Dévotion aux Saints Coeurs de Jésus et de Marie

 

         

 

Cette dévotion est née au XVII ème siècle grâce à Saint Jean Eudes (1601-1680) fondateur de la Congrégation des Eudistes le 25 mars 1643. Nous fêtons donc, cette année, le 370 ème anniversaire de cette congrégation de Jésus et de Marie, jour de la fête de l'Annonciation.

Saint Pie X l'a déclaré, Père, Docteur et Apôtre du culte liturgique des Saints Coeurs de Jésus et de Marie. Il l'a béatifié en 1909 et canonisé en 1925. Il est fêté le 19 août.

Pour Saint Jean Eudes, le "coeur" est le symbole (matériel) de l'Amour de Dieu. Il va donc proposer à ses compagnons puis à tous les fidèles, de se tourner vers le Christ à travers ce symbolisme du coeur.

A Autun, le 8 février (fête du Très Saint coeur de Marie) 1648, il célèbre la première messe en l'honneur des deux Coeurs avec l'autorisation de l'évêque du lieu.

Pour Saint Jean Eudes, la dévotion au Coeur de Jésus s'épanouie donc sur la dévotion au Coeur de Marie. Ces deux coeurs ne faisaient pour lui qu'un seul Coeur, aussi disait-il toujours au singulier : le Coeur de Jésus et de Marie.

 

 

Sainte Marguerite Marie Alacoque, quelques années plus tard, va favoriser l'expansion du Culte. car s'est celui qui lui a été révélé qui s'est répandu dans le monde entier. Et oui, le Sacré Coeur se présente à elle et lui découvre les merveilles de son Amour, avec l'image symbolique de son Coeur.

Alors que pour saint Jean Eudes on doit "chanter" l'Amour du Divin Coeur, Sainte Marguerite Marie cherche principalement à réparer les injures faites au sacré-Coeur.

 

 

A sainte Catherine Labouré, la Vierge apparaît et lui présente la "Médaille Miraculeuse" au revers de laquelle se trouve les deux Coeurs. L'un entouré d'une couronne d'épine et l'autre transpercé d'un glaive : les deux Coeurs de Jésus et de Marie.

 

 

Parmi les Saints, fidèles à cette dévotion on trouve Saint Louis-Marie Grignon de Montfort, Le Père de la Colombière et bien sur saint Joseph, premier adorateur des deux Très Saints coeurs !

 

Cette dévotion nous est rappelée dans les apparitions de fatima, où Lucie disait que "le Coeur de Jésus veut être vénéré avec celui de sa Mère" ; Kérézinen où il est dit "c'est par nos deux Coeurs unis en tout, criblés des mêmes blessures et continuellement martyrisés par l'ingratitude des hommes ..." ; Garabandal où Conchita déclare "les coeurs de Jésus et de Marie qui nous aiment" à la fin de sa dernière rencontre avec la Vierge le 13 novembre 1965.

 

 

Salutations de saint Jean Eudes au Cœur de Jésus et de Marie
Nous vous saluons, Cœur très saint,
Nous vous saluons, Cœur très doux,
Nous vous saluons, Cœur très humble,
Nous vous saluons, Cœur très pur,
Nous vous saluons, Cœur donné sans réserve,
Nous vous saluons, Cœur très sage,
Nous vous saluons, Cœur très patient,
Nous vous saluons, Cœur très obéissant,
Nous vous saluons, Cœur très vigilant,
Nous vous saluons, Cœur très fidèle,
Nous vous saluons, Cœur bienheureux,
Nous vous saluons, Cœur plein de miséricorde,
Nous vous saluons, Cœur très aimant de Jésus et de Marie,
Nous vous adorons,
Nous vous louons,
Nous vous glorifions,
Nous vous rendons grâce,
Nous vous aimons,
De tout notre cœur,
De toute notre âme,
De toutes nos forces,
Nous vous offrons notre cœur,
Nous vous le donnons,
Nous vous le consacrons,
Nous vous le sacrifions,
Recevez-le, possédez-le tout entier,
Purifiez-le,
Éclairez-le,
Sanctifiez-le,
En lui, vivez et régnez, maintenant, toujours et à jamais.
Ainsi soit-il