14 Mai 2013

Il est beaucoup de lieux Saints de par le monde, mais seulement 5 ont reçu de Rome l'autorisation de célébrer un jubilé, une année Sainte qui revient tous les 7 ans, sauf pour un de ces lieux, un autre référencement en ce qui concerne la célébration. Ce sont des lieux où les pèlerins peuvent bénéficier d'une indulgence plénière en les visitant pendant le temps du dit jubilé.

Seulement 5 dans le monde ! Je commencerai aujourdh'ui par vous parler du premier lieu Saint connu de par le monde et serais plus bref de par ce fait : 

1er : Jérusalem

La ville dite 3 fois Sainte, pour nous catholiques, berceau de la chrétienté par excellence 


 

Jérusalem Terre Sainte ... le Saint Sépulcre , le Mont des oliviers : 

L’usage de se rendre en pèlerinage sur les lieux mêmes de la vie terrestre du Christ remonte à Méliton de Sardes qui se rendit en Palestine durant la deuxième moitié du IIe siècle (vers 160) et dont le voyage avait pour but spécifique la recherche sur le canon des Écritures saintes.(source Wikipédia), les principaux lieux à visiter sont outre le Saint Sépulcre et Mont des Oliviers, Gethsémani, le Cénacle entre autre ...

Jérusalem ville Sainte, bénéficie donc de l'indulgence plénière pour tout pèlerin qui s'y rend, et première ville des cinq autres lieux saints décrétés par Rome

2ème : Rome


Lieu de pèlerinage devenu principal après la perte de Jérusalem au moyen âge, qui rendait difficile l'accés aux pèlerins, ville et Siége de Saint Pierre et de Saint Paul, le premier jubilé fut décrété par le Pape Boniface VIII en 1300, invitant les chrétiens à venir à Rome pour bénéficier de l'indulgence plénière autrefois accordée seulement aux Croisés.

 

Le pèlerinage de Rome se fait ad limina Apostolorum, c'est-à-dire jusqu'au seuil de la tombe des Apôtres Pierre et Paul. Il inclut 4 basiliques majeures qui sont, par ordre de préséance :

 

  • La basilique Saint Jean de Latran, cathédrale de Rome et du monde,
  • La basilique Saint Pierre, au vatican, tombeau de Saint Pierre,
  • La basilique Saint Paul Hors les murs, sur la voie Ostienne, tombeau de Saint Paul,
  • La basilique Sainte Marie Majeure, avec la relique de la Crèche.

 

                                                                                                          

 

À ces quatre basiliques majeures s'ajoutent une multitude de basiliques mineures, ainsi que les catacombes. Le pèlerinage romain inclut aussi souvent la réception de la bénédiction apostolique, par le pape (lors de l'audience publique hebdomadaire, lors de l'angélus dominical, ou dans d'autres circonstances, telles que grandes messes ou audiences privées).

 

Le Tour des sept églises, institué par Saint Philippe Néri, comprend les quatre basiliques majeures et trois basiliques mineures importantes :

 

 

3ème Saint Jacques de Compostelle


Très vite ce pèlerinage a concurrencé celui de Rome, ce fut après la prise de Grenade en 1492 que ce lieu fut déclaré par le Pape Alexandre VI comme l'un des trois grands pèlerinages de la Chrétienté, Là se trouve le Tombeau de Saint Jacques le Majeur.

A l'époque de Charlemagne vers 813, des phénomènes surnaturels se déroulèrent au dessus d'un mausolée, dans un champ dit des étoiles (compostelle) on parle d'apparitions de lumières, d'etoiles, de phénomènes lumineux, juste à la verticale. L'evêque Théodemir intrigué fait faire des fouilles, et on exhuma les restes que l'on attribua être de Saint-Jacques ! Ce fut la joie dans le monde Chrétien après la découverte à Rome, de la Tombe de Saint Pierre !

Les foules d'europe vinrent toucher les reliques de l'Apôtre , une petite chapelle fut construite, puis une basilique fut érigée à l'endroit de la découverte.

L'histoire dit qu'Hérode Agrippa fit décapité l'apôtre et que ses amis embarquèrent et voulurent le faire enterrer en Espagne, emportés par les courant le vaisseau ou en barque selon, échoua en Galicie près de la ville d"Iria flavia, les romains alors interdisaient tout acte de dévotion aux martyrs sous peine de mort, ce qui fait que cela fut oublié durant des siècles et découvert comme écrit plus haut ...

Le cycle du jubilé est basé sur la Fête de Saint Jacques, le 25 juillet lorsque celui ci tombe un Dimanche, la porte de la cathédrale de Santiago de Compostelle est ouverte dès le 31 décembre de l'année précédent l'année sainte. Une indulgence plénière est accordée pour qui remplit les obligations de prière, de confession, de rites, que l'Eglise a édicté. La fête religieuse de la saint Jacques débute le 24 juillet au soir par l'Office des Vêpres. Elle se poursuit le 25 juillet, par une liturgie adaptée dont on peut trouver les éléments rituels pour le chant et la musique dans le Codex Calixtinus (manuscrit du XIIème siècle) conservé par l'Archevêché de la cathédrale de Compostelle.

Le rythme de l'évenement est le suivant, 6,5,6 et 11 ans ... le dernier ayant eut lieu en 2010, le prochain sera en 2021 ...

 

4ème : Santo Toribio de Liebana

 

 


Ce Sanctuaire est peu, voir pas connu du tout , il se trouve en Espagne plus particulièrement dans le nord, en Cantabrie

 


 

Ce monastère est tenu par des Franciscains et a la particularité de contenir en ces murs le plus grand morceau de la croix du  Christ, ci-contre l'endroit exact où le clou fut enfoncé dans la main gauche de Notre Seigneur Jésus Christ que l'on vénère.

 

 

Endroit du clou

                                                                                                                 

 

 

 

Lignum Crucis est son nom, (le bois de la Croix) est conservé dans un reliquaire argent doré, cela correspond au bras gauche de la Croix, Croix découverte par Sainte Hélène mais qui laissa ce coté gauche, les dimensions sont de 63.5 cm vertical, et 39.3 cm horizontal par 4cm d'épaisseur, enchâssée donc dans la Croix dorée au dessus.

Le 23 septembre 1512 le Pape Jules II accorda le privilège de célébrer l'année jubilaire, le Moine Santo Toribio apporta la relique de jérusalem ; l'on dit vers les VIIIème siècle, date à laquelle un autre moine nommé Beatus écrivit là son commentaire réputé de l'Apocalypse, il y a des tableaux a l'intérieur du monastère illustrant celle-ci. Le Pape Leon X accorda l'indulgence plénière, en 1967 Paul VI accorda que le jubilé dure un an.

L'année jubilaire commence à chaque fois que la fête de Santo Toribio tombe un 16 avril et un Dimanche, à cette occasion la Porte dite du Pardon est ouverte par laquelle entrent les pèlerins, puis est présentée à la vénération aux fidèles la Croix que chacun peu baiser. Cependant celle-ci peu être vénérée pendant l'année et être embrassée, à heure précise en été par exemple dès 16h .

la prochaine célébration aura lieu en 2017 .

 

5ème et dernier : Caravaca de la Cruz

La commune de Caravaca se trouve dans la province de Murcie, en 2009 le maire décida de faire de Benoit XVI "le Fils Adoptif" de la ville. Le dernier jubilé saint eut lieu en 2010 et fut appelé Année de la Très Sainte et Vraie Croix , il fut célébré dans le sanctuaire de la Sainte Croix ou est conservé un fragment de la Vraie Croix et vénéré depuis 800 ans .

Ce fragment est conservé dans un reliquaire oriental en forme de croix, à une branche verticale et deux horizontales qui aurait appartenu au patriarche Robert, Evêque de Jérusalem en 1099.


 

 

L'histoire est la suivante, Ginés Pérez Chirinos,de Cuenca, se rendit un jour chez les Maures du royaume de Murcia pour y prêcher le Christ. Capturé, il fut interrogé par le roi lui-même, Zait-Abu-Zait, en particulier sur la religion chrétienne. Comme le prêtre n’avait rien pour ce faire, le roi ordonna qu'on allât chercher à Cuenca le nécessaire, ce qui fut fait, à l’exception de la croix d’autel, qui fut oubliée. Le prêtre commença alors à célébrer les saints Mystères devant le roi mais se troubla en se rendant compte de cet oubli. Le roi, surpris, lui demanda la raison de ce trouble, et comme le prêtre la lui indiquait, le prince musulman lui répondit :  « Mais,  n’est-ce pas celle-là ? » Une croix venait en effet de descendre sur l’autel, que l’on dit être celle du patriarche de Jérusalem. Le prêtre poursuivit son office et, au moment de l’élévation de l’Hostie, le roi maure vit le visage d’un enfant, qui lui souriait. Il se convertit au christianisme, sous le nom de Vicente, ainsi que toute sa famille. C’est depuis lors que la commune porte le nom de Caravaca de la Cruz.

g

Voila donc, le document le plus important qui décrit cet évenement est le témoignage de l'époque du Père Franciscain Gilles 

de Zamora historiographe du Roi Ferdinand .

"Si nous parlons de la croix même sur laquelle le Christ a été cloué, on doit la révérer (...) parce qu'elle nous présente la figure du Christ étendu sur elle, et aussi parce qu'elle a été touchée par ses membres et inondée de son sang. Pour ce double motif nous devons lui rendre le même culte de latrie qu'au Christ lui-même", à la différence des simples effigies (s. Thomas d'Aquin, Somme de théologie, 3a pars, art. 4)

Depuis la conversion du Roi Maure la ville fut appellée Caravaca de la Cruz le 3 mai 1231, récemment, en 1998 plus précisement le 9 janvier, le Saint Siège a accordé l'année jubilaire in perpetuum tous les sept ans, ce qui rend cette ville la cinquiéme au monde a célébrer le jubilé perpétuel dans le sanctuaire où est conservée la Sainte Croix .

La prochaine sera en 2017.

 

Bastiano