec elle, il l'incorpore à sa douloureuse Passion; il lui donne les stigmates de ses blessures ; il lui prend son cœur et met le sien à sa place ; il célèbre avec elle des noces mystérieuses,symbole resplendissant de leur amour mutuel. Catherine  en défaille de douceur. Sa vie, qui n'est plus qu'une souffrance perpétuelle, elle la  répand        goutte à goutte pour le salut de l'Église. Ce n'est vraiment plus elle qui vit, c'est le Christ qui vit, qui agit, qui parle en elle.  

Aussi le démon l'assaille à tout instant :  il voit en cette jeune fille un adversaire des plus redoutables. Elle eut raison de tous ces assauts. Ses veilles, ses jeûnes et toutes ses pratiques de pénitence surpassaient ce que peuvent les forces humaines.

Le Seigneur ne l'a fait monter si haut que pour lui donner cette mission étonnante pour une humble femme, de travailler à la paix de l'Église : elle persuada le pape Grégoire XI de quitter Avignon et de retourner à Rome et prit dans les affaires les plus graves de l'Église une place prépondérante.

Victime de son zèle et consumée par les flammes du Divin Amour, Catherine mourut à Rome, le 29 avril 1380, à l'âge de trente-trois ans.

Voici une photo que nous avons pris de l'endroit où elle se reposait dans la petite chapelle ...les couleurs ne sont pas celles d'origine, qui sont elles, plutôt dans les tons gris/bleu passés ...

Sainte Catherine de Sienne

Etonnant non?

Je vous recommande :http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Cdesienne/table.html

Fraternellement

Bastiano