14 juillet 2013

Pseudo Contre révolution annonçant 4 papes ? Paix à son âme !

(éclaircissement dans le décompte à la fin de cet article)

Voilà une théorie basée sur une éventuelle discussion entre Aniceta , maman de conchita, supposée avoir eu lieu après être revenus de l'Eglise, dans sa maison , d'autres diront sur le chemin y menant, d'autres.. etc ... cette théorie donc, ne sert qu'a une seule chose pour ceux qui s'y interréssent : amener la confusion !

Pourquoi amène t-elle la confusion ? parce que les recherches sur << quel est donc le 3 ème pape ?>> ou << Ah bon ! il y en 4 donc ? pas 3 ? >> ne peut que fragiliser les apparitions de Garabandal et plus encore, ferait penser que Conchita n'aurait pas dit toute la vérité ! 

Or, je suis au regret d'annoncer à tous les Garabandalistes que Conchita m'a encore confirmé il y a peu de temps qu'il est question de 3 papes ! Sous entendu que cela est la seule annonce et version officielle ! 

Et Conchita ne ment jamais ( pour qui pourraient supposer du contraire !) 

Voici ce qu'il en est d'après moi : Conchita dit :  "il ne reste plus que 3 papes alors ...."

Et en effet plus que 3 papes et vient la fin des temps  !

Quid donc de Jean Paul 1er et de son règne de 33 jours ? Le Ciel l'inclut-il dans le décompte ? D'apres la fameuse théorie que l'on trouve par écrit (  y compris dans le livre de l'auteur allemand ) on peut penser que  oui ! 

Mais ?  Selon les partisans du chiffre 4, la fin des temps ne doit pas venir après Jean Paul II, mais après son successeur ? 

Et bien voila ma conclusion : les partisans du chiffre 4 menant à Benoit XVI sont sur les starting block, celui-ci venant de "renoncer", "déposé" dira Jésus a Bartholomeao ... à les entendre donc, la fin des temps vient après le pape émerite ... 

Réflechissons un peu ... Quand, d'après la seule privilégiée sur cette prophétie, a t-elle dit que viendrait la fin des temps? après 3 papes ! 

Quand est décédé Jean Paul II ?  le 2 avril 2005 !

Quand son successeur a-t-il été élu ? le 19 avril 2005 !

La fin des temps a donc commencé il y a 8 ans avec la mort de Jean Paul II et l' élection de Benoit XVI, selon qu'on ne prenne pas en compte le règne trés court de Jean Paul Ier, ou qu'on le prenne en pensant à 4 papes, cela revient au même, la fin des temps a commencé son compte à rebours en 2005 .

Alors vous aurez beau tourner et retourner le problème créé, comme il n'est pas question de la mort d'un pape, pour que débute la fin des temps , mais que mathématiquement le ciel a prévu 3 papes après Jean XXIII , vivant ou mort ne change rien !

2005 est donc bien le debut de la fin des temps et Conchita n'a ni rien  caché , ni menti ...

Et pour confirmation, les opposants à Garabandal ne comprenant rien , en ont fait des gorges chaudes, puisqu'après la mort de Jean Paul II , et s'attendant à la fin du monde, pratiquement, et rien n'étant arrivé , ils ont dit " c'est factuel " . Pas arrivée ? Donc c'est faux !

Sachez que depuis le 28 février 2013 , elle n'est pas non plus arrivée, ils diront la même chose a vos théses ...

Comprenez donc le mal, d'avancer des théories qui continueront à faire douter ...

Voilà pourquoi je remets certaines pendules à l'heure de la fin des temps déjà avancée !

fraternellement 

ps: Pour récapituler depuis la mort du pape jean XXIII : Paul VI, Jean-paul Ier, Jean-paul II ...Benoit XVI premier pape du début de la fin des temps, celle-ci débutant donc en 2005.

Bastiano

 

 

 

_____________________

 

 

 

10 juillet 2013

Les Apparitions mariales, spécialement celles de Fatima et de Garabandal, invitent la race humaine à se repentir et au Salut. Notre Dame de Fatima a déclaré que l'Ere de Paix serait donnée au monde. A Garabandal, Notre Seigneur promit "La conversion du monde entier". L'Ere de Paix, le Triomphe du Cœur Immaculé, et la conversion du monde entier ont toutes été annoncées comme un futur inconditionnel et bien défini. Toutes les trois impliquent l'évangélisation du globe. Un âge d'évangélisation va commencer bientôt, et à nous qui sommes dans Son Eglise, Il commande encore: "Va dans le monde entier et annonce l'Evangile à toute créature" (Marc 16:15). Nous devons nous préparer pour cela, la plus grande des œuvres de Dieu dans l'Histoire. Le Père va nous envoyer, nous ses "petits", aux quatre coins de la terre, pour porter la Bonne Nouvelle à tous. L'Avertissement prépare l'Eglise. C'est une préparation que nous ne pouvons pas refuser, la plus irrésistible que le Seigneur puisse nous avoir donnée pour la venue de l'Age de l'Evangélisation. Par l'Avertissement, Dieu veut que nous soyons confronté à notre situation pécheresse, le plus grand obstacle à la diffusion de l'Evangile, et que nous nous convertissions. Nous devons être purifiés. L'Avertissement nous révèle aussi que les temps que nous vivons sont uniques, tout à fait différents des autres périodes de l'histoire, et qu'une nouvelle aurore se lève pour laquelle nous devons être prêts. 

Il y a eu des "guerres et rumeurs de guerres", et nous avons eu cette tentation de paniquer, comme si la fin arrivait. Mais Jésus nous dit: "Ce n'est pas encore la Fin!" (Matthieu 24:16). Se peut-il qu'Il nous ait renvoyés à cet âge de l'Evangélisation que nous venons de décrire? A un prêtre avec qui elle parlait des prophéties de Garabandal, Conchita dit: "Quand vous verrez l'Avertissement, vous saurez que commence la Fin des Temps. "Elle dit cela comme une opinion propre, elle ne cite pas Notre Dame. Mais en d'autres occasions elle insista pour dire que nous sommes proches de "la Fin des Temps". 

 

Le moins que nous puissions dire à partir de ces déclarations est que si leur dires sont précis au sujet du moment de notre Histoire, une grande et finale époque est sur le point de commencer: L'Ere de paix et l'Age de l'évangélisation. L'Avertissement est le "signe des temps" qui nous annonce les "Temps Nouveaux", la période de l'Histoire où Dieu va agir avec une puissance plus grande encore qu'avant pour porter l'Evangile, à travers Son Eglise, à chaque créature. Tous en viendront à aimer les Cœurs de Jésus et Marie, et l'Amour régnera sur la terre. L'Avertissement a été le premier de ces actes puissants. Il nous prépare tous pour l'âge de gloire qui approche.

 

L'unité reviendra dans l'Eglise. De nouveau, les Evêques qui ont participé au Synode sur l'Evangélisation en 1974 ont exprimé leur conviction dans plusieurs discours qu'à moins que l'Eglise ne devienne une, c'est inutile d'espérer que l'évangélisation du monde puisse se développer. Notre division est un scandale évident et en contradiction avec la demande de l'Evangile. La Sainte Eglise Catholique doit devenir une à nouveau afin de pouvoir être reconnue parmi les nations comme l'Eglise que Jésus a établie. L'unité est la caractéristique qui la distingue. Mais notre péché à tous nous a égarés; l'Histoire retient chacune des ruptures des fils qui forment le tissu de la tunique sans couture du Christ. L'unité, une vraie et pleine unité, doit être atteinte une fois de plus avant de pouvoir envisager l'évangélisation du monde.

 

Une telle unité ne peut venir que d'un don du Seigneur. Le Pape Jean Paul II a parlé dans cet esprit à de nombreuses reprises en se référant à la situation de division qui caractérise l'Eglise d'aujourd'hui. Sa conviction que l'unité doit venir de Dieu, comme une grâce et une faveur, a été exprimée aux leaders du monde Chrétien qui se sont rendus à Rome pour le dimanche de Pentecôte de l'année 1981 (07 Juin). Il les a invités d'abord à prier l'Esprit-Saint pour l'unité, plutôt que de commencer par "discuter de nos différences" (ses paroles). Dieu est déterminé à réunifier Son Eglise. La plus crucifiante douleur que les membres de toutes les Eglises chrétiennes ont ressentie le Jour de l'Avertissement fut de se rendre compte de tout le mal que nous nous sommes fait les uns aux autres en ne demeurant pas un seul cœur et un seul esprit. Le monde entier serait chrétien déjà, et beaucoup auraient été sauvés de la perdition durant les siècles passés, si nous avions continué à nous faire confiance les uns aux autres. L'Avertissement nous a fait prendre conscience de l'énormité de ce péché collectif duquel nous sommes tous coupables, à un degré ou à un autre. Nous demandons un profond renouveau du cœur en vue de renverser cette division et d'embrasser la pleine unité Catholique vers laquelle le Seigneur maintenant nous oriente. Pas seulement les soit disant "Non Catholiques", mais les Catholiques également, que le Seigneur presse d'abandonner leur chers préjudices. Notre dureté doit être fondue pour que tous les cœurs se coulent ensemble dans une même unité.

 

La conversion de la Russie marquera un tournant pour la réunion de tous les Chrétiens. Le Seigneur demande, selon les messages de Fatima, que la Consécration de ce pays au Cœur Immaculé de Marie soit un acte du Pape en union avec tous les Evêques du monde. Il ne fera aucun doute après la Consécration que la réalisation rapide de cette promesse de la conversion Russie sera due à: 1) L'intercession du Cœur Immaculé de Marie, et 2) l'Autorité du Pape et des Evêques. Cela établira aux yeux de tous l'authenticité de l'enseignement de l'Eglise concernant le Pape et Marie. Tout le monde sera déconcerté en constatant que le Pape, le pouvoir de l'Eglise de lier et délier (à travers lui et les autres Evêques), et le pouvoir de Marie en tant que Médiatrice de toute grâce, apparaîtront comme n'étant pas le l'obstacle à l'unité des Chrétiens, mais bien plutôt comme la solution du problème (…) L'unité viendra parce que Dieu le veut, parce-qu'Il a décidé du chemin par lequel cela doit se réaliser, et parce qu'Il, et non pas nous, est Celui qui donne l'unité.

 

La nouvelle Eglise sera humble. Nous nous retrouverons à nouveau dans un pardon réciproque. Quelque soit les dons de l'Esprit qu'une Eglise particulière ait reçus ou redécouvert, Elle les partagera joyeusement avec les autres. L'Eglise dans son ensemble sera enrichie par le fait que nous soyons tous ensemble à nouveau comme un seul corps. Une Eglise pleinement fortifiée deviendra, en chacun de ses membres, évangélisatrice, apôtre, prédicateur, servante. Elle ne le sera pas seulement par des apôtres choisis qui irons vers petits et grands pour les pousser à entrer; chacun comprendra et mènera à bien la mission confiée à nous tous: "Portez la Bonne Nouvelle à toute la Terre". Ce sera un temps de conversion comme jamais vu auparavant. L'Eglise entière, réunie à nouveau par sa propre conversion à l'unité, s'ouvrira vers l'extérieur pour récolter la moisson en attente, mûre pour la récolte. L'Eglise réunifiée sera le Signe de l'Evangélisation. Même si l'Avertissement, le Miracle, et le Châtiment (s'il vient) seront signes pour le monde entier, ils sont donnés pour centrer notre attention sur le Grand Signe de l'Eglise elle même, réunie par l'Esprit, de laquelle le Salut doit venir. C'est parce que nous avons étouffé Son témoignage par nos péchés que l'Avertissement et le Miracle sont devenus nécessaires. Des prodiges et merveilles nous enseignent où le Mystère de l'Eglise peut être découvert. Pour nous orienter vers l'Eglise, Dieu a déterminé que le Miracle coïncidera avec un important événement ecclésial. Le Miracle aura lieu un jeudi soir à 8:30, pour nous rappeler que nous trouvons l'unité à la table du Souper de l'Eglise, car l'Eucharistie a été inaugurée ce  jour là, à cette heure là du soir. Le Miracle surviendra le jour de la Fête d'un Martyr de l'Eucharistie dans l'Eglise, mettant en relief à nouveau que ce fut en union avec l'Eglise que ce saint martyr donna son ou sa vie en montrant un tel amour. La tête visible de l'Eglise, le Pape, et les Evêques, têtes des Eglises locales dans chacun de leurs Diocèses, sont, personnellement, sacramentellement, signes de l'unité de l'Eglise et sont appelés par leur ministère à protéger notre unité. Le Miracle doit amener la conversion de la Russie et des Evêques unis au Pape. Il convaincra ceux d'entre nous qui en doute, que la puissance de Dieu est avec l'Eglise unie en un seul corps, et cela, une nouvelle fois, nous conduira à vivre une vraie unité Catholique avec eux. Dieu veut que nous acceptions l'Eglise comme le Témoin crédible de sa Vérité, et à cette fin Il réalisera ces merveilles pour nous persuader de Le chercher avec, à travers et dans Son Eglise unifiée dans la Vérité. C'est là Son chemin pour notre Rédemption, le chemin 'incarné" sur lequel Il nous donne les uns aux autres pour que nous Le trouvions avec, à travers et en chacun. Nous devons nous rendre disponibles pour entrer dans cette Eglise accepter qu'Elle soit notre guide. Son Corps est l'Eglise, avec tous les Dons du Saint Esprit comme Patrimoine, sans exclure le Pape, l'autorité et l'enseignement de l'Eglise, les Evêques et les Prêtres, Marie, la Sainte Eucharistie et les autres Sacrements, incluant la Confession et le Mariage indissoluble. Unifiée à nouveau dans la plénitude des dons reçus, l'Eglise brillera comme le soleil parmi les nations. Celles ci verront que l'Eglise seule offre et peut donner le Salut, et elles entreront à flots dans la Cité céleste venant de tous les horizons de la Terre.

 

L'Eglise vit dans le temps, et cela prendra du temps pour que la conversion du monde devienne réalité et que l'évangélisation soit accomplie. Dieu peut traverser le temps, ce qu'Il a fait durant l'Avertissement, mais l'annonce du message dépend ordinairement, même après un prodige comme l'Avertissement, du ministère de l'Eglise dans le temps. Il faudra cependant une Ere de Paix pour permettre le déploiement de l'évangélisation. Le monde ne sera pas ramené à l'Eglise soudainement, ni sans batailles, persécutions, épreuves et souffrance. Tout le monde n'a pas été renouvelé si bien par l'Avertissement de sorte que chacun immédiatement embrassera le Foi Chrétienne. Les Eglises locales aura besoin d'occasions pour devenir pleinement unies et pleinement matures, suffisamment fortes pour s'engager dans un travail d'évangélisation. Le processus commencé à Jérusalem et Antioche il y a environ 19 siècles devra se répéter, mais cette fois à l'échelle mondiale. Un système  bien au point d'instruction, de catéchèse, d'attention pastorale et de soutien mutuel doit d'abord fleurir, pour que l'Eglise où chacun peut trouver le Salut devienne visible. L'Eglise doit être organisée proprement pour évangéliser le monde, et le monde pourra être hésitant à s'abandonner immédiatement pour vivre toutes les exigences qu'implique l'acceptation du Mystère de l'Eglise. La complète conversion du monde par l'Eglise nouvellement réunifiée demandera du temps. Nous avons besoin d'une Ere de Paix

Bastiano

 

 

 

 

______________________

 

 

 

8 juillet 2013

 

"Si l'on fait ce que je demande, il y aura la paix". Ces paroles d'espérance dites par Notre Dame de Fatima précèdent une longue litanie de malheurs qu'Elle a prédit comme venant sur le monde si ses demandes n'étaient pas prises au sérieux. Il est impératif de réaliser que Ses paroles demeurent: Il y aura la Paix si l'on fait ce qu'Elle demande. Si, même maintenant, pendant les "derniers avertissements", nous répondons en nous repentant, laissant nos cœurs être purifiés par la grâce du Pardon de Dieu, il y aura la paix: Paix d'abord dans le cœur de chaque personne, et ensuite dans toutes les sociétés à travers le monde, initiant ainsi un Ere de Paix qui viendra inévitablement ainsi qu'Elle l'a promis. Si nous avions écouté au commencement, ou à n'importe quel moment au long des années où Elle nous a repris, nous aurions pu "éviter les guerres, les famines, la persécution de l'Eglise et du Saint Père". Cela autait évité à beaucoup de bons de connaître le martyr, la famine n'aurait pas ravagé des nations, la Russie se serait déjà convertie, et elle n'aurait jamais pu "répandre ses erreurs à travers le monde", la Seconde Guerre Mondiale ne serait jamais survenue… Mais toutes ces afflictions nous sont venues. Est-ce que la paix a été perdue pour toujours? Est-ce que la race humaine disparaîtra à cause d'une guerre nucléaire généralisée? La Paix est-elle un rêve, une illusion? "A la fin, Mon Cœur immaculé triomphera … Une Ere de Paix sera donnée au Monde". Cette promesse est inconditionnelle! La Paix vient. Ce sera la Paix que Jésus donne, pas celle donnée par "le monde". L'humanité fera finalement comme Elle demande et il y aura la Paix. Paix, une Ere de Paix vient avec certitude. Ce n'est pas une illusion que de le croire. La Mère de Dieu l'a prédit. Malgré les considérations humaines et les doutes, les échecs et les péchés, les guerres ou le Châtiment, sa prophétie se réalisera "à la Fin".

 

L'Ere de Paix attend la venue du Triomphe. Il n'est pas possible de mesurer le temps qu'il reste avant que la Paix ne vienne, puisque la venue de la Paix dépend de la Venue du Triomphe en nous d'abord. Nous devons d'abord garder dans notre cœur le Cœur Immaculé, sans péché, pour que la paix puisse venir. Le repentir doit éradiquer le péché pour que la Paix puisse être nôtre. L'Amour doit surpasser toute autre considération, nous réconciliant tous dans la douceur, avant que nous puissions voir la Paix venir. Les familles, les voisins, les villages et les villes, les pays et les nations doivent se réconcilier pour qu'il puisse y avoir la paix. Avant tout, les Chrétiens doivent être ramenés à nouveau en un seul Corps qui est l'Eglise, avant que la Paix ne puisse venir du Ciel. Et la Paix doit être celle du Ciel. Notre Dame s'y réfère lorsqu'Elle assure que la Paix "sera donnée" au monde. Elle viendra de Dieu. Ainsi, l'Ere de paix doit attendre que le Triomphe soit réalisé. Il a déjà commencé en ceux qui ont écouté le message de Notre Dame et ont changé de vie, combattant chaque jour pour devenir saints et plaire à Dieu, cherchant à imiter le Cœur Immaculé de Marie en leur propre cœur. L'Avertissement a déjà bouleversé des millions et  les a arraché à leur péché. En eux spécialement, le Triomphe prend racines. Le Miracle confirmera leur décision et en convertir davantage pour qu'ils suivent Jésus. La grâce du repentir jaillissant de ces événements pourra si bien faire avancer le Triomphe que le Châtiment peut ne jamais venir. Mais l'Ere de Paix n'arrivera pas avant que le Règne du Cœur Immaculé de Marie soit si total que les cœurs de chacun de nous soient convertis à la paix.

 

La Paix est un don pour le cœur, et si un cœur est en paix, il peut répandre la paix. La paix en moi peut rendre le monde qui m'entoure un lieu plus paisible pour d'autres. Par ma paix, je suis prêt à vivre une harmonieuse relation avec tout ceux que je rencontre. Les nations en paix sont formées de personnes en paix qui ont choisi la paix comme chemin de vie pour elles mêmes. Il ne peut pas y avoir de guerres entre nations formées d'hommes et de femmes de paix. Un cœur transformé en lui même par une profonde paix intérieure peut donner au monde la paix que le monde ne peut pas donner. Ce sont ceux qui partagent, dans le repentir et la conversion, la paix de Jésus, qui inaugureront l'Ere de Paix promise à nous tous.

 

Pour ces raisons, nous devons attendre, nous ne savons pas pour combien de temps, l'Ere de paix. Sa venue peut être hâtée par des Hommes de paix, mais retardé par ceux qui rejettent la paix et choisissent le péché. Nous savons seulement, avec certitude, qu'elle viendra. Le Cœur Immaculé l'a promis.

 

L'Ere de Paix peut venir très bientôt. Nous pouvons espérer un court intervalle entre le Miracle et l'Ere de Paix, et aussi que le Châtiment ne viendra pas. Si les Hommes se convertissent rapidement après les merveilleux événements que nous avons commencé à expérimenter avec l'Avertissement, il est alors possible que l'Ere de Paix vienne rapidement. Après tout, "rien n'est impossible à Dieu". Peut être, la grande vague de prière d'intercession qui montera du cœur des croyants pour la conversion du monde sera si efficace que l'Ere de Paix va venir sans délai. Mais nous avons à admettre qu'un plus long, peut être bien plus long intervalle est aussi possible, et peut être plus sûrement (considérant la faible réponse donnée aux messages), et cela pourra prendre de nombreuses et difficiles années avant que le Triomphe ne s'accomplisse et que l'Ere de Paix ne commence. Nous n'avons tout simplement aucune connaissance pour pouvoir dire combien de temps il faudra, après le Miracle, pour que nous soit donnée l'Ere de Paix. La Paix, en fait, pourrait ne venir qu'après le Châtiment, lequel Dieu, certainement, ne désire pas nous voir souffrir. Nous pouvons espérer que l'Ere de Paix viendra bientôt, de telle sorte que par le repentir, le Châtiment ne sera pas nécessaire pour que vienne la Paix. Que la Paix du Seigneur soit avec nous tous par l'intercession de Marie, Mère de Dieu. "Sainte Marie, Mère de Dieu, prie pour nous pauvre pécheurs maintenant", en notre temps, que nous puissions connaître la paix dans le monde à nouveau, dans le Cœur de Jésus et Ton Cœur Immaculé.

P. philip

Bastiano

 

 

 

 

________________________

 

 

 

 

3 juillet


 

 

 

Le Triomphe du Cœur Immaculé de Marie: "Mon Cœur Immaculé triomphera!". Cette prophétie de Notre Dame de Fatima, à la différence de la plupart des autres, est inconditionnelle. Cela arrivera, et rien ne pourra l'empêcher. Le Triomphe est une certitude. Le mener à bien, c'est là précisément le dessein pour lequel la Mère de Dieu nous a visités et importunés si longtemps. "A la Fin", nous assure-t-Elle,  "Mon Cœur Immaculé triomphera". Et le point culminant de la bataille entre le bien et le mal, entre l'Eglise (Marie spécialement) et le Dragon (Satan et ceux qui le suivent), sera que le Bien triomphera totalement du Mal. La bataille sera finie. Le Mauvais sera vaincu, sa tête écrasée par Son talon. La Femme vaincra.

 

La signification du Triomphe est la victoire sur le péché. Dans le propre Cœur de Marie, le bien a triomphé de façon absolue. Il n'y a pas de péché en Elle. Elle est déjà glorifiée au Ciel, jamais touchée par aucune contamination du Mal. La victoire sur le Mal a atteint son apogée dans Son Cœur Immaculé. La venue du Triomphe de ce Cœur, cependant, doit signifier plus que Son Triomphe personnel. La prophétie se réfère à Son Triomphe se réalisant en nous, puisque le péché est jeté dehors par le repentir, et que  l'amour par là règne dans le monde. Dans le Triomphe, nos cœurs deviendront comme le Sien. Son Triomphe est la victoire sur le mal dans nos cœurs. C'est ce qui arrive au moment où nous nous détournons du péché. Le Triomphe du Cœur Immaculé se  réalise quand un cœur se tourne vers Dieu avec le foi de Marie et s'abandonne. Lorsque nous disons "Oui" à Dieu, proclamant notre "Fiat" comme Marie, le Triomphe commence en nous. Elle permet à Dieu d'être tout en Elle. Comme messagère de Dieu, Elle nous invite à accepter la force de salut que Dieu nous offre au moment où Il nous appelle à la conversion. Notre triomphe commence lorsque nous Lui disons "Oui", et il grandit et prend racine plus profondément jusqu'à ce Jour où nous ressusciteront avec le Christ, tout comme Marie fut élevée dans son Assomption. Le Triomphe apparaîtra sur la Terre, "à la Fin", lorsque chacun dans le monde consentira à répéter le "Oui" que Marie a offert à Dieu lorsqu'Elle consentit à devenir la Mère de Son Saint, Jésus.

 

Le Triomphe a commencé déjà cependant, parce que beaucoup dans le monde ont déjà écouté les messages Mariaux au long des années, et ont fait les choix qu'Elle réclamait. Ils ont dit "Oui" au Seigneur, et se sont joint à Marie par la prière et le sacrifice pour aider à nous sauver tous et pour que vienne l'Ere de Paix. En somme, ce triomphe d'un "Oui" rempli de foi a été dans leurs cœurs depuis de nombreuses années, même depuis leur enfance. La prière et la vie vertueuse de ces personnes ont certainement apporté bénédiction et protection à une génération qui ne la méritait pas. Mais pour la vaste majorité, le Triomphe semble n'avoir pas commencé encore. Est-ce à ces enfants là qui sont les siens que la Vierge bénie en appelle directement. Elle ne veut pas qu'ils se perdent. Ils doivent se tourner vers le Seigneur, ils le feront et seront sauvés. En eux aussi le Triomphe viendra. Par la prophétie citée plus haut, la Reine des Cieux nous assure que la présent situation sera renversée par l'Intervention de Dieu. Dans sa grande Miséricorde, par l'intercession du Cœur Immaculé et de ceux qui se joignent à Elle dans ses efforts pour aller dans le monde, cela arrivera. Non seulement la Russie, mais le monde entier se convertira. Marie a promis cette conversion. L'Avertissement que nous avons connu récemment le demande impérativement. Le Miracle que nous verrons bientôt à Garabandal à pour dessein la conversion du monde. Le Châtiment s'il vient, le certifiera. La conversion du monde vient avec certitude. Le monde sera à Dieu par notre conversion et Son intervention. Le Triomphe du Cœur Immaculé de Marie viendra. Le Triomphe glorifiera Marie, la Mère de Dieu. Dieu "veut établir dans le monde la dévotion au Cœur Immaculé de Marie". Il veut glorifier Sa Mère sur la Terre. Son intention à cet égard est évidente si nous considérons les implications de son Assomption, un mystère qui nous assure qu'Il Lui a donné à Elle personnellement déjà tout la Gloire qu'Elle peut recevoir. Il La remplit de gloire par Jésus, Son Fils, qui possède cette Gloire en propre. Lui qui est plein de grâce et de vérité, "le Fils unique engendré du Père" "sur qui sa Faveur repose", Il veut glorifier sa propre Mère au plus haut point, en la faisant participer à la plénitude de la Résurrection que Lui même a reçue du Saint Esprit.

 

Et nous sommes appelés à Le soutenir dans cette entreprise. Nous glorifions Marie avec Lui. Nous devons reconnaître devant tous les hommes et femmes la merveilleuse œuvre qu'Il a accomplie en Elle, la rendant plus belle que le soleil et les étoiles, plus seyante que la lune, La couronnant Reine de tout dans l'éclatant rayonnement de la Lumière divine. Nous la glorifierons en obéissant à ses perpétuelles demandes de conversion, en imitant sa réponse à Jésus, en proclamant son nom de Mère de Dieu et de Mère de l'Eglise. Dieu veut qu'à travers le monde soit connu que le triomphe du bien sur le mal doit venir, et viendra avec certitude, à travers son Cœur Immaculé. Elle sera glorifiée tout ensemble par Dieu et nous même sur la Terre, car il deviendra manifeste que Dieu a réalisé le Triomphe à travers Elle.

 

Le Triomphe sera un événement de conversion, si puissant et universel que tous seront obligés de rendre gloire à Dieu pour l'œuvre magnifique qu'Il a réalisée en Sa créature, Marie. L'impressionnante puissance que Son humble Servante possède en ayant part à la Rédemption du monde deviendra très claire aux yeux de tous. Le Triomphe sera reconnaissable. Le Triomphe sera reconnaissable dans la totale conversion du monde, un événement historique d'une telle amplitude qu'il renverra tous les moments de gloire passée à ne sembler plus que des ombres. Dieu accordera une immense gloire à Marie, à Son Cœur Immaculé, et nous commencerons alors à comprendre avec quelle gloire Il veut orner chacun de nous à notre tour. Marie révélera avec force, dans Son Triomphe, la Gloire inestimable promise à l'Eglise (à chacun de nous). Notre Destinée est la même que la Sienne, si nous nous repentons de nos péchés et recherchons le Seigneur de tout notre cœur. Nous serons nous aussi glorifiés par Dieu avec Jésus et Marie, et cela avec la Gloire même du Saint Esprit venue du Père qu'Ils ont reçue.

P.Philip

Bastiano

 

 

____________________________________

 

 

1 juillet 

Le signe permanent  aux pins 

 

 

Peu de choses ont été révélées au sujet de la nature du Signe. Nous savons le détail suivant: Il restera aux Pins jusqu'à la Fin du Monde. Nous pourrons le voir, le photographier et le téléviser, mais pas le toucher. Personne ne sera capable de l'expliquer par une analyse scientifique (Il sera surnaturel. Il nous rappellera pour toujours le Grand Miracle qui aura son centre en ce même endroit). Tous ceux qui le voudront pourront se rendre à Garabandal après le Miracle et examiner le Signe. Il rappellera à notre esprit que Dieu appelle le monde à se convertir, et témoignera au long des âges que le Seigneur insiste pour que nous abandonnions nos péchés. Parce qu'il restera là jusqu'à la Fin du Monde, il insistera aussi par sa présence sur le fait qu'un jour en effet le monde finira, et que Jésus viendra sur les "nuées du ciel" pour "faire toutes choses nouvelles", et "pour juger les vivants et les morts".

 

L'Avertissement, le Miracle, et le Châtiment doivent être compris comme un seul événement de Rédemption pour pouvoir être compris. Le Signe sera un rappel des trois. Les gens se souviendront de ce qui est arrivé, et ils diront à leurs enfants et petits-enfants  les grandes œuvres que Dieu a accomplies et qui transpirent là. Après le Miracle, ce Signe sera son œuvre, à une période où la population du globe aura sa conscience mise au défit à cause du Miracle. Le Signe sera là, au milieu, face à nous, criant par sa présence: "Pénitence!", comme le demanda Notre Dame de Lourdes. Cela nous empêchera d'oublier que le Châtiment viendra sûrement si l'Avertissement et le Miracle sont ignorés.

 

Le Signe centrera notre attention sur l'authenticité du fait que Dieu est intervenu sur cette montagne, comme Il le fit au Mont Sinaï, au Golgotha, au Mont Carmel, et à la Pentecôte au Mont Sion, pour appeler son Peuple à Lui. Les Anciens Patriarches ont dressé des autels et des monuments pour commémorer pour toujours leur expérience de Dieu en certain lieux, lesquels devinrent des lieux sacrés pour toujours par Sa Venue. A Garabandal, pour la première fois dans l'Histoire, le Seigneur Lui même dresse Son propre Signe, aux Pins, pour un perpétuel mémorial de son Acte de Salut pour le monde d'aujourd'hui.

 

Le Signe nous appelle à la sainteté. La colonne de feu se tenant au dessus de la Tente de la Rencontre rappelait constamment au Peuple d'Israël que Dieu était avec eux, les conduisant implacablement vers la sainteté et la Terre Promise. Le Signe sera avec nous comme la nuée de la Gloire de Dieu, pour nous rappeler que le Seigneur nous conduit aussi vers la sainteté et la Terre Promise du Ciel, et qu'Il ne tolérera pas l'idolâtrie au milieu de son peuple. Il n'y a qu'un seul Dieu, et Jésus né de Marie est son seul Fils engendré. Nous devons le suivre en retournant vers le Père; il n'y a pas d'autre chemin. Nous avons à gravir la montagne du Calvaire qu'Il a gravie, tout comme Moïse grimpa sur le Mont Sinaï dans la colonne de feu. Avec Jésus, le Nouveau Moïse, et en Lui, nous pénétrons la nuée et le feu pour rencontrer Dieu "Face à Face". Le Signe sera élevé sur la montagne, à Garabandal, une montagne souvent enveloppée de nuages juste au dessus des "Pins". Le Signe nous attirera: "Venez à la Montagne, où Dieu demeure". Quiconque viendra là sera touché par la puissance de la nuée, la même puissance qui peut envoyer l'Avertissement, le Miracle et le Châtiment. Le signe donnera le sens de l'Histoire aux générations qui l'entendrons dire: "Il n'y a qu'un seul Dieu, et Jésus est son Fils. N'adorez pas à nouveau des faux dieux, ou alors un châtiment viendra à nouveau". Si nous sommes tenté d'entrer en guerre à nouveau, de choisir à nouveau des valeurs et actions qui sont égoïstes et pécheresses, au lieu de choisir Dieu, alors, le Signe sera là pour nous avertir que ceci sera le chemin de la mort. Il sera un "avertissement" permanent de ce qui peut arriver de nouveau si nous Le rejetons. Le Signe fera de ce lieu un lieu saint sur lequel il brillera, nous appelant à la sainteté.

 

Le Signe montrera le Ciel. Il nous dira sans cesse que cette vie présente un jour finira et que nous monterons, comme Jésus et Marie le firent, vers une vie éternelle qui est au delà des cieux et au delà de notre intelligence. Notre destinée est de vivre toujours avec Dieu au Ciel. La permanence du Signe nous persuadera de garder les yeux fixés, non pas sur la terre, mais sur les choses du Ciel. Sa présence au centre d'un monde renouvelé exigera la sainteté que connaissent les Cieux. Nous devons éviter que ce qui est arrivé avant ne se reproduise en saisissant le saint chemin du Ciel. Le Signe nous rappellera que ce fut à cause du péché que le monde précédent fut détruit et rejeté. Il continuera à nous alerter, comme une fois déjà l'Avertissement le fit pour le monde dans son ensemble, au sujet du terrible danger que le péché représente pour nos vies et notre bonheur. Il projettera la lumière sur nos péchés et montrera que là est le véritable ennemi: le péché seulement peut nous priver du Ciel.

Le Signe gardera "l'Ere de Paix". La période de Paix que Notre Dame a promise à Fatima viendra. La durée de cette période n'est pas définie; Elle assure qu'il nous sera donné une "certaine période" de Paix. La Paix peut être gaspillée par le péché. Marie n'a prédit dans aucune prophétie que le péché cesserait après l'intervention de Dieu. La bataille contre le péché continuera, et cela jusqu'au Jour du Seigneur, quand Jésus vient à nouveau pour le détruire à jamais. Comme des enfants naîtront qui n'auront jamais connu l'âge précédent et sa dégradation, ni l'Avertissement, le Miracle ou le Châtiment, comme tous les autres avant eux, ils seront tentés par le péché. Le Signe les instruira, renforçant l'enseignement de leurs parents qu'ils ne doivent jamais pécher comme le firent leurs prédécesseurs. Sinon la Paix dont ils auront hérité sera perdue à nouveau, et ensuite certainement les Hommes se détruiront les uns les autres et attireront par là la Fin pour le monde. Ces enfants, et leurs enfants à leur tour, pourront aller à Garabandal pour observer le Signe - un témoignage contre les péchés des générations passées, une explication de pourquoi l'ancien monde devait finir et de pourquoi désormais il y avait la Paix et l'Unité, et aussi, ce signe, un avertissement pour le futur, pour que jamais à nouveau les hommes et les femmes  n'offensent Dieu de cette manière. Les enfants de la génération de ce temps retourneront à la maison rendus chastes par le Signe Permanent et par sa puissance, car n'importe comment, leur intelligence sera éclairée et le feu allumé dans leur cœur pour qu'ils connaissent leur propre condition pécheresse, et qu'eux aussi fassent pénitence, et qu'ainsi, ils soient purifiés en s'approchant de sa gloire. Le Signe protégera l'Ere de Paix en commandant à chacun d'être en paix avec son frère et sa sœur, avec soi-même et avec Dieu. Il gardera l'âge qui vient jusqu'à la Fin du Monde.

Bastiano

______________________

 

27 juin 2013

Le Châtiment


 

 

Comme la deuxième année des Apparitions de Garabandal commençait, les 19 et 20 juin 1962, alors qu'une Neuvaine préparatoire à la Fête du Corps du Christ était lancée, les quatre enfants furent conduits, seuls dans la nuit, à l'extérieur du village. Il demandèrent aux gens de ne pas les suivre. Peut de temps après cela, les gens du village les entendirent hurlant de terreur, suppliant Dieu d'épargner le peuple, spécialement les enfants. Lorsque la foule priait, conduite par le prêtre dirigeant la Neuvaine, les gémissements diminuaient, mais recommençaient lorsqu'ils arrêtaient. Les fillettes informèrent tout le monde plus tard qu'elles avaient vu "le Châtiment" qui viendrait, à la Fin, si le monde refusait de se convertir. Plusieurs années après cela, Mari Loli, l'une des fillettes, donna quelques détails à partir de ce qu'elle savait de cette mystérieuse calamité, disant que ce serait comme un feu dans le monde entier. Même les mers seraient en feu, de telle sorte que les hommes n'auraient nulle part où s'enfuir. Les voyants sont encore effrayées aujourd'hui lorsqu'elles pensent à ce qu'elles ont vu dans cette vision. Elles craignent pour elles même, pour nous tous, et spécialement pour leurs propres enfants, car elles sont toutes mères avec leur propres familles maintenant. La Vierge leur a interdit de dire quoi que ce soit de plus sur le sujet.

 

Le Châtiment, s'il vient, viendra après le Miracle. A la différence du laps de temps entre l'Avertissement et le Miracle (Ils seront séparés par moins d'une année), il n'y a pas d'indication donnée au sujet du temps laissé après le Miracle avant que ne vienne le Châtiment, si ce dernier doit venir. Le Châtiment ne viendra pas si le peuple fait ce que Marie demande, chacun réformant sa vie. Le Châtiment peut être reporté et modéré par les bonnes œuvres et la prière. Mais il viendra finalement s'il n'y a pas de sincère changement de notre part. Dieu dans Sa compassion, sais que nous avons besoin de temps pour que le message nous atteigne. Même après que nous aurons entendu, nous aurons besoin de temps pour comprendre et répondre. Ainsi, Il nous donnera quelques siècles si cela est nécessaire pour revenir. Après tout, le dernier choix que nous faisons est irrévocable: le Ciel, ou l'Enfer. Notre Père nous donnera le temps d'écouter et de prêter attention, de décider et d'agir. Le délai accordé s'achèvera seulement lorsque ce ne sera plus une aide pour nous que de retarder le Châtiment. En conséquence, nous aurons du temps entre le Miracle et le Châtiment, tout comme Il nous a accordé du temps entre l'Avertissement et le Miracle. Si nous utilisons bien l'intervalle de temps qui nous est donné, si nous acceptons la Miséricorde de Dieu qui nous appelle au repentir, il n'y aura jamais de Châtiment. Il viendra cependant promptement si le monde, après avoir vécu l'Avertissement et vu le Miracle, décide de ne pas changer du tout. Il sera alors impensable pour Lui de ne pas intervenir, cela afin d'empêcher que "même les élus" ne puissent être sauvés.

Le Châtiment viendra directement de Dieu. Il n'y a pas de doute que cela est l'aspect le plus troublant de toutes les prophéties de Garabandal, voir même pour cette question, de toutes les prophéties  Mariales concernant le "Châtiment". C'est plus facile d'expliquer le Châtiment si nous l'analysons comme le résultat, même pris sur le plan de groupes ou globalement, de notre comportement égoïste et sans amour. Mais si nous croyons que Dieu est plein de Miséricorde, qu'Il est Père, et que son Amour pour nous est illimité et inconditionnel, alors comment pourrait Il punir le monde directement d'une manière aussi épouvantable?

La réponse à cette question nous échappe, quoique le Châtiment soit compatible avec sa Miséricorde. Ce que même les meilleurs théologiens ne sont pas capables de comprendre ou d'expliquer, nous ne devons pas espérer l'élucider avec une absolue clarté. Certains rejetteront cette partie de la prophétie concernant le Châtiment, voyant cela comme trop dur pour coller avec l'image du Dieu miséricordieux qu'Il connaissent à travers leur expérience personnelle. Cependant l'Avertissement que nous venons de vivre a déjà prouvé l'authenticité irréfutable du Message de Garabandal. L'Avertissement lui même a été une intervention directe de Dieu. Nous l'avons tous vécu dans une expérience immédiate, et c'était "comme" un châtiment. Ce fut une anticipation provisoire du Châtiment, et nous sommes prévenus de ce que pourra être ce Châtiment, s'il vient, comme une conséquence de nos péchés. A cause de nos péché, nous avons ressenti la douloureuse peine de l'Avertissement. Le Châtiment sera la pleine mesure de l'Avertissement. L'un et l'autre, l'Avertissement et le Châtiment démontrent que Dieu agit pour sauver le monde, et cela illustre comment Il agit directement pour nous arracher à nos péchés. L'Avertissement est la première intervention universelle de l'Histoire par laquelle Dieu prévient chacun de nous qu'un éternel châtiment vient si nous ne nous repentons pas de nos péchés. La seconde intervention universelle, le Châtiment, découle de l'Avertissement auquel il est directement lié. Les deux viennent directement de Dieu. Ainsi, l'Avertissement lui même devrait nous convaincre que Dieu peut, qu'Il fait, et qu'Il punira directement le monde pour ses péchés si celui ci ne change pas. Le Châtiment signifiera un changement pour nous tous, car ce sera une catastrophe en vue de nous changer tous. Pour quelques uns, cela pourrait vouloir dire perdition éternelle, qu'ils choisiront librement en défiant l'insistance avec laquelle Dieu vient les appeler à se convertir. Les autres seront sauvés "comme par le feu". Pour le monde entier, cela signifiera la "Fin des Temps". La terre ne sera jamais plus la même. Le Châtiment purifiera la Terre. Qu'Il vienne ou non, le Triomphe du Cœur Immaculé de Marie apparaîtra infailliblement "à la Fin", et une "Ere de Paix" sera donnée au monde. Le "Triomphe" signifie que les cœurs sur la Terre ressembleront au Sien au Ciel, libérés du péché. La Paix dans nos cœurs, comme dans le Sien au Ciel, apportera la Paix au Monde entier. Si le Châtiment ne vient pas, ce sera parce que le monde, grâce à l'Avertissement et au Miracle, se sera repenti, recevant dans la contrition le don du "Triomphe" par le Pardon de Jésus. Ainsi, "il y aura la Paix", et la Terre sera purifiée, sans le Châtiment. Mais si nous ne tenons pas compte de l'Avertissement, ou si la leçon du Miracle ne touche pas nos cœurs suffisamment en profondeur pour que nous abandonnions le péché, alors, le seul et ultime recours pour Dieu sera le Châtiment. Lui même interviendra directement après que les demandes répétées de notre Bienheureuse Mère en pleurs n'aient pas réussi à nous faire bouger, et Il détruira le péché en retirant les pécheurs eux même. Par son patient report de la sévère intervention qu'implique le Châtiment, Il donne miséricordieusement plus de temps à ceux qui sont "sur leur chemin de perdition", mais Il ne pourra pas attendre plus longtemps puisqu'il sera devenu évident que leurs cœurs seront si endurcis que jamais le Saint Esprit ne parviendra à les convertir. Etant donné le danger très grand que dans leur chute ils entraînent de nombreuses âmes avec eux si elle ne s'achève pas, alors, "pour le bien des élus, les temps seront raccourcis", et le Châtiment viendra sur eux pour les retirer.

Dieu pourrait avoir agit de cette manière à n'importe quel moment de l'Histoire s'Il l'avait voulu. Il y a même une histoire de l'Ancien Testament décrivant comment le monde devint si rempli de péché que Dieu "se repentit" d'avoir fait les hommes, et Il envoya un déluge qui noya tout le monde excepté son fidèle serviteur Noé, et sa famille, et des animaux de toutes espèces. Cela enseigne au peuple de Dieu qu'il y a une limite que Dieu met à une vie sans loi et à la dégradation. Dieu est Saint et règne souverainement; toute la Création doit le reconnaître. Nous devons vivre selon ses Commandements, ou alors nous nous détruirons nous même et marcherons à la rencontre du mystérieux "courroux" de Dieu.

Peut-être, Avec le Châtiment, l'histoire de Noé prendra une signification apocalyptique que l'auteur n'avait jamais envisagée, car le Châtiment, comme le Déluge, pourrait tomber sur un monde insouciant et méprisant pour y extirper le mal, alors que ceux qui auront arraché le mal de leurs cœurs et cru en la Miséricorde de Dieu seront sauvés. Les survivants du Châtiment seront protégés par le Seigneur pour une Ere de Paix, lorsque la Colombe de l'Esprit-Saint nous annoncera que les flots de la méchanceté ont disparu, et que nous pouvons vivre une vie nouvelle, au temps de la conversion où "tous aimeront nos Cœurs". Dans les Cœurs de Jésus et Marie, tous, hommes et femmes, apprendront sur la terre à vivre dans la fidélité, et ils rempliront la Terre d'amour.

Le Châtiment sera la dernière des punitions avant l'Ere de Paix. L'œuvre de Dieu pour ramener le monde à Lui sera accomplie. Avant que l'Evangile ne soit "prêché à toutes les nations", "les guerres et rumeurs de guerre" devaient venir, et de nombreuses autres calamités survenir. L'Avertissement et le Miracle devaient advenir pour montrer au monde entier que Jésus est Seigneur, de telle sorte que tous abandonnent leurs erreurs qui jusqu'à aujourd'hui en ont retenus tant loin de l'Eglise et de l'Evangile. C'est seulement par l'Avertissement, le Miracle, et l'un ou l'autre, la menace ou l'accomplissement du Châtiment, que le monde, le monde entier, pouvait être préparé à accepter la Bonne Nouvelle de Jésus et sa Voie. Pendant 150 ans, la Mère de Dieu nous a montré que nos afflictions étaient liées à nos péchés; nous avons été puni pour cela, à la fois en cette vie et celle à venir. Le Châtiment, s'il vient, sera l'évidence totalement convainquante que Ses paroles ont toutes été vraies. Il n'y aura plus besoin aucun d'un autre châtiment de Dieu. Le Châtiment amènera un transformation du monde qui changera pour toujours son Histoire. Ce ne sera plus jamais comme avant. Le monde entier adorera Dieu et son Fils Jésus Christ, entrant dans l'Eglise, et vivant une vie digne de Lui. Une "Ere", un certaine période de Paix, sera donnée au monde.

Le Châtiment ne sera pas la Fin du Monde, pas plus qu'une guerre. La Bienheureuse Vierge dit aux voyants de Garabandal que le Châtiment ne sera pas une guerre. Il viendra directement de Dieu. Ce ne sera pas le fruit de l'action humaine. Mais le Châtiment ne signifie pas la Fin du Monde non plus, puisqu'il y a une promesse inconditionnelle de Notre Dame de Fatima qu'une "certaine période de Paix" sera donnée au monde après le Triomphe de son Cœur Immaculé, la Consécration de la Russie à Son Cœur, et la conversion de la Russie. Conchita exposa ceci: que nous connaîtrions, lorsque viendrait l'Avertissement, que nous entrerions dans la Fin des Temps. Mais cela ne veut pas dire que la Fin des Temps est très proche selon une estimation humaine, pas plus que cela n'impliquerait que le Châtiment lui même conclura les temps. Après tout, l'Ere de Paix vient sûrement. Peut-être, son exposé doit être plutôt interprété comme indiquant que l'Avertissement, le Miracle, et le Châtiment, pris tous ensemble, nous font entrer dans l'âge final du monde. Personne n'échappera au Châtiment, comme pas un d'entre nous n'échappera à l'Avertissement. Venu directement de Dieu, il atteindra tout le monde. Le bon et le méchant souffriront car en un sens, nous sommes tous atteints par le péché. Le Châtiment envahira chaque coin de la planète. Beaucoup mourront. Notre Dame recommande que tous supplient Dieu de leur pardonner, et dit que tous les catholiques devraient aller se confesser. Manifestement, cela signifie que lorsque le châtiment sera imminent, il y aura encore du temps pour que tous se confessent. Nous saurons à l'avance qu'il vient. Tous devraient être prêts pour entrer dans l'éternité en état de grâce, même s'ils avaient à souffrir la mort durant le Châtiment.

 

Le Châtiment ne sera pas par conséquent aussi sélectif que celui que Dieu infligea en Egypte au premiers nés, lorsque les fils des Egyptiens moururent et ceux des Israélites furent épargnés. Au cours du Châtiment, les bons comme les mauvais mourront. Il n'y a pas d'indication semble-t-il qui soit donnée au sujet du nombre, ou de la proportion de la population mondiale qui survivra. Mais la venue de l'Ere de paix après cela nous assure que quelques uns d'entre nous échapperont au Feu du Châtiment. Il semblerait que ceux qui en réchapperont, ou bien auront pris au sérieux  l'Avertissement et le Miracle, ou sinon compteront parmi ceux qui se seront finalement convertis au cours de l'épreuve du Châtiment. Tout ceux qui en réchapperont vivants n'auront pas d'autre alternative qu'une vie nouvelle. Le monde ancien s'en sera allé. Les conséquences du péché du monde apparaîtront si odieux que les survivants voudront rejeter le péché complètement. Une Nouvelle Pentecôte deviendra alors possible. L'Ere de paix pourra éclore, la Bonté du Cœur Immaculé de Marie fleurira dans chaque cœur en "triomphe". Si le Châtiment vient, pas un n'y échappera, mais aussi, parmi tous ceux qui survivront, pas un ne refusera de partager la Paix bienheureuse qui renouvellera le monde. 
 

 

P.Philip

Bastiano


  ______________________________________________________________________

 

24 juin 2013

Le Miracle 

 

 

 

 

Etant donné que nous n'avons pas encore expérimenté le Miracle, nous savons seulement ce que la Vierge Bienheureuse nous en a dit. Elle en a dit suffisamment pour que nous puissions nous préparer à cet événement qui bouleversera le monde, événement qui se déroulera à Garabandal dans l'année qui vient après l'Avertissement. Nous pouvons cependant espérer que cela arrive bientôt puisque nous avons déjà senti et vu l'Avertissement. Le Miracle est en avant de nous dans peu de temps.

 

Sa date exacte n'est pas connue si ce n'est de Conchita, qui sait le jour, la date, et l'année. Le Bienheureuse Vierge lui a interdit de le révéler sauf huit jours avant que cela n'arrive. A ce moment là elle l'annoncera au monde entier. Elle n'a jamais révélé la date à personne.

 

Pendant vingt ans, nous avons attendu le "plus grand Miracle que le Seigneur ait jamais accompli dans le monde", durant lequel "les malades" qui seront sur les lieux "seront guéris" et les "non-croyants seront convertis". Cette longue période d'attente démarque avec Fatima où le miracle prédit du soleil advint durant le cycle des Apparitions. Il n'y eu pas non plus de promesse de guérison et de conversion à Fatima, mais à Garabandal, cette promesse a été faite.

 

Une seule personne a vu le Miracle, en vision. C'est le Père Luis Andreu, un Jésuite, professeur de séminaire, qui vint au village en 1961, moins d'une semaine avant la fête de l'Assomption. Il n'est jamais retourné à la maison pour étudier la situation. Il fut entraîné dans la vision que les enfants eurent de Notre Dame avant de vivre en lui même le miracle à venir. Bien sûr, cela l'a convaincu de l'authenticité des Apparitions. Son cœur fut rempli d'une joie qui le remplit tout entier. Sur le chemin du retour vers le séminaire, de bonne heure le matin du jour suivant, il expira paisiblement. Il n'a pas vécu pour décrire le Miracle.

La Sainte Vierge assura aux enfants que rien de mauvais n'arriverait le Jour du Miracle. On peut présumer que personne d'autre ne mourra en le voyant comme cela arriva au Père Luis. Mais son expérience d'une telle joie et la remarque qu'il fit après avoir vu, ceci ajouté à ce qu'en ont dit les autres voyants qui répètent ce que Marie leur a dit du Miracle, révèle qu'il sera une glorieuse manifestation de l'Amour et de la Miséricorde de Dieu pour nous tous.

Des millions seront capable de voir ce jour là, car Garabandal est perché au milieu des montagnes formant un large amphithéâtre naturel capable d'accommoder la vaste multitude qui voyagera vers ce lieu éloigné où cela arrivera. D'une façon ou d'une autre, malgré les moyens plutôt limités à disposition, leurs besoins seront pourvus. Une grande assemblée convergera vers le village, venant de partout, et tout ceux qui s'arrangeront pour atteindre ses environs se verront accordée la même vision de joie qui envoya le Père Luis au Ciel.

Le Miracle sera une révélation. Les visites mariales, comme les événements bibliques, sont parlant à cet égard. Ils sont porteurs d'un message, non seulement dans les paroles de la Mère de Dieu, mais dans les événements eux-mêmes, les personnes impliquées, les circonstances, l'environnement. Le symbolisme par exemple, de la source à Lourdes présente à l'évidence un message sur le Baptême, une révélation qui affermit l'enseignement de l'Eglise sur les Sacrements. La puissance de guérison qui est celle de Dieu est clairement exprimée à travers les miracles qui surviennent à la grotte. Le rocher de Lourdes est l'Eglise en laquelle Marie demeure et de laquelle les eaux vives coulent, donnant la Vie au monde entier. L'étude des événements mariaux recouvre tant de significations cachées derrière ce qui d'abord apparaît comme sans consistance.

Le Miracle sera une claire révélation de la miséricorde de Dieu. Nous devons nous préparer à cela, de telle sorte que lorsque cela arrivera nous en saisissions pleinement la signification et en recevions de sa puissance. Même maintenant nous pouvons méditer fructueusement sur les informations déjà reçues de Notre Dame au sujet du Miracle. Ces conseils sont pour notre bénéfice, pour que nous soyions prêts davantage à apprécier le Miracle quand il arrivera.

Le Miracle sera Eucharistique. L'insistance sur la dévotion à la Très Sainte Eucharistie est si forte à Garabandal que le thème Eucharistique pour le Miracle serait en parfaite résonance avec tout ce qui est arrivé dans le village durant les apparitions. Nous pouvons aussi espérer un événement Eucharistique parce qu'il a été révélé que le Miracle arriverait à 8:30 un jeudi soir (presque l'heure du dernier Souper) et cela le jour de la Fête d'un jeune martyr de l'Eucharistie. Nous devons être prêt pour recevoir une preuve irréfutable de Dieu, à travers le Miracle, que l'Eucharistie est au centre de  notre vie dans l'Eglise, et que Jésus est réellement présent pour nous dans l'Eucharistie, dans sa Chair vivante. Il nous faut nous rendre disponibles pour ce Sacrement aussi souvent que nous le pouvons.

Le Miracle sera ecclésial, il portera en lui la vérité qui est que par le Corps du Christ qui est l'Eglise, Tête et membres, toutes les grâces nous viennent, et que tous les hommes et femmes sont appelés non seulement à suivre Jésus personnellement, mais aussi à entrer dans son Eglise et se soumettre à sa discipline, ses enseignements et ses Sacrements. Pour cette raison, le Miracle viendra en lien avec un "grand événement ecclésial". Le temps de Dieu est le temps de l'Eglise, et l'autorité de l'Eglise sera renforcée et authentifiée par le fait de cet "événement ecclésial" et le Miracle survenant le même jour, peut-être au même instant. Le Pape lui-même, la tête visible de l'Eglise, verra le Miracle de là où il sera.

Le Miracle sera marial. Cela signifie qu'en un sens il établira la gloire de la Mère de Dieu pour que tous les Chrétiens sachent que Dieu exige qu'ils abandonnent leurs objections à sa place dans le Corps du Christ, et qu'ils Lui rendent l'honneur que Dieu Lui même Lui rend. Le message de Fatima sera mis en valeur, c'est à dire que c'est seulement lorsque le monde donnera au Cœur Immaculé de Marie l'honneur et la dévotion qui Lui est dit, et seulement lorsque l'on consacrera nos cœurs à Son Cœur en tant qu'individus et en tant que nations, c'est seulement alors que la Paix se répandra à travers le monde. Par ce grand Miracle, tous apprendront à aimer "Sainte Marie, Mère de Dieu!".

Le Miracle convertira le monde entier. Cela a été dit par le Seigneur Lui même à Conchita. Il répondait à sa question sur la conversion de la Russie en l'assurant que le Miracle était, non seulement pour la "conversion de la Russie", mais "pour la conversion du monde entier", et que "ainsi, tous aimerons nos Cœurs" (les Cœurs de Jésus et Marie). Il semblerait, selon Ses paroles que d'une certaine manière, le Miracle nous montrera à tous combien les Cœurs de Jésus et Marie sont étroitement unis, comme un symbole du genre d'amour donnant la paix qui devrait unir nos cœurs. Peut-être que les deux Cœurs au dos de la "Médaille Miraculeuse" étaient une prophétie aussi bien qu'une leçon, prédisant un âge à venir où tous les cœurs seraient réconciliés comme le sont les Cœurs de Jésus et Marie. La réconciliation des cœurs, voilà tout ce que signifie la conversion, et il semble que toutes les Apparitions de Marie aient un rapport avec cela. Dieu veut unir tous les cœurs dans son Eglise. Le Miracle rendra cela évident à tous, et il nous convoquera des quatre coins de la terre pour rendre clair ceci, que nous nous appartenons les uns aux autres. Par la puissance du Miracle, nous seront liés tous ensemble dans le même amour enflammé qui forge la parfaite communion entre les Cœurs de Jésus et Marie.

Le Miracle sera Sacramentel. Les guérisons et conversions à Garabandal viendront par l'expérience du Miracle. Ce ne sera pas seulement un spectacle, quelque chose à voir et au sujet de quoi nous discuterons en rentrant à la maison. Le Miracle sera rempli de puissance, et nous qui serons suffisamment chanceux pour le voir, nous rentrerons avec cette puissance.. Nous serons comme les témoins de la Pentecôte. Dieu nous renverra chez nous pour annoncer aux peuples partout dans le monde la grande miséricorde et l'amour qu'il a pour nous. Nous serons transformés par les grâces du Miracle en apôtres remplis de l'Esprit-Saint, audacieux pour porter un message crucial pour le Salut du monde.

Le Miracle sera un Avertissement. Une fois qu'il sera survenu, la race humaine doit changer, ou affronter la plus terrible catastrophe que le monde ait jamais vu: Le Châtiment. Toute bénédiction que sera le Miracle, il rendra évident, même si ce n'est que par le fait de son caractère si extraordinaire, que c'est notre dernière chance. Il n'y aura plus d'autre Miracle tel celui ci. Il sera très grand à cause des grands besoins du monde. Mais cette fois, à moins que le peuple ne retienne le message, le Châtiment viendra sûrement. Même si "une Ere de Paix" finalement nous attend, à moins que le peuple se convertisse maintenant, le Châtiment viendra. Il n'y aura pas d'échappatoire à cela. Le Miracle aura déclenché le feu. A moins que nous ne l'éteignions en nous repentant, le Châtiment viendra.

Le Miracle sera pour la Gloire de Dieu. La Gloire de Dieu c'est de Le connaître tel qu'Il est, et de nous tourner vers Lui avec amour. Nous expérimenterons Sa Gloire dans le Miracle, car nous connaîtrons Sa Miséricorde, Son immense Amour pour nous, Sa Bonté. Lui qui n'a pas épargné Son propre Fils pour nous nous accordera de comprendre Son tendre et très Miséricordieux Amour par le Miracle. Il nous rappellera toutes Ses promesses de pardon, de guérison, de résurrection d'entre les morts et de la Gloire qu'il nous promet dans son Royaume. Nous comprendrons aussi quel extraordinaire Mère nous avons en Marie, et nous verrons combien merveilleuse est la Gloire de Dieu révélée dans Son Assomption. Nous comprendrons la Gloire de Dieu dans l'Eglise, signifiée par le rassemblement des peuples sur les montagnes autour de Garabandal. Lorsque nous repartirons de la montagne, nous aurons vu la gloire du Seigneur, et nous serons zélés pour aller dire cette gloire à tous les autres. La Gloire de Sion, la Gloire de la Nouvelle Pentecôte pour laquelle a prié le Pape Jean XXIII lorsqu'il ouvrit le Concile Vatican II, et à nouveau par le Pape Paul VI lorsqu'il le conclut … cette Gloire se répandra sur toute l'Eglise et le monde entier. "Et ainsi" comme Jésus l'a révélé à Conchita, "tous aimeront nos Cœurs". 
 

 source P. Philip

Bastiano

 

 

__________________________________________

 

 

 

22 juin 2013

 


 

Garabandal: en 1961, Lucie de Fatima a témoigné que Notre Dame lui est apparue une "septième fois" à la Cova da Iria, lorsque le soleil a tourné dans le ciel. Notre Dame du Rosaire  accomplissait une promesse qu'Elle avait faite durant les apparitions de 1917, lorsqu'ils étaient encore les trois d'entre eux, Lucie, François et Jacinthe. Mais alors, les deux derniers était allés "au Ciel", comme la dame l'avait promis pour eux, et Lucie quittait Fatima pour aller à l'école et pour une vie nouvelle. Elle visita chacun des saints lieux où ils avaient rencontré leur célestes visiteurs, l'Ange de la Paix et Notre Dame. C'était de nuit, et ce matin là, avant que le soleil se lève, Notre Dame tint sa promesse. Lucie la vit une septième fois. C'était le 18 juin 1921.

 

Quarante années plus tard, le soir du 18 juin 1961, les apparitions de Garabandal commencèrent. Comme à Fatima et Paris, un Ange prépara le chemin. Cette fois, il s'identifia comme Saint Michel Archange. Bientôt, Notre Dame du Mont Carmel arriva, le 2 juillet, en la Fête de la Visitation.

 

Ce fut le temps de nous rappeler le message à nouveau. Après quarante années de tumulte de l'Histoire et dans la vie de l'Eglise, Fatima n'attirait plus l'attention des nouvelles générations. Notre Dame du Mont Carmel se répète alors avec une intensité dramatique dans ce petit village de montagne en Espagne. Elle appela cela "les derniers avertissements", et prédit une catastrophe si, en cette dernière heure, le monde persiste dans son refus d'écouter.

 

Les Apparitions de Garabandal ont duré 4 ans dans une grande profusion de phénomènes  jamais vus auparavant dans ses précédentes visites. A la fin, les visions devinrent moins fréquentes, jusqu'à ce qu'elles cessent en 1965. Un message final fut donné au monde en cette année là, à nouveau à cette date mystérieuse. Certains ont estimé que durant ces années, il y eut environ 2000 rencontres entre Notre Dame du Mont Carmel et les quatre jeunes voyants: Conchita, Mari Loli, Jacinta et Mari Cruz. La Dame était très belle, selon ce qu'ils ont rapporté, et plutôt maternelle, embrassant les enfants à chaque fois qu'Elle les visitait, spécialement lorsqu'Elle leur disait au revoir. Elle leur appris à prier, les guidant dans la récitation du Rosaire, les reprenant pour leur conduite, parlant et jouant avec eux comme une mère avec ses jeunes enfants, et Elle leur permit même de jouer avec l'Enfant Jésus qu'Elle portait souvent avec Elle. Elle mettait ainsi en valeur de bien des manières ces doctrines et dévotions qui bientôt serait attaquées ou abandonnées: la dévotion à son égard qui était depuis longtemps traditionnelle, l'amour pour l'Eucharistie et les visites au Saint Sacrement, l'importance de la prière, la validité et la puissance des bénédictions, particulièrement des objets religieux qu'Elle embrassait avant de les redonner à leurs propriétaires pour qu'ils les emportent dans leurs maisons.. Elle insista aussi sur l'importance de la réception fréquente, et même journalière de la Sainte Communion, la puissance et la dignité du prêtre et de la Messe, la nécessité de l'obéissance à l'autorité de l'Eglise (exposée comme un point clé), et la foi et confiance dans le ministère des Saints et des Anges. Par dessus tout, Elle répéta sa supplication, que nous devions nous repentir de nos péchés et rechercher le pardon, spécialement dans la confession. Elle recommanda de faire plus de pénitences  et de faire de nombreux sacrifices. Elle dit que nous devrions sacrifier nous même plus souvent. Elle nous avertit du Châtiment à venir, pire que tous ceux connus jusque là, si nous ne nous corrigions pas.

Beaucoup, partout dans le monde eurent foi pour croire aux visions et messages de Garabandal, et ils changèrent de vie sincèrement. Les objets religieux portés de village en village après avoir été "embrassés" par la vision amenèrent des guérisons et des conversions.

Pour ceux qui sentir le baiser de Notre Dame les toucher par la puissance de Son amour, la réalité des Apparitions et l'importance du message n'ont jamais été mises en doute.

Mais Notre Dame du Mont Carmel a aussi révélé que la confusion assaillirait l'Eglise, et "qu'à la fin, peu croiraient". Cet état de fait semble grandement vérifié au moment où nous écrivons ce livre (1982). Il apparaît que toutes les visites et messages de Marie ont été pratiquement oubliés ou sont ignorés par la majorité des Catholiques, y compris le Clergé. Jusqu'à ce que l'Avertissement nous frappe, nous confrontant implacablement avec la vérité de Ses paroles, il semble que nous les ayions tous placés de côté comme dépassés et inutiles histoires.

 

L'Avertissement arrache le voile de tromperie que Satan avait placé devant nos yeux. Dieu maintenant nous demande d'écouter. Jusque là, nous n'avons pas choisir d'agir ainsi, spécialement lorsque Marie nous a appelés à changer de vie. L'Avertissement, c'est la Miséricorde de Dieu pour nous, qui nous montre que nous devons changer, nous repentir, que nous devons écouter - ou nous périrons. La finalité de la série des Apparitions de Garabandal est soulignée par ses paroles aux voyants: "Vous êtes maintenant dans les derniers avertissements". Garabandal récapitule toutes les précédentes Apparitions, nous orientant vers la "Fin des Temps". Sa propre désignation comme Notre Dame du Mont Carmel nous renvoie dans l'Histoire environ 730 ans en arrière, à la rencontre qu'Elle a eue avec Saint Simon Stock. Elle lui donna le scapulaire marron, depuis devenu un traditionnel symbole associant le Salut avec sa protection. Guadaloupe (Mexico, 1531) la présente comme Celle qui écrase la tête du Serpent. Son intercession ouvre au monde des grâces de conversion. La Médaille Miraculeuse donnée en 1830 la dépeint comme "Marie conçue sans péché", et à nouveau recommande de rechercher des grâces par Son intercession en vue d'affronter les flots du péché qui alors commençaient à se répandre. La Salette en 1846, Lourdes en 1858, Fatima en 1917, chacune des apparitions identifie le péché comme la source des "troubles" que la Vierge a prédits à Sainte Catherine Labouré comme sur le point d'affecter le monde entier.

Quand Elle commença a apparaître à nouveau, à Garabandal, Elle nous rappela toutes les leçons qu'Elle avait données au long des âges, et ensuite les appliqua précisément aux maux qui bientôt allaient infecter la vie de l'Eglise. Le moment clé de ces rencontres dans le petit village de Garabandal est un rendez-vous à minuit en 1962, entre Conchita et l'Archange Saint Michel, qui lui donna la Sainte Communion dans la rue, en pleine obscurité. C'était le 18 juillet 1962, alors que l'on fêtait l'anniversaire de la première visite de la Vierge à Sainte Catherine Labouré, en 1830. L'Eucharistie est visible sur sa langue tendue, lumineuse, de telle manière que ceux qui se tenaient là, se blottissant les uns contre les autres dans la nuit, puissent voir l'Hostie miraculeuse. De nouveau, Marie réitéra l'enseignement que l'Eucharistie est la Lumière qui vainc les ténèbres s'engouffrant dans le monde, répétant en cela ce qui avait été dit à Sainte Catherine Labouré lorsqu'elle fut conduite à la chapelle lumineuse à minuit. 
 

P. Philip  RIP + 1986

Bastiano

 

___________________________________________________________

 

 

19 juin 2013

 

 

 

 

 le 19 juin en 1961 il y eut la première nuit dite " des cris "où Jacinta et Loli eurent une apparition , L'archange Saint Michel, de la part de la Sainte Vierge est venu leur parler du châtiment à venir, et ce fut impressionnant, elles disaient : " Ne nous dis pas cela ! ... Emmènes-nous ! ... Qu'ils se confessent ... qu'ils se préparent ... ! "

La récente inondation au Sanctuaire de Lourdes nous rappellent la nécessité d"être toujours en état de Grâce ...

J'ai retrouvé un écrit d'un Prêtre, le P.Philip où il anticipe l'avertissement et en parle, comme s'il était déjà survenu avec ses conséquences ...j'ai trouvé que cela était un bon moyen de faire mieux comprendre cette nécessité de s'y préparer , non pas comme certains le disent de peur que les âmes meurent, mais je crois surtout pour qu'elles acceptent docilement et se prononcent pour un "fiat" ... le dernier pour se déterminer...en espérant que beaucoup se convertiront..voici donc une fiction que je partage :

 "Le Père Philippe Bebie, prêtre Passioniste qui devint célébré nationalement pour son livre "Proclaim Her Name" (Proclame son Nom - 'AMI' presse), fut un des membres fondateurs d'une maison de retraite spirituelle passioniste et fut aussi l'administrateur de la première des deux Conférences pour les prêtres "charismatiques" à Steubenville, Ohio (1975-76). Il prêcha alors des Missions Paroissiales jusqu'à sa maladie (1983).

L'année 1985 fut l'année jubilaire de ses 25 ans de prêtrise. A l'occasion de ce récent temps de grâce, le Père Philippe devint convaincu que l'Avertissement prédit (et en même temps le grand Miracle de grâce) trouverait la plupart des gens non préparés. Il sentit la nécessité d'expliquer les prophéties de Garabandal de telle manière que, lorsque le monde expérimenterait  l'illumination de conscience, les gens  puissent comprendre sa signification et ainsi se préparer pour le Grand Miracle.

Le Père Philippe commença la rédaction de son livre en Octobre 1981 et termina le 1er  Janvier 1982. Il ne pensait pas le publier avant que l'Avertissement ne soit passé. Mais il partagea avec quelques amis son projet. L'un d'entre eux permit au Père Philippe lui-même de préparer le manuscrit pour impression de telle manière qu'il soit prêt pour une impression et distribution immédiates lorsque viendra l'Avertissement.

Quatre ans plus tard, le P. Philippe  était mourant dans un état de cancer du foie avancé. Et alors qu'il pensait à l'imminence de sa mort, il commença à penser qu'il pourrait être encore vivant lui aussi pour expérimenter l'Avertissement et le Grand Miracle qui doit suivre. Il vint ensuite à l'idée de quelques uns de ses amis que, puisque le temps prédit entre l'Avertissement et le Miracle serait inférieur à une année, il serait alors préférable d'avoir déjà imprimé d'avance quelques copies de ce livre qui alors pourraient être remises au moins à un certain nombre de personnes, en différentes parties du monde. De cette manière ils seront plus facilement à disposition si et quand se réaliseront ces prophéties.

Il faut retenir que ce livre n'était destiné à l'origine qu'à être publié seulement après l'Avertissement. Pour cette raison, il se lit comme si le miracle de l'illumination des consciences était déjà vécu par le lecteur. Cependant, même s'il est lu avant l'Avertissement, nous croyons qu'il peut être d'un profond intérêt et bon pour l'édification de ceux qui le liront."

 

L'Avertissement fut annoncé par Notre Dame du Mont Carmel à Garabandal, où Elle prophétisa trois grands événements qui étaient à venir: L'Avertissement, le Miracle, et le Châtiment. Le dernier ne surviendra que si le monde persiste dans le refus de se repentir après que les deux premiers aient montré clairement la Volonté de Dieu. Nous venons d'expérimenter le premier; le second et le troisième sont encore dans le futur. Le Miracle viendra dans l'année qui suit l'Avertissement de telle manière que nous soyons préparés pour recevoir la grâce de ce Miracle.

L'Avertissement est advenu comme lors de la conversion de Saint Paul Apôtre, qui a été pénétré par la même Lumière que celle que nous avons expérimentée. Il était sur la route de Damas, marchant vers un village pour persécuter les nouveaux chrétiens venus du judaïsme et qui vivaient là-bas. Dans une vision glorieuse, il lui fut révélé qu'il persécutait, non seulement les membres de l'Eglise, mais Jésus lui-même. Le Seigneur du Ciel et de la Terre! L'aveuglante Lumière du Christ Ressuscité lui a fait réaliser son péché. Paul a tenu compte de l'avertissement que Jésus lui a donné; il s'est repenti et est devenu un fidèle disciple, et il laissa sa vie passée derrière.

La même Lumière ne nous a-t-elle pas été accordée par l'Avertissement? La grâce accordée autrefois à un individu a finalement pénétré chaque cœur humain en un seul et soudain éclair de Lumière divine. Nous avons senti la même grâce, la même Lumière, que celle dont Paul fut le bénéficiaire. Dieu voudrait que le monde entier maintenant réponde comme Paul le fit. Nous devons maintenant nous repentir des péchés que Dieu nous a montrés au plus profond de nous même par l'Avertissement, et changer nos vies en suivant Jésus.

L'Avertissement nous a rendu conscients de Dieu. Tout le monde, non-croyants aussi bien que croyants, maintenant reconnaît que Dieu nous a touchés par son inexprimable puissance. Il est intervenu d'une manière jamais vue auparavant pour rendre tous les Hommes conscients de son existence, de sa Miséricorde, de sa souveraine domination, de son amour pour nous et de la préoccupation qu'Il a de notre Salut. Il y a un Dieu, et Il est bon. Aucun d'entre nous ne peut maintenant Le nier, à moins de rejeter la vérité face à Dieu. L'Avertissement a rendu Dieu évident. Nous avons senti sa puissance dans notre chair.

L'Avertissement nous montre nos péchés. Cela fut annoncé comme "une correction de la conscience du monde". L'Ecriture a prédit depuis longtemps que Jésus enverrai l'Esprit-Saint pour "convaincre le monde de péché". Si nous n'avons pas vu pleinement auparavant ce que cela signifiait, nous le comprenons maintenant, par la puissance de l'Avertissement. Le péché, notre résistance à devenir ce que Dieu est, résulte en de nombreuses actions, décisions et attitudes privées d'amour. Tout cela nous fut montré d'une manière vivante dans la Lumière brillante que Dieu nous a envoyée. Nos consciences furent profondément illuminées à ce moment là, nous exposant toutes les tromperies pour lesquelles nous avons été si habiles, extrayant les parties enfouies de notre mémoire, ces parties mortes qui n'ont jamais été formées par le levain de l'amour, dévoilant les mensonges que nous nous sommes dits à nous même, les compromis que nous avons acceptés. Nous avons vu avec une telle évidence les nombreuses décisions dures, stupides et méchantes qui furent les nôtres, ces moments où nous avons piétiné les sentiments des autres, où nous avons convoité leurs biens, envié leur chance, et où nous nous sommes réjouis de leurs échecs. Ensuite nous avons gémis avec angoisse quand Dieu nous a révélé nos négligences, nos refus d'aider, les devoirs non accomplis et les projets pas mis en pratique. Nous l'avons entendu nous dire, "Pourquoi m'as tu persécuté?"

L'Avertissement a été un avant goût d'éternité. Le temps s'est arrêté un instant durant l'Avertissement, et la vérité de notre éternelle destinée s'est imposée à nous. Il n'était plus possible alors, à cause de l'Avertissement, de nous cacher à nous même. Tous ce que nous avions fait s'est présenté à nos yeux, vu tout à la fois dans un simple regard. Nous avons su alors comment le regard de Dieu pénètre tout et connaît les secrets les plus cachés. Il nous a révélé, pour notre conversion, comment Il nous voit, et nous avons aperçu, en un instant miséricordieusement bref, tout ce qui en nous Lui déplaît. Ce que nous avons compris c'est la condition éternelle qui était alors la nôtre si nous avions dû mourir à cet instant. Nous avons souffert pour un moment la peine dûe à notre péché, la peine de la séparation de Dieu, la peine du Purgatoire ou de l'Enfer. Dieu nous a laissé voir tout cela, dans l'Avertissement.

L'Avertissement a été un acte de la Miséricorde de Dieu. Par l'Avertissement, nous sommes devenus conscients que nous ne sommes pas encore ce qu'Il veut que nous soyons. Nous avons ressenti la peine de ne pas Lui ressembler, d'être éloignés de Lui. Sa Volonté pour nous est que nous Lui soyons semblables, heureux en tout ce qu'Il est, et que nous nous approchions de Lui. Le péché est le seul empêchement à cela. Il nous empêche d'atteindre notre perfection, et même la félicité éternelle, le bonheur du Ciel. Dieu nous a dévoilé notre vie pleine de péché dans l'Avertissement, non par vengeance car la revanche est étrangère à son Cœur, mais plutôt par amour et miséricorde. Il veut que nous n'ayons jamais plus à souffrir la peine que nous avons endurée dans l'Avertissement. Sa miséricorde nous a permis de goûter à la peine qui est l'héritage du péché. L'Avertissement, vraiment, a été un acte de miséricorde de Dieu.

 

L'Avertissement est une intervention directe de Dieu. Jamais auparavant Dieu n'a agi directement et universellement pour rendre chacun dans le monde totalement conscient de sa condition pécheresse devant Lui. La prédication de l'Evangile à travers l'Eglise a été proposée durant des siècles … Ainsi ce n'est pas comme s'Il n'avait jamais fait une révélation de ce type auparavant. Mais il n'est jamais arrivé auparavant qu'Il agisse avec une telle puissance, une telle précision, une telle pertinence. Ces temps sont certainement très particuliers. Il doit rester peu de temps pour se convertir. Nous avons répudié le message de l'Evangile si souvent et y avons répondu si mollement que ce que Dieu voulait pour le monde, la paix, n'advint jamais. Les appels constants de Marie pour que nous retournions vers Dieu, ses reproches tout au long des années alors que nous n'écoutions pas, sont pour ceux qui croient, une évidence suffisante que l'âge présent est même pire que les précédents. Mais le temps touche à sa fin. "Les temps" sont sur le point de finir, et une nouvelle ère de paix est promise. L'Avertissement est le premier signe dramatique, pour tous, indiquant que les temps anciens touchent à leur fin. Ce n'est pas la Volonté de Dieu que nous soyons parmi ceux qui refusent de se repentir à temps. Pas plus que ce ne fut son souhait qu'un seul de ses plus petits se perde par le passé. A cause de cela, Il est intervenu, pour que le danger devienne manifeste, le mal de ce temps démasqué, et les ténèbres de "fausses lumières" exposées. Si le monde n'a pas voulu écouter la vérité, et les "petits" du Père ont été égarés, Lui, dans sa souveraine majesté et puissance, l'obligera à écouter. Avec l'Avertissement, Il balaye tout le sophisme et les choses décevantes par lesquelles Satan a obscurci la Lumière de l'Evangile.

L'Avertissement nous demande de faire un choix. Nous savons maintenant, par la grâce de l'Avertissement, que chacun d'entre nous a un choix fatidique à faire. Nous pouvons choisir, ou bien de fuir loin de notre péché ou de rester dans le péché. Malgré la puissance de l'Avertissement, nous restons avec notre liberté de choix, nous restons avec notre libre arbitre. Si Dieu nous l'enlevait, nous ne serions plus des humains, capables d'aimer ou de refuser d'aimer. Nous avons la capacité de dire "oui" ou "non", et l'Avertissement nous confronte à cette responsabilité. Il n'y a pas de demi mesure. Le seul choix que nous ayons est de nous situer pour ou contre Dieu. La situation est la même qu'au Mont Carmel, quand Élie appela le peuple à se tenir avec lui et le Seigneur, ou avec les prophètes de Baal et Ashterot. Comme eux, nous avons à faire un choix: choisir Dieu, ou des non-dieux, choisir la vie, ou la mort.

L'Avertissement a rendu impossible de reporter plus longtemps une décision. Reporter est en soi un choix du péché. Pour obtenir la Vie éternelle avec Dieu, nous avons à corriger notre vie en tant que disciples du Christ Jésus, qui seul sait le chemin vers le Père. L'autre alternative, c'est de se perdre pour toujours dans les douleurs que nous avons expérimentées brièvement avec l'Avertissement. Bonheur sans mélange ou agonie, Ciel ou Enfer, c'est le dilemme. Tout dépend du chemin que nous allons prendre.

 

L'Avertissement nous appelle à nous préparer pour le Miracle. Un "Grand Miracle" a été prédit par Notre Dame du Mont Carmel, qui surviendra dans le petit village de Garabandal. L'Avertissement est une préparation car il est directement en lien avec, et il nous assure qu'à partir de l'instant où l'Avertissement est là, il y aura moins d'une  année jusqu'à ce que le "plus Grand Miracle que le Seigneur ait jamais accompli dans le monde" advienne là. Un miracle similaire, moins grandiose, lui aussi prédit à l'avance, fut accordé à Fatima en 1917, ce qu'on appela "Le Miracle du Soleil". Le soleil tourna dans le ciel, et dégringola sur la terre. 70.000 spectateurs en furent témoin! Aussi merveilleux que cela puisse paraître, ce fut plus merveilleux et plus puissant encore que l'Avertissement ait été vu et senti par chaque habitant du globe! Combien grand en effet est le "Grand Miracle" sur le point d'arriver à Garabandal! Des millions prévoient de voyager là-bas à cause de l'Avertissement et ont été préparés ainsi à accepter le Miracle avec foi. L'Avertissement envoie des multitudes vers ce village perdu d'Espagne. Il a alerté les populations entières de la terre pour le déroutant événement du Miracle, et ouvert les cœurs au message et à l'action de Dieu qui sera révélée là-bas.

 

L'Avertissement a été une rencontre très douloureuse avec l'implacable vérité de notre misère et de notre péché. Il a besoin d'être contre balancé, pour que nous ne perdions pas espoir, par un rayonnement lumineux de la miséricorde de Dieu dans l'expérience du Miracle. D'un autre côté, ne connaître la miséricorde sans limite de Dieu pourrait nous conduire à une certaine complaisance. L'Avertissement était nécessaire pour empêcher une telle aberration. De plus, nous ne pouvons apprécier l'Amour infini que Dieu a pour nous seulement lorsque nous prenons conscience de la manière dont Il nous aime malgré ce que nous sommes. L'Avertissement devait venir avant le Miracle, pour que nous comprenions que nous ne pouvons ni gagner, ni faire quoi que ce soit pour mériter Sa miséricorde. Il nous le donne parce qu'Il est Amour Miséricordieux par nature.

L'Avertissement a été, aujourd'hui, il y a juste un moment, pour nous tous. Nous devons regarder Hier, et ensuite Demain, pour être capables de répondre pleinement à notre Dieu et son Amour pour nous.

P. Philip  RIP + 1986

Bastiano

 

 

 

 

 

       __________________________________________  

 

 

18 juin 2013

Je vous parlais de Conchita dans le "bulletin d'informations" que je venais d'avoir au téléphone, et cela m'a fait repenser à des faits peu connus voir lus nulle part , sauf erreur de ma part...

C'est d'une part, savoir que la dernière fois que Conchita à vu la Sainte vierge ne fut pas le 13 novembre 1965 aux pins, mais ND du Mont Carmel de Garabandal est venue la visiter le 25 novembre 1965 dans sa chambre, ce fut lors de son voyage à Burgos qu'elle révéla ceci au P. Laffineur le 11 novembre ... 1967 !

Non seulement elle vit la Sainte Vierge, mais fut " gratifiée" de la vision d l'Enfer et de l'état de son âme, des témoins qui se reconnaîtront s'ils me lisent, ont vu une nuée lumineuse au dessus de Garabandal pendant 5mn.

Conchita, vous ne le savez pas, fut souvent attaquée par le démon soit en forme humaine soit de manière invisible 

 Depuis l'âge de 12 ans il la poursuivait pour mettre fin à sa vie, ce fut le cas semble t-il aussi ce jour où, revenant de Cosio, le temps que le conducteur essaie de mettre les chaînes , la voiture recula et tomba dans la rivière, avec sa maman à l'intérieur aussi , conchita voulut sauter en "marche" mais la portière l'en empêcha, elle fut accrochée !

Elle s'en tira miraculeusement avec quelques contusions et des plaies ainsi que sa maman ...

Quelquefois le démon la visitait aussi dans sa chambre pour l'effrayer, dont je vous passe les détails.

Voilà pourquoi jusqu'au Miracle qu'elle est chargée d'annoncer, il faut soutenir Conchita par nos prières, ainsi que Jacinta qui a un rôle certainement après, peut être pour le châtiment ...et Mari Cruz dont son origine juive n'est pas sans signification pour la conversion des juifs future.

Fraternellement

Bastiano

 

 

 

 

 

 ____________________________________________

 

 

 

 

16 mai 2013

Je vous ai déjà parlé des Archanges qui étaient de chaque côté de Notre Dame du Mont Carmel à Garabandal lors de sa première apparition le 2 juillet 1961, celle aussi de Saint Michel en précurseur le 24 juin, et jours suivants ...le rôle des anges dans le monde est dans les apparitions sont méconnus, ce que sont les anges proprement également.

Aussi retrouvant quelques écrits de l'Abbé* qui fut avec ma mère, un apôtre de Garabandal, je voudrais partager avec vous les passages les plus intéressants,et vous comprendrez comment la plupart des prodiges qui se sont réalisés dans ce village leur est du.

Les Anges sont des êtres incorporels, ni matière, ni forme, c'est à dire qu'ils sont immatériels, ce que dit d'ailleurs le catéchisme " ce sont des purs esprits " nécessaires à la perfection de l'univers pour que, comme il y a des êtres purement corporels, des êtres corporels et spirituels, il y ait des êtres spirituels.

Il y a autant d'espèces angéliques que d'individus et chacun de ceux ci est incorruptible ou immortel par nature.

Si l'ange est donc une substance incorporelle, il peut cependant prendre un corps étranger par lequel il agit, dans lequel il ne vit pas, mais qu'il meut de façon que ce corps le représente, sans être dans un lieu à la manière d'un corps, mais seulement par l'application qu'il fait de sa puissance à un lieu ...

L'ange a été créé par Dieu au commencement des siècles, conjointement au monde corporel, dans l'état de la béatitude ou de perfection naturelle, ce fut définit au Concile de Latran en 1215 reprit avec Vatican I en 1870.Il a reçu toute la science naturelle dont il était capable; l'état de grâce sanctifiante, dans lequel les anges ont subi leur épreuve, leur a été plus probablement donné au moment de leur création.

L'intelligence angélique comprend directement l'immatériel, contrairement à nous qui sommes obligés de passer par la perception des sens avant d'en abstraire les espèces intelligibles; cela lui vient de Dieu qui a mis en son intelligence des espèces intelligibles au moment de sa création, et comme la perfection de l'intelligence vient de l'objet qu'elle est capable de saisir, et qu'ici cet objet est l'Universel, les images intellectuelles données par Dieu aux anges sont d'autant plus universelles, c'est à dire se rapprochant de la Science de Dieu, que l'ange est supérieur.

L'ange ne peut recevoir que d'un supérieur à lui la connaissance d'une vérité qui a pour seule règle l'Intelligence Divine, c'est à dire la raison des oeuvres de Dieu, celle ci étant connue que du second, et ignorée du premier.

Comme vous le savez les anges sont répartis en 3 hiérarchies, chaque hiérarchie à son tour, à l'image trinitaire, contient trois ordres différents par leurs actes et offices. Ainsi les anges de la première hiérarchie sont ils réservés au pur service de Dieu, en l'assistant et recevant immédiatement ses ordres : par l'excellence de leur Charité ( les Séraphins ), par l'excellence de Lumière et de Sagesse ( les Chérubins ), par le soutien de la Splendeur, de la Majesté et de la Gloire de Dieu ( les Trônes ).

Ceux de la deuxième hiérarchie veillent à la conduite générale de l'Univers : par la distribution des fonctions et des ministères ( les Dominations ), par l'exécution des grandes actions opérant pour cela prodiges et miracles extraordinaire (les Vertus ), par le maintien de l'ordre de la Providence dans les créatures les protégeant des démons ( les Puissances ).

Ceux de la troisième hiérarchie ont pour Mission de veiller sur la conduite particulière des Etats, des groupes, des personnes

Par leur Présidence à la tête des Royaumes, des Provinces, des Diocèses ( les Principautés ), par leur Mission prééminente qui est de porter les Messages de Dieu aux hommes ( les Archanges ), par la garde de chaque homme pour le détourner du mal, le mener au bien, le défendre contre les ennemis visibles et invisibles ( les Anges ).

De cette façon chaque homme à son Ange Gardien qui lui est donné par Dieu au moment où son âme est créée, celui ci n'est pas, ni successivement, ni en même temps, le gardien d'autres personnes, ce que le new age ou autre fable nous sert comme enseignement.

j'en viens, après cette entrée en matière schématique, à vous décrire ce qu'il faut retenir du rôle des anges particulièrement à Garabandal.

 

I- L'apparition de l'Ange.

 


 

Nous avons dit, tout à l'heure, que l'ange peut prendre un corps étranger par lequel il agit dans lequel il ne vit pas mais qu'il peut mouvoir, c'est exactement ce qui s'est passé pour toutes les apparitions de Saint Michel et pour celle de l'Ange "jumeau" dont parle Conchita dans son journal à la page 24. Si l'ange prend un corps, c'est bien pour nous,afin de rapprocher de nous cette société intelligible qu'ils forment entre eux et à laquelle nous participerons dans la vie future, car dans le ciel, les hommes seront semblables aux anges, ils se conforment donc à nous pour nous élever à eux. Les corps des anges ne sont pas des corps 'vivants', ce ne sont que des corps aériens, subtils, susceptibles de frapper les sens humains par leur figure et couleurs extérieures ou par des phénomènes physiques, qui ne sont que le signe et le symbole de leurs propriétés intellectuelles et spirituelles, rappelez vous la description de l'ange par Conchita, toujours dans son journal, (la photo du haut) .

Ainsi l'Archange Saint Michel est venu, en personne à Garabandal, agissant un corps subtil formé par lui, par permission divine, afin de représenter, à nos yeux, tel qu'il est spirituellement.

2- L'action sur le corps.


 Se basant sur la conception philosophique de l'hylémorphisme, ( traité d'Aristote  selon laquelle la constitution de tout être relevant du cosmos est expliquée par deux principes corrélatifs : la matière (hylê : bois, matériau de construction) et la forme (morphê : figure, disposition),la matière est douée de plasticité totale la rendant susceptible de toutes modifications et la forme substantielle qui donne à  la matière sa spécification, sa vie, et son mouvement.

Ainsi l'âme est elle, pour l'homme, la "forme" de sa chair, de son corps, de la même façon, l'ange agit sur la "matière" en tant que substance spirituelle mouvant la nature corporelle;  c'est le rôle de l'esprit de mouvoir la matière, mais la puissance de l'ange est plus grande que celle de l'âme qui, restreinte, elle, au corps qui lui est uni et grâce auquel elle peut mouvoir d'autres choses, et n'est pas limitée à un corps ! d'ou la possibilité de l'ange d'exercer son action sur les choses matérielles sans jouer le rôle de " forme " puisqu'il n'est pas naturellement uni à un " corps ".

Bien entendu l'action de l'ange doit être conforme à la nature de chaque chose et est spécifiée par elle et par ses lois naturelles : l'ange ne peut produire d'authentiques miracles, seul Dieu le peut ! C'est donc à l'action des saints anges que l'on doit attribuer les extases, les marches extatiques, les lévitations, la télékinésie ou transport de l'Hostie consacrée durant les apparitions de Garabandal, ils ont agi sur le corps des enfants comme sur les espèces eucharistiques de la manière indiquée plus haut.

Ce qui du coup fait taire toutes les théories sur le prétendu pouvoir des enfants, et hélas ne rendra pas les tresses à Conchita qu'on lui avait coupées lors de sa convocation à Santander, les hommes de la commission diocésaine ayant décrété qu'elle tiendrait peut être des pouvoirs cachés dans les cheveux ...!

Quand au Miracle de l'apparition de la "Forma" sur la langue de Conchita la nuit du 18 juillet 1962, c'est Dieu seul qui a rendu visible miraculeusement la Sainte Hostie précédemment apportée par Saint Michel.

3- L'Action sur les Esprits.


Il ne faut pas oublier que l'action des anges s'exerce aussi sur  la partie spirituelle de l'homme : son esprit. ( l'homme est UN à la manière trinitaire, Esprit, Ame, Corps ), L'ange agit : 

sur l'intelligence : en l'illuminant, en renforçant la connaissance par l'intérmédiaire d'images sensibles produites dans les sens ou l'imagination ou par un meilleur éclairage des images déjà présentes dans l'imagination.

sur l'imagination : elle-même, là encore une motion d'ordre physique opéré par les anges sur l'organisme, soit avec suspension des sens corporels, soit sans cette suspension. Parfois l'ange illumine en même temps l'intelligence pour lui faire connaître la vraie signification de ces images; d'autres fois, il fait seulement apparaître les images des choses sans explication, il peut alors y avoir illusion due à la déficience de l'ntelligence humaine.

- sur les sens : Par la présentation extérieure aux sens d'un objet sensible, soit déjà formé par la nature, soit en le produisant lui-même comme quand il revêt un corps ; par un trouble intérieur sur l'organisme provoquant des impressions diverses dans les sens.  L'ange peut, bien sûr impressionner les sens en dehors du sens commun des sensations, mais pas hors de l'ordre de la création; l'ange peut donc agir sur l'intelligence de 'l'homme, en lui proposant des images qui lui permettront d'abstraire ou de concevoir des idées nouvelles : action illuminatrice ; l'ange peut aussi amener l'imagination à former telles ou telles représentations sensibles fondées sur ce que le sens de l'hommes ont déjà perçu à plus forte raison , peut-il agir sur les sens extérieurs de l'homme et les impressionner comme il lui plaît.

C'est donc à l'Action des Saints Anges qu'il convient d'attribuer les locutions tant auditives, imaginatives, qu'intellectuelles, ( voir le précis ascétique et mystique du Chanoine Tanquerey ), la connaissance des personnes, des pensées et des consciences, la clairvoyance, le don des langues, le discernement des esprits, les prophéties durant les apparitions de Garabandal ! Les Anges ont donc agi sur l'intelligence, l'imagination et les sens de nos voyantes de la façon indiquée, il faut leur attribuer aussi les visions des personnages célestes, leur rendant possible la perception de la présence de ces personnages, en même temps que leurs paroles.

A Garabandal Notre Dame du Mont Carmel, venue sous ce vocable, est apparue en Reine des Anges aussi une fois, il était normal que toute la cour céleste se rassemble autour d'Elle , comme il est normal aussi, qu'en tant que Reine de la Création, l'on est vu souvent dans le ciel beaucoup de phénomènes comme des boules de Feu, une étoile filante sous les pieds de la Sainte Vierge, des lumières aux pins, etc ...

 


 

 

 

habillage du texte : Bastiano, (d'après le P. Bailliencourt)

 

 

 

 

 §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

 

 

9 mai 2013

Les apparitions de Garabandal n'ont jamais été condamnées par l'Eglise :

Au début des années 70 à la suite d'une série d'articles malveillants parus dans la Presse Catholique Française parlant d'une soit-disant condamnation des apparitions de Garabandal par le Saint Office, et bien la Sacrée Congrégation démentit formellement avoir porté une quelconque Condamnation.

 La Documentation Catholique a elle-même apporté cette rectification résultant d'une lettre du Secrétaire de la dite congrégation, en effet : 

Mgr Paul Philippe avait écrit en date du 23 janvier 1970 : 

<< Le texte (sur Garabandal) publié dans le n° 1547 du 21 septembre 1969 de la Documentation Catholique n'est pas de la congrégation  pour la Doctrine de la Foi  >> (Docum.Cath.1970 n°557 p. 161)



Bastiano

 

 

  ___________________________________________________________________________________

 

27 Avril 2013

Savoir attendre..

 

Si la Fin des temps est déjà arrivée d'une certaine façon, qu'elle a commencé depuis 2000 ans ou plus selon...elle coexiste avec le siècle présent qui doit passer comme la figure de ce monde.

En vue de nous préparer à cette période exaltante,la Sainte Ecriture ne ménage pas ses conseils : La Gloire attendue est si grande qu'elle doit rejaillir sur le présent : c'est l'Espérance qui doit animer nos instants.Attente joyeuse, même dans la souffrance; elle engendre la patience à l'image de la patience de Dieu, inébranlable dans les épreuves; elle engendre la sobriété et le détachement que sont en effet les biens terrestres au regard de l'Espérance de " participer à la nature divine", prière, amour fraternel, tels sont les conseils de l'Apôtre Saint Pierre dans sa première lettre.

Malheureusement, cette Espérance est aux prises avec l'Histoire, les triomphes apparents des puissances sataniques risquent de la lasser; en réalité, le Verbe de Dieu, invincible, combat et règne déjà aux cotés des siens , à nos cotés et la victoire est proche.

C'est pourquoi il nous faut être vigilants de façon constante afin de conserver sans tâche le commandement, c'est à dire la Foi. Ne nous préoccupons pas de l'aide que le Seigneur ne manquera pas de donner à ses enfanfts, mais pendant  que nous avons encore le temps, pratiquons le Bien et faisons fructifier les talents confiés par Dieu.

Avant tout, tenons bon, gardez fermement les Traditions que vous avez apprises de nous , de vive-voix ou par lettre,le Seigneur est fidèle il vous affirmera et vous gardera du Mauvais dixit Saint Paul aux thessaloniciens, car celui qui est bon jusqu'au bout sera sauvé...Avant il faut être bons disait Notre Dame du Mont Carmel de Garabandal ...bon dans le sens espagnol s'entend, faire tout pour devenir Saint...

Les signes sont là, toujours plus marquants,gardons nos lampes allumées...

(Extraits du P. de Bailliencourt, additifs personnels.)

Fraternellement

Bastiano

 

 

__________________________________________________

20 Avril 2013

La Fin des Temps et Garabandal d'après quelques extraits conservés dans les archives

auteur et conférencier : Abbé de Bailliencourt +1990

Pour rappel l'Abbé de Bailliencourt était chargé avec ma maman des apparitions par le Père Laffineur, ensembles ils ont concocté, classé, toutes les notes, témoignages, théologie, médecines,absolument tout les faits s'étant déroulé pendant les années 1961-1965 et plus...Ma maman est à l'origine du livre "Le mystère des apparitions de Garabandal", version française dont elle avait cédé à L'Abbé la liberté de le compléter .Je tiens ici à leur rendre hommage et affection filiale.

................

Extraits:

Déja en 1830, Marie, Vierge Puissante, tient entre ses mains le globe terrestre; c'est cette Humanité régénérée, le Monde nouveau qu'Elle annonce dans et par son Immaculée Conception. Elle nous prépare, depuis ce temps, à entrer par Elle et avec Elle dans ce Temple de Justice Originelle où nous serons tous trasnformés, changés et recouvreront cette Beauté primitive dont Elle est la réalisation parfaite avant l'heure.

Qui plus est, Elle prépare par là même, le règne du Sacré Coeur de Jésus. Le 27 novembre 1830, au revers de la Médaille sont présentés les deux coeurs unis ... En 1876, à Pellevoisin, Marie le dit explicitement pour la France: c'est le Coeur Immaculé de Marie qui conduira la France au Coeur de Jésus ... (La vierge vous parle M.Cardineau).

Ce seront alors ces temps nouveaux où, sous le Règne du Sacré Coeur, l'Humanité sera restituée dans la Grâce originelle*...

C'est à ces temps nouveaux que Notre Dame du Mont Carmel dans ses Apparitions à Garabandal (1961/1965) veut nous introduire; Elle nous dit, en effet : nous sommes à la Fin des Temps

"Vient la Fin des Temps". Conchita

On ne peut nier ces paroles de Conchita dites et répétées à diverses personnes; elle n'a pu  les tirer de sa propre imagination, ce serait trop téméraire ! et nous allons voir que les faits qui vont suivre démontrent qu'elles ne lui sont venues que d'une révélation du ciel.

Le 1er novembre 1966, parlant avec Mère Marie des Neiges, Supérieure du Pensionnant de Burgos où elle se trouve, Conchita dit : Moi, j'ai dit un jour à la Vierge : Est ce qu'au temps de ces futurs évenements (avertissement, miracle, châtiment) (?) ce sera la fin du monde ? Et Elle m'a répondu: Non,la fin des temps ... Les Papes près Paul VI ne seront plus que deux, et après, alors vient la fin des temps.

Le Père Rodriguo SJ, Professeur de Théologie morale à l'Université Pontificale de Comillas (province de Santander) rapporta ce trait au Père Eusébio, capucin, un jour de pluie de Septembre 1970 :

C'était les premiers jours de juin 1963, les cloches de Garabandal commencèrent à sonner. Conchita qui était dans la cuisine de la maison de Aniceta sa mère, s'exclama immédiatement : les cloches sonnent pour un mort ! c'est sûrement pour le Pape ... maintenant, il n'en reste  plus que trois.

- Quelle sottise dis-tu ? répliqua sa mère

- Je ne dis aucune sottise. La Vierge me l'a dit à moi : Après ce Pape, il n'y en aura plus que trois.

- Alors, est-ce que va venir la fin du monde ?

- La Vierge n'a pas dit la fin du monde, mais  la fin des temps 

Plus tard le Père Rodriguo a eu l'occasion d'interroger Conchita sur cette affirmation; elle l'a confirmée à nouveau pleinement.

 

Trilogie des prophéties

"Déjà vous êtes dans les derniers avertissements... Ce message est le dernier...(18 juin 1965).

Conchita confirma cela dans les années 1971/72, si 'lon comprends bien, cela veut dire qu'il n'y en aura plus d'autres, que ce sont les ultimes de toute une série qui précède, il n'y a qu' à se reporter à la Salette, à Fatima, à moins que cela veuille dire, derniers messages ici à Garabandal mais comme ceux ci s'adressaient au monde entier, cela devrait être compris dans le sens premier, et donc, plus d'apparitions de cette envergure.

 Reste donc les trois prophéties dont nous attendons la réalisation, et qui sont de type eschatologique et dont voici un rappel

L'Avertissement aura d'après l'Abbé de Bailliencourt,une insolite envergure, puisqu'il est fait pour le monde entier et tous les hommes; il les atteindra tous,croyants et non croyants

 C'est une intervention divine directe; la Miséricorde de Dieu est encore offerte à l'Humanité pour sa conversion.Il doit être le premier évènement d'une série, il est fait pour préparer le Miracle.

 Celui ci sera le Signe hors série, unique, authentifiant les apparitions de Garabandal est aura un caractère surnaturel évident. Bien que se passant au dessus des pins, il sera pour le monde entier.

 Ultime chance offerte à l'Humanité en vue de son retour à Dieu.Si ce but n'est pas atteint, il cédera la place au 3eme évènement:

 Le Châtiment, action décisive de la justice suprême...la patience de Dieu envers l'Humanité pécheresse sera vraiment à bout.

 Les liens entre ces trois événements sont très clairs,ils nous amènent vers la consommation des siècles,consommation universelle et finale.

 

Bastiano

 

 

 


 

 

 

Troisième volet : le Châtiment

 

Annoncé par le petit écriteau sous les pieds de Saint Michel le 24 juin 196. Les enfants ont eu connaissance le 4 juillet et le monde le 18 octobre suivant...

Les 19/20, et 20/21 juin 1962, elles ont eu en vision durant les fameuses "nuits des cris".

S'il est conditionnel le 18 octobre, il ne l'est plus dans le message donné suivant :

La Vierge nous a dit, que nous ne devons pas attendre le châtiment, mais qu'il viendra sans qu'on l'attende, parce que le monde n'a pas changé, et Elle nous l'a dit déjà dit deux fois, et nous ne faisons pas attention à Elle, car le monde est pire, il doit changer beaucoup, et il n'a pas changer du tout.

Préparez-vous, confessez-vous, le châtiment viendra bientôt, et le monde ne change pas ... je le dis : le monde est toujours pareil, quel dommage qu'il ne change pas ! S'il ne change pas, un très grand châtiment viendra bientôt.

 

Rivières transformées en sang, feu qui tombe du ciel, grande chaleur, soif brûlante mais l'eau s'évaporera ...Tous seront pris de désespoir cherchant à s'entretuer, mais les forces manquant, ils tomberont ... gens dans les flammes, d'autres se jetant dans la mer, mais l'eau semble bouillir et activer les flammes ...

Ce châtiment demeure dans le même sens et droite ligne de ceux dont la Sainte Ecriture parle à chacune des ses pages.

Il a été annoncé le 18 octobre, or le 18 octobre est la fête de Saint Luc, dont l'évangile commence par la Visitation à Elisabeth la cousine de la Vierge Marie (date pour rappel de la première apparition de ND du Mont Carmel).

Et dans l'évangile de Saint Luc, bien séparée de la description de la fin du monde (ch.21), l'on trouve la description du "jour du seigneur", "jour de la colère de Dieu" (ch.17-22-37) qui se rapporte à la "fin des temps" et que l'ancien testament connait bien (Soph 1,15-18 & 2.2) par exemple. c'est un jour de jugement, de tri, de purification.

Et que dit Saint Luc ? "Il en sera comme aux jours de Lot ... Dieu fit tomber du ciel une pluie de feu et de soufre qui les fit tous périr, ainsi en sera t-il le Jour où le Fils de l'Hommedoit se révéler".

Il y a aussi confirmation dans l'Apocalypse (16,8-12) les fléaux des quatrième, cinquième et sixième coupes.

Bref, c'est la Fin des Temps, seuls resteront les Bons (Joel 3,5), le feu du ciel ayant opéré un tri et dévoré les ennemis de Dieu ... ici s'arrêtent les prophéties de Garabandal.

Ainsi ceux qui auront été convertis antérieurement par l'Avertissement et le Miracle pourront être "pris" comme "compensation" innocente pour les méchants, ou subiront plus facilement le châtiment ou encore passeront à travers comme particulièrement protégés.

Le Feu du châtiment sera un feu purificateur, non destructeur, action purificatrice sur les hommes et l'univers matériel lui-même qui n'en sera pas anéanti ... En effet comment les élus pourraient-ils vivre sinon ? dira Conchita, répondant à une question de Maximina. (Archive...)

 

 

Bastiano

 

 

 

 


 

 

3 avril 2013

Deuxième volet : Le Miracle

 

 

Conchita en a eu connaissance dès le mois d'octobre 1961. Le Père Luis Andreu l'avait vu le 8 août 1961 vers 22h, avant d'en mourir quelques heures plus tard, le 9 âout vers 4h..fête du Saint curé D'ars .

A cette date on ne savait pas encore de quoi il s'agissait. Conchita n'en a eu vraiment connaissance, avec un certain nombre de détails, qu'à partir du 4 septembre 1962; elle n'en connaîtra la date que début janvier 1963, date qu'elle ne pourra annoncer que huit jours avant ...

Il sera une manifestation de l'Amour de Dieu pour nous; il sera beaucoup plus grand que celui du soleil à Fatima le 13 octobre 1917; il ne sera visible dans le ciel que de Garabandal même et des montagnes environnantes (sauf pour le Pape qui le verra d'où il sera).

 Ne croyez donc pas les personnes "inspirées" ou non, qui vous diront  que vous pourrez le voir n'importe où dans le monde ! Ce sont des gens soit égarés, soit ignorants, de bonne foi ou pas n'est pas le problème car sincèrité ne veut pas dire vérité.

 Il aura lieu un jeudi, jour de la fête d'un jeune martyr de l'Eucharistie, vers 20h30 sous un solei "brillant" et durera un quart d'heure; Dieu donnera la force nécessaire pour en supporter la vision; les malades présents seront guéris, les incroyants croieront.

 Le fait qu'il aura lieu un jeudi, fête dans l'Eglise de l'insitution de la Sainte Eucharistie, vers 20h30, heure approximative de la Cène, un jour est il dit de la fête d'un martyr de l'Eucharistie,jour aussi consacré à l'institution du sacerdoce dans l'Eglise, le fait qu'un Prêtre seul, ait vu par avance le Miracle, inclinerait à penser qu'il aurait un rapport net avec le Sacerdoce.

 Toutes les apparitions de Garabandal ont une prédilection marquée pour les Prêtres et l'Eucharistie ( par exemple les jeudi pour les messages donnés, les communions mystiques, le Miracle de la Forma (hostie rendue visible), marches extatiques vers l'Eglise; les crucifix si souvent dans les mains des enfants etc etc.

Voilà pourquoi l'on peut penser qu'il sera sacerdotal et eucharistique.

 Le Père Luis Andreu vit non seulement la Vierge mais aussi le Miracle ce soir là et avant de mourir dit que c'était le plus beau jour de sa vie, pour un Prêtre, le plus beau jour de sa vie est son ordination sacerdotale et sa première messe, ou encore celui de sa mort où il va célébrer sa messe éternelle à l'Autel du Souverain Prêtre.

 Quelle faveur m'a accordée la Vierge bénie ! Quelle chance pour nous d'avoir une telle Mère au Ciel ! Il ne faut pas avoir peur du surnaturel... Les enfants nous ont montré l'exemple de la manière dont nous devons nous conduire avec la T.S. Vierge. Pour moi, il ne peut y avoir aucun doute que les choses concernant ces Petites soient vraies dit encore le Père Andreu avant de rendre l'âme par la joie procurée !

 Quelques temps plus tard, la Vierge dit à toutes les quatre :  Le Père Luis va venir maintenant parler avec vous quatre ». Un instant après, il vint et nous parla l'une après l'autre. Nous ne l'avons pas vu du tout ; mais, nous entendions sa voix ; c'était exactement la même voix qu'il avait sur la terre. Il nous a parlé quelques instants pour nous donner un conseil et nous dire certaines choses pour son frère le P. Ramon Maria ANDREU. Il nous a appris quelques mots en Français, en Allemand, en Anglais. Il nous a appris aussi à prier en grec.

 Cette dernière phrase annonce sans équivoque l'unité de toutes les églises, et une prédilection pour la France fille ainée de l'Eglise.

 Le Saint curé D'Ars disait : Oh ! que le prêtre est quelque chose de grand ! Il ne se comprendra bien qu'au ciel

 Dieu ne fait rien sans raison.

 Le Père Luis Andreu n'a pas eu cette grâce divine qui l'eut maintenu en vie comme nous l'aurons le jour du Miracle, mais il a eu en un instant, avec la Lumière de Dieu, dans la compréhension divine, la connaissance intime et profonde de l'essence, de la substance des mystères du Sacerdoce et de l'Ecuharistie demeurés voilés à notre faiblesse sur cette terre.

 Sera-ce le mystère que j'évoquais donné à cette âme privilégiée, qui avait reçu en locution un jeudi le 25 juillet 1996, où le Seigneur disait qu'il ajouterait la Gloire de la Résurrection au Saint sacrifice de la messe ?

 Cette date du Miracle fut donnée au Cardinal Ottaviani lors de la convocation de Conchita avec ou sans accord de l'Êvêque de Santander, en 1966, afin qu'elle soit transmise au Pape, c'est un fait connu et souligné par le Père Laffineur, qui je le rappelle recut les confidences de Conchita lors d'interrogatoires, nul ne peut mettre en doute sa parole !

 Ce miracle sera pour convertir le monde, la russie se convertira aussi, quel temps entre le miracle et la conversion du monde aux deux Coeurs ? Cela reste à définir, mais une chose est sûre, le chatiment est annoncé derrière.

 

 

Bastiano

*basé sur le mystère des apparitions de Garabandal Ed Résiac

 


 

 

 

 le 2 avril 2013

 Trilogie : Avertissement, Miracle, Châtiment

 

Premier volet : L'Avertissement

 

'' L'Avertissement que la Vierge va nous envoyer, c'est comme un châtiment pour se rapprocher les bons davantage de Dieu, et pour avertir les autres "

( de se convertir, ou se préparer à leur punition. )

" En quoi consiste l'Avertissement, je ne puis le révéler, la Vierge ne m'a pas dit de le dire ( sous entendu ou pas) ni rien de plus "

" Dieu voudrait que grâce à cet Avertissement nous nous amendions, et que nous commettions moins de péchés contre Lui "

Comme l'on demandait à Conchita si cet Avertissement causerait la mort, elle écrivit en note :

" Si nous en mourrons, cela ne sera pas le fait de l'Avertissement lui-même , mais bien de l'émotion que nous ressentirons en voyant et en sentant l'Avertissement "

Le 13 septembre 1965 elle disait à une jeune fille ( Angélita ) :

" Si je ne connaissais pas l'autre châtiment qui viendra, je dirai qu'il 'y a pas de plus grand châtiment que l'Avertissement, tout le monde aura peur, mais les catholiques le supporteront avec plus de résignation que les autres...Il durera très peu de temps.

Le 14 septembre à un groupe d'américains :

"L'Avertissement est une chose venant directement de Dieu, il sera visible par le monde entier, quel que soit l'endroit où l'on se trouvera.

Il sera comme la révélation de nos péches, les croyants aussi bien que les incroyants, et les gens de n'importe quelle région  le verront et le sentiront."

Le 22 octobre suivant, Conchita s'explique longuement avec une dame espagnole en qui elle a toute confiance :

Conchita, une comète s'approche de la terre, ne serait-ce pas l'Avertissement?

- J'ignore ce qu'est une comète, si c'est quelque chose de la volonté des hommes, je réponds non, si c'est quelque chose que Dieu fera, c'est bien possible

La dame continue : nous sortons vers l'église et Conchita me prend par le bras ... Conchita prie pour moi , j'ai peur ..

- Oh ! oui, l'Avertissement est très redoutable ! Mille fois pire que des tremblements de terre...elle pâlit..

Quelle est la nature de ce phénomène ?

- Ce sera comme du Feu, il ne brûlera pas notre chair, mais nous le ressentiront corporellement et intérieurement ... toutes les nations et toutes les personnes le ressentiront de même, aucun n'y échappera et les incroyants eux-même éprouveront la crainte de Dieu ... même si tu te caches dans ta chambre et fermes les volets, tu n'échapperas pas, tu ressentiras et tu verras quand même .. .Oui c'est vrai, la Sainte Vierge m'a dit le nom du phénomène.

Ce nom existe dans le dictionnaire ( espagnol) il commence par un " A " mais elle ne m'a pas dit de le dire ou de la taire.

- Conchita , j'ai peur..

- Oh, mais après l'Avertissement, tu aimeras beaucoup plus le Bon Dieu...

- Et le Miracle ?

- Le Miracle ne tardera pas à venir.

Au début de mars 1966 le Père Laffineur recevait une lettre d'une amie revenant d'Espagne ... Celle-ci m'a demandé d'être tous sûrs de la venue de l'Avertissement et du Miracle qui le suivra..

" L'Avertissement " c'est comme une chose très effrayante qui se passera dans le ciel, la Sainte Vierge m'a annoncé l'évenement qui commence par un " A" en espagnol.

Un peu plus tard à une confidente :

Nous allons avoir à subir un jour un désastre horrible, dans toutes les parties du monde, personne n'y échappera. Les bons pour se rapprocher de Dieu, les autres pour qu'ils s'amenden  ... Il est préférable de mourir  plutôt que de subir pendant cinq minutes seulement ce qui nous attend ... Nous pouvons le subir aussi bien de jour que de nuit, que nous soyons au lit ou non, si on meurt ce sera de peur.

Je pense que le mieux serait d'être à ce moment-là dans une église, près du Saint Sacrement. Jésus nous donnerait des forces pour nous aider à le subir.

- Lorsque nous verrons cela venir, nous irons tous à l'église ... ( répond l'interlocuteur...)

- Je pense que ce serait, en effet, le mieux ... Mais peut-être tout deviendra-t-il ténèbres, et nous ne pourrons nous y rendre ( ne pas confondre avec les jours de ténèbres dont on entend parler parfois )

Ce sera horrible au plus haut point , si je pouvais vous le dire comme la Virgen me l'a dit ! Mais le châtiment, lui, sera bien pire, on verra que l'Avertissement nous arrive à cause de nos péchés, il peut se produire d'un moment à l'autre, je l'attends tous les jours, si nous savions ce que c'est, nous serions horrifiés à l'extrême ... Je suis fatiguée de l'annoncer et le monde n'en fait aucun cas ( nous sommes en 1966 )

La confidente lui fait part que depuis ses confdences elle pense à chaque fois au ciel ...

- Moi aussi, spécialement quand je vais au lit...mais j'ai quand même très peur que cela arrive la nuit ... Nous ne nous figurons pas à quel point nous offensons le Seigneur, la Vierge m'a dit que le monde sait bien qu'il y a un ciel et un enfer. Mais ne voyons nous pas qu'on y pense seulement par crainte et non par amour de Dieu?

A la suite de nos péchés, Nous serons nous mêmes la cause de la Nature de l'Avertissement, et nous le subirons pour Jésus, pour les offenses que nous faisons à Dieu ...

( Extraits de L'étoile dans la montagne. Père Laffineur )

 

 

Bastiano

 

 


 

 

 

                               DSCN1423

 

 

Bien sûr, les annonces prophétiques tirées des messages donnés par la Sainte Vierge et Saint Michel, nous le montrent clairement, ( la trilogie avertissement, miracle et châtiment ) mais encore me direz vous?

Tout d'abord, il nous faut savoir que la présence de Saint Michel déjà dans l'ancien testament, luttant contre le Prince de Perse, nous indique une bataille, qui, curieusement nous fait penser aux problèmes liés avec l 'Iran .

Puis il est dit dans apocalypse XII, que Saint Michel combat contre le dragon :

<< Et il y eut un combat dans le ciel Michel et ses anges combattaient contre le dragon ; et le dragon et ses anges combattaient >>

<< Et le dragon fût rempli de fureur contre la femme, et il alla faire la guerre au reste de ses enfants, à ceux qui observent les commandements de Dieu et qui gardent le commandement de Jésus. >>

 

Et nous voila plongés dans cette bataille finale, bataille dans le ciel contre les "puissances intermédiaires" qui ne sont pas de chair et de sang, sur terre contre les sbires qui prônent et adorent le Mal dans toute sa puissance tournée contre" la Femme et ses enfants", image de L'Eglise et de la Saint Vierge, et des fidèles aux enseignements et commandements de Jésus.

Saint Michel, lorsqu'il apparaît annonçant  la manifestation de la Sainte Vierge, désigne toujours une "apparition" de type "apocalyptique" .

Ainsi donc Fatima et Garabandal, ( continuation de Fatima dixit Mgr Venancio, Evêque de Leira ).

Mais plus encore le vocable sous lequel est désigné la Sainte Vierge Marie nous montre, que la boucle est pour ainsi dire bouclée, avec la Visitation de Marie dans ce petit village de Cantabrie .

 

 

 

En effet, ou à commencé la première manifestation si ce n'est sur le Mont Carmel avec le prophète Elie ?

Aussi Notre Dame du Mont Carmel à Saint Sébastien de Garabandal est Notre Dame du Mont Carmel de la fin des temps annoncée par Elle-même :

<< Vous êtes dans les derniers avertissements ....>>

Puis par Conchita  plus que trois papes et vient la fin des temps ...) nous est confirmé de la part de notre Mère que notre temps est compté.

Ainsi, tout comme Marie fut la pluie de Grâce après la sécheresse dans l'ancien testament, tant attendu par Elie, ainsi il en sera très bientôt  dans le temps de désolation que nous allons vivre avec la passion de L'Eglise et de ses enfants.

 

Méditez la passion de Jésus fut sa dernière phrase donnée au monde par l'intercession de Saint Michel.

 

Qu'il en soit ainsi afin de pouvoir tenir et se garder serein dans les futures épreuves.

 

 

 

Bastiano