Une personne de mon entourage proche a reçu pendant des années des messages de Jésus et de la Très Sainte Vierge Marie. Je voudrais vous les faire partager, avec l'autorisation de cette personne, pour que vous ayez une idée de ce que le Ciel veut nous dire à travers des âmes privilégiées.

J'ai décidé, en ce lendemain de l'annonce de la démission de notre Pape Benoît XVI, de mettre sous la lumière ses messages pour dire que le Ciel nous avertit de ce qui nous attend pour que nous puissions agir en conséquence afin de sauver nos âmes.

C'est tout un enseignement ...

Pour vous dire quelques mots concernant cette personne, je vais vous la présenter comme quelqu'un d'entier et sans détours, avec une compréhension des âmes extraordinaire et un sens de l'enseignement céleste. Cette âme privilégiée vit dans tout le respect des commandements de l'Eglise catholique, apostolique et romaine. Messe, confession, communion, vie de prière ... Sa priorité est de ramener à Jésus et Marie, les âmes égarées et celles qui se sont éloignées de Dieu.

Mais ne nous trompons pas, tout cela lui vient de Dieu qui Lui a donné ces dons pour nous avertir qu'il est impératif de s'occuper de nos âmes et de revenir à l'essentiel.

En ces jours où l'Eglise est combattue de toutes parts, où les attaques viennent de tous côtés, recentrons-nous vers notre Créateur qui nous appelle mais que nous n'entendons plus à cause de nos occupations diverses. Tournons-vers vers ces coeurs qui nous aiment tant : le Sacré Coeur de Jésus et le Coeur Immaculé et Douloureux de Marie.

Je vous laisse les découvrir.

 

 ...............................................

 Bénédiction de la Sainte Vierge pour nous aider dans les épreuves à venir

 

La Bénédiction de la Très Sainte Vierge

 

 La Très Sainte Vierge a demandé  de donner sa bénédiction,

Tous peuvent la donner, mais chaque bénédiction que l'âme privilégiée donnera béneficiera d'une grâce spéciale quand les temps difficiles viendront. Ils m'invoqueront et je les aiderai chacun à sa mesure."

La Très Sainte Vierge a rappellé lors de cette recommandation qu'Elle était Mère de Dieu et co-rédemptrice.Elle pourra sauver des âmes, si celles-ci font appel à sa Miséricorde dans ces temps-là, car Elle est intimement liée au Sacré-Coeur de son Fils, qui Lui agira sur les âmes simultanément.

Tout dépendra de l'état de grâce de ces âmes. Mais toutes auront son assistance maternelle d'une façon ou d'une autre ."

Bartholomaeo : "Voici donc que je vous transmets cette bénédiction" :

" Reçois la Bénédiction de la Très Sainte Vierge Marie,  au Nom de son Amour maternel dans l'Esprit Saint "

* Faire sur soi, le signe de croix après l'avoir dite.

 

Le Père Christian Curty OFM dans une lettre du 2 juin 1993  a autorisé l'âme privilégiée à transmettre cette bénédiction dans la plus grande humilité.

 

 

Avec accord de son Directeur Spirituel  et sur son conseil, l'âme privilégiée de France à choisi de prendre le pseudonyme suivant en latin :

Bartholomaeo.

Merci de le signaler autour de vous et de penser à prier pour lui.

Ce prénom a été choisi en l'honneur de son Ange Gardien, ( révélation ).

 

 

 .................................................

 

 

 Messages de Notre Seigneur Jésus à Bartholomaeo



Ce que vous allez lire est une sélection tirée des Paroles de Jésus et de Marie concernant le monde et l'Eglise, elle sont extraites du contenu intégral, car ce qui concerne Bartholomaeo dans ses messages, est parfois très privé, et à sa demande, ne seront pas rendus publics ...quelques phrases cependant non encore divulguées seront rajoutées pour que vous puissiez en bénéficier ...

 

Nuit du 9 au 10 février 1992

" PENITENCE, PENITENCE le monde doit se repentir et revenir à Moi, le bras de mon Père va s'abattre; déjà vous voyez sa justice !

Mon enfant, la justice de mon Père sera terrible, cette génération ne passera pas sans que cela ait lieu. N'y a-t-il pas un d'entre vous qui m'aime ? Combien de temps devrais-je encore supporter avant que vous me reveniez ?

Ne voyez-vous donc pas ? Je suis Amour! Venez puiser en moi, je vous attends. Si vous saviez comme mon Coeur vous désire, vous ne pourriez résister. Venez mes Petits enfants, JE SUIS LE PAIN ETERNEL DE LA VIE "

11 février 1992

"Le malin est déchainé, il vous veut tous en enfer. Priez génération, priez, car vos heures sont comptées; n'attendez pas demain car il sera trop tard ! Oh! Mes enfants si vous saviez comme je vous aime vous n'attendriez pas.

"Mon enfant n'attend pas, prie pour toutes les âmes qui se perdent, prie pour tout ces enfants martyres; en vérité je te le dis, pas un n'aura à souffrir là où je les emmène".

12 février 1992

" L'heure vient, soudaine comme l'ouragan, ne laissant rien sur son passage. Préparez-vous, préparez-vous, soyez bons, car arrive l'heure de Dieu sur cette terre mauvaise; et si vous continuez à être rebelles, rien ne restera debout. Moi, le Seigneur je viens vous délivrer; soyez en paix avec votre Créateur.

Mes enfants, revenez au Père Eternel et il vous pardonnera; ne laissez pas s'écouler le temps qu'il vous a accordé, il sera trop tard.

Revenez, revenez, priez, confessez-vous, venez me recevoir, je vous attends.Veillez, car voici que je viens comme un voleur, et nul ne sait ni le jour ni l'heure si ce n'est mon Père."

13 février 1992

" Mon enfant, si tu savais combien les âmes me font souffrir ! Leur manque d'amour pour moi va grandissant, elles me foulent aux pieds, moi leur Créateur, Moi le Seigneur, quand reviendront-elles à moi ? Je les attends tous les jours dans la Sainte Eucharistie."...

" Prie pour que mon heure vienne, en vérité, elle n'est plus très loin ...Repentez vous mes enfants, car voici que le Messie vient pour vous sauver des ténèbres, confessez-vous ... et vous génération mauvaise que rien n'arrête, malheur à vous qui me rejetez, car vous rejetez le Père Éternel qui dans sa Miséricorde vous attend, malheur à vous, vous êtes pire que les pharisiens, pire que Sodome et Gomorrhe ! Courbez l'échine et revenez à moi avant que ma colère ne vous frappe ..oh...! génération que vous ai-je fait?Je multiplie mes appels, pourquoi restez-vous sourds à mes cris? Si vous saviez ce qui vous attend, vous reviendrez vite dans mon Amour, ne voyez vous pas que satan vous veut dans le feu de l'enfer? Quand donc vos écailles tomberont elles? Méfiez vous génération mauvaise, ma patience à des limites, Je viendrai vous frapper avant que le jour ne se lève, priez avant qu'il ne soit trop tard, Je vous aime tant ! Si vous le saviez ! ...Écoutez mon message.

Ce même 13 février au matin : 

Mon enfant si tu savais combien les âmes me font souffrir ...

-Pourquoi Seigneur?

- Mon fils bien aimé, leur manque d'amour pour Moi va grandissant, elles me foulent au pied, Moi leur créateur, Moi le Seigneur ...Quand reviendront-elles à Moi? Je les attends tous les jours dans la Sainte eucharistie, si elles savaient le mystère de l'incarnation à travers la communion ...communie souvent comme tu fais, afin que tu connaisses ton Créateur, et que Lui te reconnaisse.

Ne sois jamais comme ceux qui ne me louent pas et ne reconnaissent pas que tout vient de Moi, mais Je sais que jamais tu ne manqueras à ton amour pour Moi, ce que Je dis et pour d'autres...

Ne doutes pas que Moi le Seigneur ferait toutes ces choses, car il en sera ainsi, et si cette génération ne change pas, rien ne restera debout ...Prépare toi car voici que le jour vient, le jour de la Rédemption, le jour de l'unité de l'Eglise, de toutes les églises...Préparez vous génération ! Préparez vous; car si vous ne revenez pas à Moi, Mon Père vous enverra un châtiment terrible, comme jamais cette Terre n'en a connu ...

 

12 mars 1992

"Moi le Seigneur, viens maintenant très vite, plutôt que tu ne crois, car le temps presse et je me dois d'accélérer les choses."

13 mars 1992

" Voici que l'avertissement vient, ce monde le verra, mais la confusion sera telle que les sages de ce monde expliqueront ce qu'ils voudront, afin de rationaliser encore une fois mes oeuvres. Seules seront purifiées les âmes qui sont dans le Livre de Vie et que Mon Père a choisi pour cette purification. Ceux-là seront protégés quand les tribulations viendront. Si les autres ne se repentent pas, malheur à eux car il vaudrait mieux pour eux de n'être pas venus en ce monde.

Sais-tu combien seront heureux ceux qui échapperont à l'antéchrist ? Ils me loueront d'où ils seront à travers les contrées. Et je le dis en vérité la Russie se convertira, mais avant elle fera souffrir cette terre car voici qu'elle se prépare à envahir l'Europe soudainement. Ceci vient trés vite maintenant.

Après Garabandal vient l'heure de l'Europe, et cette Europe se fera dans la douleur, la confusion et le sang, et non pas comme l'espéraient les rois de ce monde car en vérité ils M'ont écarté de leur voie, et ont fait preuve d'iniquité en s'associant avec les enfants du malin.

La France aura à souffrir mais Ma Trés Sainte Mère la protège, elle ne sera pas anéantie car elle doit participer à Ma lutte contre l'antéchrist.

En vérité je te dis, ce monde cruel ne verra pas la lumière tant qu'il continuera sur ce chemin de perdition. Moi je le ferai plier et revenir à Moi car le malin les aveugle et les conduit à l'abattoir. En vérité je te le dis, si ce n'était par l'intercession de Ma Trés Sainte Mère, personne ne serait sauvé, mais vous avez une Mère qui veille sur ses petits enfants. Combien lui rendent grâce de cela ? Au contraire, ils la bafouent, la rejettent et se moquent d'Elle. Aussi je te le dis, je ne peux plus le supporter, et je ferai venir la colère sur eux. En effet voici que viennent, les tribulations et le peuple que j'ai choisi pour purifier cette terre mauvaise."

14 mars 1992

" Mon enfant, cette terre voit les tribulations arriver et ne comprend pas, mon peuple ne change pas et ne revient pas à Moi. Pourquoi leurs yeux sont-ils fermés ? Ne voient-ils pas que Seul, Moi le Seigneur, peux ramener la Paix sur cette terre de feu.

En vérité je te le dis, le bras de mon Père est sur le point de tomber; l'avertissement que je donne au monde, par amour pour Ma création, sera bafoué, nul ne voudra reconnaître que seul le Tout-Puissant peut réaliser cela. Aussi je te le dis, après le Miracle cette terre enfantera de ses douleurs, et naîtra la discorde, la guerre et les persécutions. Vous mes petits enfants ne craignez pas car vous restez sur mes voies; soyez bénis car vous verrez tout cela sans qu'un cheveu de votre tête ne tombe."

4 mai 1992

"Il y a ceux qui oeuvrent pour moi, et ceux qui préparent cette fin de siècle pour l'antéchrist."

 

 

5 mai 1992

 

"Ce monde va vers sa fin, avant la fin du siècle Mon Père aura choisi les siens afin qu'ils oeuvrent. Et vous oeuvrerez Mes enfants avant l'an 2000, car le temps presse et tout arrive.

 

L'antéchrist est déjà là et se prépare au combat contre Moi avec ses sbires. Aussi je dois préparer les Miens au combat pour le rétablissement de Mon Eglise et pour Ma venue."

 

 

6 Mai 92

" Ce siècle va vers sa fin et tous les miens seront mis à contribution. Le règne du mal touche à sa fin. Moi le Seigneur ton Dieu vient bientôt. Mon Père va envoyer sa Justice Divine, car je te le dis tout est consommé. Bientôt vous serez marqué du sceau de l'Agneau, seuls les miens seront sanctifiés.

L'antéchrist est dans Mon Eglise, il prépare sa venue à travers ses sbires. Même les miens feront partie de sa lutte contre Moi. Les cardinaux lutteront pour m'ôter de l'Eglise, le pape va bientôt être balayé par ce mouvement diabolique.

 

7 mai 1992

" Dans peu de temps maintenant, l'abomination de la désolation sera en place. Si vous saviez combien de temps il vous reste, vous reviendrez vite dans mon coeur !...la France est sous la justice Divine du Père Eternel ! ...la guerre civile est aux portes de ton pays..."

 

 

8 mai 1992

" Moi le Seigneur ton Dieu, Dieu de l'univers, Dieu de tous les chrétiens, je te le dis, voici l'heure où ma justice Divine a sonné !

La sixième trompette de l'Apocalypse de Mon Bien-aimé Saint Jean va bientôt retentir, et voici que cette terre poussée par le malin, va s'enflammer !

Moi le Seigneur, sauverai ce qui doit être sauvé, à la puissance du mal je vais opposer la puissance du Bien. Voici que des jours horribles arrivent sur cette terre. Mon Père voit tout cela, Lui qui connaît tout, va purifier ce qui doit être amené à lutter pour Moi, et réduire en cendres ceux qui luttent contre moi !

...La France va vers son propre suicide, vous ses enfants ne savez pas cela ? "

Ton gouvernement est pourri jusqu'a la moelle, car il est vendu à l'esprit du malin, il va vous monter les uns contre les autres .../ vous lutterez les uns contre les autres .../ les gens se retourneront contre tous ceux qui ne pensent pas comme eux .../

 

11 mai 1992

" Voici que ce monde que j’ai créé, va retourner dans le chaos. Mes brebis, pour qui je suis mort et à qui j'ai remis leurs pêchés vont souffrir, car ainsi est la volonté de cette terre."

 

12 mai 1992

Crois tu que ton pays est voué à l'antéchrist? Crois tu que je le laisserai aveugle? Non! Je vais envoyer Ma Justice sur ta Terre, et elle se relevéra également, car elle saura que Moi le Seigneur, lui est donné ma Très Sainte Mère.

 

 

13 mai 1992

" Mon tout petit, écris ce que tu entends :

Moi le Seigneur, Dieu Tout-puissant, viens maintenant écraser tous les suppôts de satan, tous ses serviteurs et parasites. Vois-tu comme ce monde est cruel envers tout ce qui vient de Moi ?

Ne crains pas, car Moi je vais annihiler tout cela; les gens ne savent pas et sont endormis dans la luxure, mais Moi je vais les réveiller, car je te le dis Mon Père fais le choix de ces derniers temps, encore un peu et tout sera arrivé.

Beaucoup d'entre vous n'auront pas le temps de se confesser et leurs âmes iront en enfer. Moi, le Seigneur ne peux rien contre ceux qui ne m'aiment pas. Ma très Sainte Mère prie pour eux afin qu'ils reviennent, ne serait-ce qu'une fois dans le bien ! "

14 mai 1992

" Mon Eglise est sur sa fin, Moi, le Seigneur avec mes apôtres je vais la relever "

 

28 novembre 1993

" Rien mon enfant ne peut venir contrecarrer mes plans pour cette fin de siècle, et mon Esprit se révèlera auprès de ceux que j'ai prédestiné. Ne crois pas que les jours qui viennent sont bons ! Au contraire, vous allez au devant de jours terribles !

Mon Eglise, celle que j'ai bâtie au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit, est démolie de tous côtés par les profanateurs ! Rien ne pourra aller contre ma volonté, et tous les sbires de satan vont être ensevelis dans leur puanteur."

4 décembre 1993

" Votre siècle est un siècle de perdition pour ma créature qui se fourvoie avec le malin et ses sbires. Revenez à mon évangile ! A mon Père qui vous attends. Combien de temps vous reste-t-il avant que ma colère vous frappe ? Me rejèterez vous longtemps ? Aimez-moi comme je vous aime au lieu de sacrifier à des idées humaines ! Ne sacrifiez plus aux idoles mais communiez à Mon Esprit, car le temps vient où je vais vous punir, vous et votre mauvaise foi !

Priez ma Très Sainte Mère et suivez son conseil à travers ses messages. Oui, mes fidèles serviteurs ne croyez plus en ce que je vous demande de rejeter, à savoir cette fausse doctrine dictée par les miens qui vous demandent de suivre d'autres lois, car seule ma loi est bonne parce qu'issue de l'Eglise de Pierre.

En vérité je vous le dis, voici que Mon Eglise s'apprête à vouloir m'écarter de mon Père ! Mais suivront ceux qui ne m'appartiennent pas.

IN NOMINE PATRIS ET FILll ET SPIRITUS SANCTI voilà mon Eglise une, sainte, catholique, apostolique, et ROMAINE !

Amen, je vous le dis voici que je viens ".

7 décembre 1993

" Moi ton Seigneur et ton Dieu, détiens le droit d'adoration et de sacrifice, non pas une adoration vaine faite de faux dons et de grimaces; qu'ai-je besoin de larmes qui sont sèches ! Oh!  Mon enfant, je te le dis, les larmes qui couleront bientôt, pour avoir préféré suivre l'antéchrist, seront plus amères.  

Ecoute car je parle encore un peu de temps. Oui, mon enfant, je suis avec vous pour peu de temps, mais vous mes véridiques, vous mes fidèles, allez sortir pour mener ma bataille munis de l'étendard de Ma justice.

13 mai 1995

" Mon enfant, ce monde est devenu sans foi ni loi; qui saura Me faire revenir mes brebis ? Prie mon enfant car le temps est là, le temps est mauvais. Oh!  Douleur de Mon Cœur ! Combien vous me faites souffrir, création ! Combien mon coeur a soif d'âmes ! Et combien vous m'abandonnez ! Soyez plus miséricordieux entre vous, plus charitable envers Mon pauvre coeur. Ne laissez pas le malin vous faire croire que le temps est clément.

Soyez plus vigilants car voici le jour terrible. Criez que votre Seigneur arrive avec le feu de l'Esprit Saint pour purifier cette terre et que tous se confessent et vivent désormais en esprit et vérité.  

Assez d'hypocrisie envers mon Eucharistie ! Assez de sacrilèges et de fausses dévotions ! Alléluia ! Je viens vous sauver par Ma Mère, Ma tendre Mère.

9 mai 1996

" Je suis ton Seigneur et ton Dieu, je t'ai ramené vers moi par la Puissance du Père, alors ne crains pas et reste avec moi. En vérité je te le dis, le monde ne se repent pas; je t'envoie parmi les miens afin que tu les amènes vers mon Coeur.

Ecoutez mes enfants, et ne rejetez pas mes témoins. Pliez l'échine, car le temps qui vous reste est court. Comment pouvez-vous prendre le chemin de la Vérité si vous persistez dans le mal ? Afin que vous restiez en moi, je vous ai donné ma Mère... et comment la priez-vous ? Avec plus de sincérité de votre part vous pourriez obtenir mes faveurs !

Laissez passer le monde et ses convoitises, unissez-vous à nos Deux Coeurs. Mes enfants, voici que le temps que j'avais accordé prend fin. Revenez à la vérité !

Comment pourrais-je vous sauver, vous qui refusez d'écouter ma Parole. Oh ! Père, ayez pitié des Âmes que vous m'avez données.

Ecoute mon enfant, continue mon oeuvre; ne t'ai-je pas dit que beaucoup ne voudront pas t'écouter ? Ne t'ai-je pas dit: Qui est à moi t'écoutera !

Ne crains pas, j'aplanirai les obstacles. Arrive le vent mauvais, réfugiez-vous sous le manteau de ma Très Sainte Mère, assez de retard, assez de scrupules. Amen, je vous le dis, détournez-vous du mal car voici le jour terrible où ma justice arrive. Croyez en ma miséricorde avant qu'il ne soit trop tard. Ne suivez plus les fauteurs de trouble et les faux prophètes dont parle Daniel.

Beaucoup viennent en mon Nom avec le mensonge dans leurs coeurs. Ecris mon fils bien aimé : Arrière les fauteurs de trouble ! Arrière les diviseurs ! Arrière ceux qui empêchent mes brebis de venir à moi. Arrière satan, ton règne prend fin..."

(Silence)

" Seigneur ? "

Jésus: " ...Alléluia, que la Volonté de mon Père soit faite ! Et vous qui avez le coeur endurci, priez afin de revenir dans la voie de l'Evangile. Paix mon enfant, ce qui est pourri tombe, ce qui est sain donne du fruit. Mes Prêtres, mes amis me renient comme Judas m'avait renié.   

Ecris toujours mon enfant. Si seulement ils avaient conservé leur sacerdoce intact de toute corruption, le monde se régénèrerait par ma Toute Puissance. Au contraire, faute de vrais bergers, mes brebis se meurent. Malheur à mes serviteurs, le Ciel crie vengeance ! Ma justice arrive comme un feu sur toute l'humanité..."

" Seigneur, ayez pitié de vos enfants, trompés par des mirages..."

" Je te le dis, à cause de mon Amour pour vous, je dois avancer l'heure terrible, sinon qui restera debout ? Je te le dis mon enfant, sortez de ce temple maudit qui n'est que puanteur à mes yeux; fuyez tant qu'il est temps le temple de l'antéchrist, où les suppôts de satan, déguisés en pasteurs, vous induisent en erreur !  Ecoutez ma Parole et je vous sauverai malgré vos faiblesses.  

Ecris mon enfant: Domine Rex Mundi in saecula Saeculorum ! "

6 juillet 1996

Discernement

 

Lorsque le Seigneur choisit une âme pour lui manifester son Esprit, Il opère de cette façon dans cette âme:

Il la purifie par le Feu de son Amour, Il l'embrase, et lui fait comprendre par des signes ineffables, que seul, l'Amour dirige son

Esprit. Aussitôt l'âme en question est dégagée de tout esprit terrestre ou malin. C'est l'Amour réunit avec le Père et le Fils qui s'unit à cette âme.

Mais toujours, le libre-arbitre est respecté. Si cette âme se laisse aimer, alors Nous ne faisons plus qu'un …

 

Continue d'écrire mon enfant, vois-tu comme je te laisse participer à mon Esprit malgré que je dirige ta main?

Il y a par l'intermédiaire de l'Esprit Saint toujours une ouverture qui te permet de communiquer avec Moi.

Dans le dialogue avec les esprits mauvais, cette liberté est annulée. Le mauvais esprit s'impose alors, enlevant toute participation à celui qui les reçoit.

Quelques fois, cependant, certains esprits subtils permettent un dialogue.

Mais c'est pour mieux confondre et persuader intimement que la communication est vérité. Tous les subterfuges sont bons...!  Voix de « prétendus » Saints, visions de défunts disparus prenant l'apparence qu'ils avaient sur la terre, manifestations auditives....

 

– Seigneur, comment faire la différence?

– Je te le dis mon enfant, il faut écarter tous ces signes en les ignorant, car, lorsque Je m'adresse à une âme, elle confesse toujours la Sainte Trinité; toute âme défunte qui ne viendrait pas en mon Nom est une erreur, elle provient de l'esprit séducteur, du père du mensonge, car Mon Père m'a donné toutes les âmes, et les brebis, à l'appel du Berger se réfugient dans son Coeur.

Je te le répète: toute âme qui ne vient pas en Mon Nom est manifestement trompée.

 

Écris encore:

Dans l'écriture automatique, la créature par un dérèglement de sa Foi, fait confiance en ce qu'elle entend ou voit. Les sens sont soumis à des visions sentimentales, et l'âme livrée à ses pulsions ne prends pas garde, aussi se laisse t-elle mener sous le contrôle de cette « entité » et devient passive.

Alors que, dans la communication du Saint Esprit, l'âme est active. Il n'est pas permis aux défunts de parler aux êtres humains; les âmes de ceux qui sont en purgatoire ont quelques fois une permission pour venir solliciter les suffrages de ceux qui sont en mesure de les aider par leurs prières et sacrifices, mais toutes viennent en Mon Nom, et la confusion n'est pas possible.

 

Je vous le dis, refusez tout ce qui ne vient pas en Mon Nom. A cause de votre faiblesse, et par manque de prudence, vous acceptez tout et n'importe quoi!

Lorsque Mon Esprit se répand dans les âmes, il donne une plus grande dévotion envers la Sainte Trinité, il opère dans l'âme afin de la rendre plus aimante, il la sanctifie, lui donnant le goût des choses célestes. Mon Esprit la porte à respecter les sacrements; si l'âme est obéissante cela se traduit aussitôt dans sa piété extérieure; mais si l'âme est faible, elle rejettera cette Lumière, et l'Esprit Saint n'opère plus en elle, elle sera livrée à ses instincts et à toutes sortes de fantasmes.

 

Seigneur, tout cela ne vient-il pas de mon imagination, également de mes sens?

Oh mon tout petit, mon Esprit habite en toi et te guides, as-tu déjà refusé de te laisser conduire par la Sainte Trinité?

Bien sûr, tu luttes avec tes armes pour me plaire, tu es prudent, mais cette prudence c'est Moi qui te la donne, et c'est Moi qui te l'enlève pour t'établir dans la confiance avec amour. Tu ne pourrais rien de toi même en dehors de ma volonté. Tu ne pourrais même pas écrire un mot. Ne vouloir que Moi et rien d'autre te protège des esprits mauvais, et tu m'ouvres grande la porte de ton esprit, où mon Esprit se réjouit en toi, car il a un endroit pour se reposer. Quant aux esprits qui se révèlent dans le « repos de l'esprit », ils ne sont pas du ciel.

 

Je voudrais dire à tous ceux qui ne me recherchent pas en Esprit et Vérité, qu'ils iront encore plus sur le chemin de la séduction. Comment peut-on invoquer le Saint-Esprit en le dissociant de mon Père et de moi-même?

Est-ce que nous ne sommes pas un en trois personnes? Pauvres fous bercés par vos rêves sentimentaux... Vous vous laissez mener par vos sens, ne savez vous pas que je ne suis pas dans les sens?

 

Je suis Esprit, communiez en Esprit et Vérité, car le seul chemin pour accéder à mon Coeur est le chemin de croix. Vous refusez tout cela, vous chantez faux, vous adorez mal, vous dites entendre et vous êtes sourds, vous recherchez l'Amour où il ne se trouve pas, vous croyez voir et guérir, mais je ne suis pas au milieu de vous.

 

Qui vous a donné le droit de porter le nom de charismatiques? Et de quels charismes vous prétendez-vous?

En vérité, vous êtes dans l'illusion, jamais le Saint Esprit ne sera au milieu de vous, car vous m'ignorez, et si vous m'ignorez, mon Père vous ignore !

A quoi servent vos simagrées? Est cela la voie que j'ai enseignée ?

 

Les premiers chrétiens que mon Père avait gratifiés ne s'étaient pas écartés de l'enseignement comme vous. Les dons qu'ils avaient reçus étaient au service de l'église, ils ne les recherchaient pas et méditaient Jésus-Christ crucifié par le sang duquel ils avaient été sauvés !

 

Est-ce cela que vous faites dans vos assemblées ? Prenez-vous ma croix ? Recherchez-vous la pénitence ? La mortification ? La véritable humilité ?

Savez-vous que vos exaltations ne porteront que des fruits secs ? Pourquoi vous obstinez-vous à faire comme si ma croix était effacée ?

Ne savez-vous pas qu'elle jugera le monde ? Épousez ma croix, portez-là !

Pensez-vous que les temps sont si joyeux ? Il est temps de vous lamenter, de faire des sacrifices, de pleurer vos péchés, de faire pénitence, de vous repentir et non pas de vous livrer à la joie, au bonheur qui vous mèneront à un aveuglement total !

 

Priez pour être pardonnés, priez pour la véritable conversion des coeurs ! N'ayez pas l'esprit du monde, et ne suivez pas les courants … où vous serez emportés !

Aimez ce que mes saints ont aimé : pénitence, souffrance, humiliations. Vous trouverez la véritable joie de me servir; n'ai-je pas dit que mon joug était léger ?

Venez mes doux, venez à mon coeur et de mon coeur je vous donnerai le véritable amour de votre prochain.

 

3 août 1996

01h12

Ecris mon enfant, je te vois troublé, Mon tout petit, par tant de divergences dans Mon Eglise. Je voudrais que tu fasses connaître au Monde, Mon bon vouloir. Ne te lasse pas, Mon enfant, de combattre pour rétablir les vérités que je t'inculque.

Ecoute Moi, bien-aimé, ne suis-je pas ton Dieu ? Voilà le temps que j'avais accordé qui, arrive à sa fin; Je t'instruis des vérités cachées à ce siècle.

Tu es dans Mon jardin comme un délice parfumé. Je t'ai arrosé à longueur d'années malgré ta faiblesse, afin que Je te montre au grand jour. N'aies pas peur Mon tout petit, n'aies pas peur; à travers toi s'imprime ce que j'ai déjà révélé à mes prophètes passés.

Oui Mon tout petit, écoute ce que J'ai à te dire. Tu as lu Mon enfant, ce que J'ai Révélé à d'autres au sujet de la crise dans Mon Eglise; peu croient en Mon Amour miséricordieux comme tu l'as lu et auront à subir Ma justice.

Ce Pape, que J'ai mis sur ce trône, est objet de sarcasmes, d'infidélités. Je te le dis, Mon enfant, ne doute pas; il aura à subir le martyre, car Je l'ai préparé de tout temps à cela.

Les erreurs complices, Mon enfant, sont toujours sujettes à réparation. Aussi Mon Vicaire aura à subir ces tourments. Ne crains pas encore, Mon enfant, nul ne peut servir deux maîtres à la fois; où l'on tend vers le sacré, où l'on tend vers l'humain, les deux ne sont pas conciliables à Mon service, car de Moi, l'amour du prochain jaillit.

Cette Eglise s'acoquine avec d'autres églises qui M'ont rejeté, pour suivre leur doctrine, et veulent assujettir Mon institution à la leur; Je ne leur permettrai pas de scandaliser encore Mes brebis plus longtemps.

Arrêter le massacre de mes brebis ! Arrêter de les induire en erreur ! Ramenez vers Mon Père, Mes enfants égarés !

Et vous Prêtres, cessez ce faux sacrifice que vous m'offrez, qui n'est que puanteur. ..

- Seigneur, calmez, je vous en prie, ce feu en moi; je sens, Seigneur, que mes sens me dépassent, je sens mon coeur qui bat de Vos battements. Oh! Mon doux Jésus, pardon de tant de souffrances que nous Vous causons !... Merci Seigneur, de calmer mon ardeur, mon esprit vacille en Vous épousant...

Jésus: Mon doux et tendre...

-Parlez Seigneur.

Jésus: Mon doux et tendre ami, je t'appelle ami, ce terme choquera les incrédules. Ami, parce que tu partages Mes Souffrances, Ma Croix, Ma solitude. Ami, parce que tu épouses, Mon Coeur, Mon Amour et Mes Joies; Oh doux ! Combien Je voudrais que tous M'aiment, hélàs ! Amoureux d'eux mêmes et de leurs convoitises. Oh Mon tendre ! Combien tu rends Mon Chemin de Croix parmi vous, supportable !

Aimes-Moi, Mon enfant, je te porterai dans tes épreuves, bientôt Je te donnerai ce que beaucoup espéraient et que peu ont reçu.

N'aies pas peur, Je serai avec toi, fidèle ami. Cours vers Moi, boire à Ma source, cours vers Moi, tendre gazelle, viens t'abreuver de Mon Ame, de mon Sang, de Ma Divinité; je te ferai connaître des joies. Reste en Moi, uni au Coeur Immaculé de ma Mère. Je t'amène vers des pâturages où tu reposeras en paix, dans Ma Paix.

Alléluia, repose ton esprit dans mon Esprit, Je veux que ce message éclaire les âmes qui se reconnaîtront, celles qui Me recherchent, afin qu'elles connaissent le Chemin, la Vérité et la Vie. Bénit soit celui qui vient au Nom du Seigneur !

14 décembre 1996

"Voici Mon enfant, qu'après des heures bien difficiles, je te réveille à nouveau. Ton désir de me satisfaire Me remplit de joie, et Je ne te laisserai pas suivre d'autres routes. Tu entends Mon fils bien-aimé ? Tu entends comme l'orage gronde autour de toi ?

Qu'en sera t-il lorsque éclatera Ma colère ? " Cette année " voit arriver le schisme. Oh!  Quelle horreur Mon fils !  Quelle horreur ! Les miens vont s'entre-déchirer à pleines dents. Quand reviendront-ils à de meilleurs sentiments? "

Seigneur, continuez, je n'entends plus votre voix...

" Allez, mon enfant ...Je t'enverrai auprès de ceux qui ont besoin de Ma miséricorde; Je t'envoie auprès de ceux qui ne veulent pas de Moi, les avertir que Je viens, qu'ils M'accueillent en t'accueillant.

Ma Justice vient, leur faut-il donc se courber comme tu l'as dis, à cause de Mon Feu ? Amen Père. Amen, que ta volonté soit faite, oh!  Mon Père, combien de sang et de larmes vont couler ! (Jésus s'adresse à Son Père)

Abrège les souffrances de ton peuple mené par des loups furieux, oui Mon Père, abrège au nom de Ton Amour miséricordieux, ce qui arrive, car sinon pas un ne résistera. Va tendre gazelle, bondis parmi les sommets, cours, saute les obstacles, Je suis là, et Je t'envoie vers des loups, mais ils ne se rassasieront pas de toi.

Fais Ma volonté, suis Mes pensées, mon enfant laisse les morts enterrer les morts, car c'est la fosse qui les attend. Oh! Mon doux, ma force va t'envahir, et qui te résistera ? Car ils sauront que Je suis avec toi, malheur à qui touchera un seul de tes cheveux!  Car c'est Moi qu'il touchera ! Laissez Mon fidèle ami et serviteur parler, car sa parole vient de Moi, ne l'empêchez pas d'aller où Je le guide. Cessez, cessez car Ma patience est à bout; Je vous le dis, les prières et les larmes de Ma Mère n'y suffiront plus. 

Je viens mes enfants, non pas comme vous le croyez ! Vous souvenez-vous de ceux qui étaient dans les Grottes à Ma vue?...  (Ap.6/15-17) Je Vous le dis, nul endroit ne vous mettra à l'abri de Ma colère. Assez ! Oh ! Mon peuple, laissez vos idées reçues derrière vous.  Reprenez le chemin de Vie, là où mes ministres l'ont laissé !

Allez mes brebis! Venez prendre du courage pour sauver mes Âmes; pour vous sauver il faut vous laisser guider par mes Âmes, des Âmes que j'ai façonnées et qui méprisent le monde, que rien n'arrête. Aucun chantage ! Je vous le dis, ne les empêchera de faire ce que Je voudrai, aucune puissance ne les retiendra captifs, Alléluia ! Mes enfants choisis, Je vous le dis, courez, prêchez Ma parole, prêchez-la encore quand Ma justice frappera cette terre; nul ne résistera, Je Me répète, à vos envols. Ils viendront vers Moi, ou seront anéantis dans leurs vols, les vautours qui se nourrissent de votre chair. Seuls les aigles seront admis à Mon banquet ! Bénis soient les élus de Mon Père."

Sois en paix, encore un peu, très peu et viendra ce que Je t'ai promis...

 

25 août 2005

 

 

Béni sois tu mon enfant , j'aime lorsque tu réponds à mon appel aussi vivement .
-Béni soit le Seigneur, vous mon doux Jésus.
-Viens mon enfant, voici que je t'instruis des choses nouvelles, connais tu mon doux les temps
à venir ?
– Oui et non mon Jésus quels sont ils ?
– Alors voici que ma miséricorde, dans ce temps, plus que jamais, fait son oeuvre.
Beaucoup croient que Je suis un Dieu qui laisse ses enfants sans ressource, mais
comme tu le vois, il n'en est rien.
Combien me voient- ils ? Combien me blasphèment dans ces événements terribles sur
ta terre ?
Je te le dis, ma miséricorde prend fin et arrive mon heure de justice..je sais mon
enfant, tu te dis , combien sont prêts ?
Mais je vous ai laissé tout le temps nécessaire .
A moi appartient maintenant de rendre à chacun selon ses oeuvres.
– Mon Doux , je sais mais comment pourrons nous échapper, si tu nous ne accorde pas
ton pardon ?
– Note mon enfant :
Je connais ton amour et les coeurs de ceux que j'ai connu ; tout ce que m'a donné le
Père.
Aucun ne sera perdu.
Les temps sont là..toi même , à répondre à mon appel pressant afin de revenir dans
mon sein ! Et toute créature peut ouvrir son coeur à mon appel.
Tu sais le temps qu'il reste avant la venue de ma miséricorde, après cet instant, chacun
choisira le bien qui vient de moi, ou le mal qui vient du père des mensonges.
Ne crains pas , beaucoup me reviendront... mais à quel prix !
– Mon doux , l'Esprit en moi me transporte tant ! Calmez mon Doux ses ardeurs, je ne
puis écrire proprement...
– Va mon enfant, bientôt tu n'auras plus besoin d'écrire, car ma parole sera en toi.
Heureux l'homme qui vivra de mon Esprit et de ma Vérité, et en qui le Père se complaît.
Je reviendrai , car , commence une nouvelle ère, et mes prophètes ont toujours su ce
que l'Esprit voulait leur faire connaître à l'avance pour la Gloire du Père Éternel...Sois
béni et en paix mon doux et tendre ami.
– Bénie soit la Très Sainte Trinité, Seigneur..

 

 

 

2 septembre 2005

 


Écris mon enfant, vois tu comme ce monde ne comprends pas ?
Qui pense que Je suis l'auteur de ce qui arrive et vient à Moi ?
– Seigneur que faudrait il donc pour que l' on vous reconnaisse ?
– Mon jugement sur cette terre, mon Jugement  fera revenir toute ma création à Moi....
– Seigneur ?
– Je voudrais tant que mes enfants m'aiment ..tant...Mon Père ne peux plus attendre
mon doux, reste confiant...ne te troubles pas...
Je t'ai dit un jour que ma mère pleurait, et que ces larmes ne suffiraient plus...
Voici le temps venu , ce temps que je redoutais, ce temps hélas nécessaire pour arrêter
la folie des hommes poussés par le malin...
– Tu y tiens mon enfant ?
– Oui Seigneur, sinon comment saurais-je quoi demander au Père pour calmer sa juste
colère ?
– Allons mon enfant, voici donc que ce monde va entrer dans une guerre totale..guerre
sur la terre..homicides contre tout ce qui vit ...guerre contre moi totale, et vous aurez
beaucoup à souffrir, ne te méprends pas, si je n'interviens pas , ça ne sera pas 2/3 de
l'humanité, mais seuls resteraient les hommes du mal...
– Seigneur ?
– Va mon enfant, je suis las de tant d'ingratitudes envers ma création, prie mon Père, je
porterai moi même ta prière, prie par Marie et son époux le Saint Esprit, prie pour que
l'humanité me revienne avant que mon Père envoie sa justice, répare les outrages que
l'on fait à la Sainte Trinité, à ma Mère, à la nature, prie de tout ton coeur, de toute ton
âme, de tout ton esprit...
Sois en paix dans ses tourments à venir, réfugie toi dans nos deux coeurs , tiens toi prêt
mon doux...
voici que je viens .

 

 

 

 

13 janvier 2007 14H45/15H08

"Ecris mon enfant. Voici le temps venir où vous, mes brebis, allez revenir à mon Coeur. Ce temps tant attendu par vos pères, et annoncé par mes prophètes. Allez courez à mon Coeur qui vous a tant aimé, prenez le chemin de ma Mère…

Ecris"….

- Seigneur je ne vous entends plus…

"Sache mon doux que le Seigneur tient toujours ses promesses"…

- Seigneur !

"De mon Coeur, le jour du baptême de Jean, j'ai ouvert les cieux où tu as vu mon Père Me glorifier. De ce Coeur, j'ai épousé ma Mère…

allez mon enfant, ne te laisse pas distraire…

Voici venir le Temps où mes enfants vont appeler, vont pleurer, vont désirer voir ne serait-ce qu'un jour, mes promesses s'accomplir, et le ciel restera muet. Vois-tu mon tout petit, que n'ai-je pas demandé et supplié de venir à Moi ? N'ai-je pas envoyé ma Mère ? Mes enfants sont restés sourds, prie car peu verront la lumière, mais beaucoup entreront dans les ténèbres. Oui voilà que je suis aux portes et je frapperai, qui ouvrira afin que la lumière, Ma Lumière qui sauve, pénètre, pour vous transformer ? Beaucoup pensent que mes jours décrits par Joël sont lointains…oui… (Joël au chapitre II, me dit Jésus). Mon enfant, mais ils sont là, bien des gens le voient, mais le démon obscurcit leurs âmes, sinon ils verraient clairs en eux.

Toi, avertis les tiens, et ne tarde pas, dis-leur que le temps de ma miséricorde est compté, et que tu connais mon temps, là où je t'ai dit, il s‘arrêtera, et ceux qui voudront entrer auront bien du mal à passer par le chas de l'aiguille"… - Seigneur ! "Pauvre Création !… mon doux"… - Seigneur !… "Allez ! Prend courage, viens puiser en Moi et je te bénirai, ma miséricorde est encore sur vous, sinon personne ne supporterait ce qui vient, priez ma Mère d'adoucir ce temps, car par Elle seulement, il vous sera donné de toucher mon Coeur ; Justice doit se faire, mon Père le veut ainsi, et je fais toujours la volonté de mon Père. Que celui qui est sur le toit, descende et mette sa famille à l'abri, car le vent arrive qui purifiera cette Terre. Que celui qui est au champ entre dans sa maison, sa moisson sera laissée là. Sauvez vos âmes et le travail auquel mes enfants doivent désormais s'attacher. Amen, mon tout petit voici que je viens."

13 février 2007

 

13h50 ...

 

Je voudrais te dire que personne ne peux accomplir ce que le Père a décidé, qu'il ne soit envoyé de Lui, par Moi et ma Très Sainte Mère. Peux-tu croire un instant, que ce monde va ressurgir de l'enfer dans lequel il se voue, sans la puissance donnée à ma Mère?Personne ! Comme les légions démoniaques se sont pliées à la Nouvelle que l'Immaculée serait au pied de la Croix, m'aidant à sauver le monde, ce monde saura qu'il a une Mère, et que c'est cette Mère qui sauvera l'humanité. Nul ne pourra passer à travers ce chemin sans passer par ma Mère. Nul ne pourra passer à travers ce chemin, sans passer par ma Mère. Ecris encore : Cette année est l'année terrible. Prie mon enfant et ne te laisse pas séduire à ton tour par les chimères du monde, ne crains pas, je suis avec toi et reste fidèle à mes promesses. Reste en paix

 

13 mars 2007

 

"Voilà que par ma Mère ce monde va être régénéré, le Père tout-puissant envoie la plus parfaite des créatures sauver comme tu le sais ce qui peut l'être encore, car voici venir le temps, où vous allez souffrir de tant de manques, que votre Mère se penchera sur vos besoins."

 

" En ce jour mon Eglise ne recevra pas ce que j'ai demandé par mon Vicaire...Elle refusera, et murmurera... Alors qu'elle devrait montrer de l'empressement à m'aimer et à désirer l'unité. En ses membres des diviseurs règnent, et veulent la soumettre à d'autres. Crois-moi mon tout petit, ils regretteront amèrement, de désobéir. Sois en paix , prie pour le monde. Mon eucharistie va être bafouée, seuls les aigles assisteront à mon banquet."

 

 

 

Message de Jésus du 13 avril 2007

Je désire te parler de mes fils de prédilection qui se liguent contre mon enseignement ...

Ils désirent tout en faisant croire qu'ils m'aiment, me chasser de leur discours et du Coeur du Tabernacle.

Ne te méprends pas, ce qui arrive est une apostasie.

Sous couvert de charité, ils vendent mon saint Sacrifice.

Ne crois pas que ceux que J'ai choisi pour paître mes brebis seront tous désignés à la gehenne. Je ne vous laisserais pas sans défense.

Voici ta Mère mon enfant, Elle vient pour défendre ses petits contre le prince de ce monde et ses sbires.

Sois en Paix

 

Message de Jésus du 13 mai 2007

Béni-sois-tu mon enfant, merci de répondre à mon appel en ce jour où Marie bénit ses enfants, Je te bénis aussi, ne crains pas, je voudrais te dire quelques mots.

Ce jour attendu de ma seconde venue approche, il est aux portes et rien ne pourra l'arrêter.

Sois béni mon enfant car je t'ai choisi pour annoncer ceci, que ma Mère envoie ses anges comme tu le sais, pour arracher aux flammes de l'enfer les âmes qui veulent revenir à mon Coeur. Oui, en ce jour, 13 mai, ma Mère obtient de mon Père des miracles ...

Le miracle de guérir les âmes, car voilà l'important, le corps est destiné à la poussière, l'âme à être éternelle pour me rendre gloire.

Mon vicaire ne gardera pas longtemps la tête de ses ouailles, le berger va être déposé, il va devoir laisser  sa charge et malheur à mes brebis. Tout arrive mon enfant, sois heureux car je te préviens que le fils de perdition approche, et ainsi tu pourras défendre les miens.

 

Message de Jésus du 13 juin 2007

Béni-sois-tu mon enfant, ne crains pas, n'ai-Je pas été fidèle à ma parole ? Je t'ai dit que ma Miséricorde prenait fin  avant la fin de cette année, ton année ! Elle prend fin avec ce message que Je te donne, et ma Mère bien aimée sera le refuge de mes enfants désormais, où Je puiserai pour venir vous sauver. Elle est en chemin !

Sois ferme dans la Foi, sois confiant dans l'espérance et doux dans la charité.

Amen, voici que Je viens. Ma mère vient te dire ce que tu ne sais pas, sois en paix.

Béni soit celui que vient au Nom du Seigneur.

 

 

 Messages de la Sainte Vierge Marie

 

 

Message de Marie du 6 juillet 2007

Mon tout petit, Je suis ta maman et la Mère de tous.

Je suis venue te parler afin d'accomplir la volonté de mon Fils, sois béni car les temps à venir seront terribles.

Moi, Médiatrice de toutes grâces, Je déverserai sur le monde l'amour miséricordieux du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Ne crains pas, désormais tu recevras de mon intermédiaire, ce que le Ciel a décidé.

Je voudrais que par toi, l'on sache que le temps se fait court, et que l'on cesse de penser à ce monde et à ses besoins, et que l'on pense plus à l'autre, où sera votre éternité.

Mon Fils est sans cesse bafoué et l'on ne prie pas assez.

Que deviendrez-vous mes enfants si je n'intervenais sans cesse pour vous ? Pensez plus à sauver votre âmes, pensez plus à Jésus crucifié avec lequel j'ai offert pour votre rédemption.

Sois mon apôtre dans ces derniers temps.

Sois dans nos deux Coeurs Unis. Je viendrais  pour ma fête, ce mois, te visiter.

 

Message de Marie du 16 juillet 2007

Tu sais déjà presque tout sur le proche avenir mais pas dans les détails, c'est ainsi et la volonté du Père. Par Moi, tu sauras mieux ce que Nous attendons de toi et de l'humanité.

J'ai obtenu pour toi beaucoup de choses que Je te dirai au fur et à mesure, ne sois pas inquiet.

En ce jour où le prophète Elie me priait sur le Mont Carmel, le Père éternel, en vision, lui avait montré avant l'heure, comment le Ciel serait ouvert par Mon intercession. Il fut enlevé car il ne pouvait rester avec un pareil secret sur terre et le porter dans sa chair sans en mourir.

Le temps mauvais arrive et le monde ne change pas.

Voici le temps venir où tu comprendras tout d'un coup, lorsque l'Esprit, Mon Epoux, viendra sur toi. En attendant ce jour, continu d'offrir, de prier pour la conversion des pécheurs et ne sois pas inquiet des changements sur cette terre, tout arrive très vite, bien plus vite car ainsi le désire le Père.

Beaucoup s'endormiront et ne se réveilleront que devant la face de mon Fils

 

 

 Message de Marie du 15 août 2007

Voici que le chef des anges vient, Saint Michel. A lui a été donné d'abattre le dragon et de l'enchainer. Ce temps n'est plus loin et ceux qui croient que cette génération ne verra pas ça, se trompent, et est elle-même trompée par le malin. Avant la fin de ce siècle, bien des malheurs seront survenus, ainsi le veut ce monde. La fin n'est plus loin et beaucoup la verront de leurs propres yeux.

Qu'y puis-Je ? Qui croit à mes venues sur terre ?

La fin de la papauté est bien réelle, le nombre de Papes est désormais compté, aussi je me dois de venir sauver ce qui peut l'être.

Oh ! ce temps est plus court que tu ne penses, le fils de perdition est aux portes.

 

Message de Marie  du 22 août 2007

Je suis ta Très sainte Mère et Mère de tous les hommes, en ce jour, beaucoup me prient et se consacrent à Moi, ainsi mes enfants seront nombreux à m'aimer.

Que n'ai-Je donné à ce monde sans même qu'il le sache ...

J'ai donné mon Fils bien-aimé, mon tout petit, pour répondre à ta question. J'ai donné au monde plus qu'un ange, le Père M'avait choisi de toute éternité pour cela, et vous, enfants, ne Me consolez pas ou si peu ...

Combien êtes-vous, mes fidèles dévots, à prier et à faire cas de mes recommandations ? Et la colère de Mon Fils se montre à vous tous les jours pourtant, mais, enfants rebelles, avez-vous donc des yeux pour voir cette miséricorde ?

Faudra-t-il tant de malheurs ?

Les malheurs à venir partageront ce monde en deux. Les blasphémateurs, ingrats, rebelles, sacrilèges; et les enfants de Dieu, reconnaissants, amoureux des choses saintes, priant pour les autres et demandant l'indulgence et la clémence de Dieu le Père, par Mon Coeur et celui de mon Fils bien-aimé.

Oh oui, Je suis la Toute Puissante au Coeur Immaculé, et Je règne sur votre création par la volonté du Père, du Fils et du saint esprit !

Je suis la Reine et rien ne pourra arrêter les décrets du Père éternel, et ma mission sur Terre.

Amen mes enfants. Soyez en Paix avec votre Créateur.

 

Message de Marie du 14 septembre 2007

Béni sois-tu mon enfant, Je suis ta très Sainte Mère, Celle qui fût au pied de la Croix.

Je voudrais te parler aujourd'hui de la Croix, instrument glorieux choisi par Mon Fils.

Cette croix a racheté le péché d'Adam et Eve; a sauvé le monde tu sais ?

Cette croix que refuse le monde, elle est proche et sera bientôt visible de tous; mais il sera trop tard. Ensuite le chemin s'arrêtera là pour tous ceux qui n'en voudront pas.

Ce jour est proche, si tu savais comme il est proche mon tout petit !

Le dernier assaut du démon et de ses sbires est en route, oui la guerre arrive, oui beaucoup de malheurs sont aux portes même des villes ... Que puis-Je y faire ?

Guerre loin de chez toi, guerre chez les miens encore. Quand donc ces malheurs cesseront-ils ?

Ne crains pas, ils cesseront parce que Moi, comme en d'autres occasions, j'apparaitrai.

Mon tout petit, le sang va couler ...,à Rome on se prépare déjà ... Oui mon tout petit, on sait qu'il faudra protéger l'Église des assauts de l'ennemi - ils partiront.

- Mais quand cela se fera-t-il ?

Avant que le milieu des années de Daniel ne soient écoulées.

- les trois ans et demi ?

Oui mon tout enfant, elles ont déjà débutées, mais laisse, Mon Fils veille sur les siens, à aucun il ne sera fait du mal.

Je dois partir mon doux, comprends bien ce que Je t'ai dit.

Personne ne sera sauvé autrement qu'en prenant le chemin de Mon fils. Réfugiez-vous mes enfants sous mon manteau, l'heure est grave mais Mon coeur Immaculé vaincra.

A bientôt mon enfant.

 

Message de Marie du 7 octobre 2007

Écris mon enfant, n'aies crainte, voici que Je t'annonce qu'avant la fin du temps de Daniel le fils de perdition sera là; son règne sera court mais pour vous mes enfants il sera terrible !

Aussi, Me dois-Je avec l'aide de st Michel, venir secourir mes enfants. Tu le sais mon tout petit, oui Je te l'ai dit la fois dernière. Ne sais-tu pas que toute prophétie ne contient pas forcement de date précise, ceci est pour que celui qui les reçoit ne tombe pas dans l'aveuglement et oublie d'intercéder pour ses frères en Dieu.

Ne crois pas que tu ne verras pas le temps, tu le verra et ainsi le veux le Seigneur. Car toi et d'autres doivent rester encore un peu sur terre pour aider les pauvres désoeuvrés et manoeuvrés par les enfants du mal.

Ne crains pas ...

Ces années de Daniel ont déjà commencé, Je te l'ai dit ...

Avec la mort de Jean-Paul II le bien-aimé, elles ont débuté, elles dureront le temps de Daniel, les mêmes années de 7 fois 70 semaines dont St Michel a parlé.

Avant peu et par surprise le fils de satan en personne sera parmi vous.

Sois tranquille, sors du milieu où le monde te voudra par intérêt, et poursuis la route que Je t'enseignerai pour la gloire de ton Seigneur et Mon Dieu Jésus-Christ.

Sois en Paix

 

Message de Marie du 1er novembre 2007

Me voici, ne crains pas et ne doute pas, Je suis bien ta Très Sainte Mère qui descend te parler en ce jour merveilleux, où le ciel est rempli de joie, de louanges pour notre seigneur, tu ne sais pas en vérité la grande liesse, mais un jour tu la connaîtra ainsi que beaucoup d'autres, si vous restez fidèles à la parole de Mon Fils bien-aimé, et tu sais bien en particulier mes recommandations depuis l'aube des temps.

Je dis l'aube des temps, et tu marque une courte pause dans ton esprit, car tu te demandes comment est-ce possible ? N'as-tu pas lu que dans la pensée créatrice du Père, J'étais avant d'être ? Tu comprends n'est-ce pas mon doux que Je parle de ma vie terrestre ...

Sois béni, Je voudrais te remercier ... Oh ! Ne te penses pas si inutile que ça au service de Mon fils, Je voudrais te remercier car à ta demande ton ange gardien est venu Me transmettre ton salut ce matin à la messe. Bénis sois-tu.

Dans le Ciel, aujourd'hui, beaucoup d'âmes sont entrées, car par les louanges, les demandes des Saints et Martyres, par les messes saintes célébrées, elles sont entrées en masse; mais beaucoup sont dans la vallée des larmes encore, et beaucoup d'autres sont dans la prison infernale.

Sois heureux mon fils, sois saint.

Je voudrais terminer cet entretien en te parlant de Saint Pierre, le chef de l'Église, pas de mon vicaire Benoît XVI, mais du premier et toujours, chef de l'Église triomphante.

En ce jour, il a demandé que le pouvoir des clés données à son successeur soit renforcé, car la demeure est en péril, et force et courage ont été donné au Saint Père dans les épreuves à venir. Oui mon tout petit ... Tu le sais, les épreuves attendent votre temps et mon Église; par mon Fils bien-aimé, Je dis Mon Église car Je suis Mère de l'Église.

Tous les Apôtres autour de Moi, tous les saints Archanges prient pour cette dernière épreuve où, comme tu l'as si bien dit, vous mes enfants avez un rôle à jouer.

Sois béni mon enfant, et merci à toi d'être resté à mon écoute. Je viendrais bientôt te dire le reste. Sois en paix dans ces tourments.

 

Message du 18 novembre 2007

Souvent je T'ai parlé de Mon fils bien aimé, mais aujourd'hui Je voudrais te parler de Mon époux, l'Esprit-Saint.

Quand Je suis arrivée dans ce monde, J'étais déjà épousée. Le Père m'avait donné comme épouse à la 3ème personne de la Sainte Trinité. Par Lui, J'ai pu enfanter Mon Fils bien aimé, Le chérir et l'adorer, et l'offrir au monde en holocauste.

Combien Je continue à louer la Sainte Trinité dans laquelle Je Me complais ! Moi, la plus petite des fleurs du paradis, Je loue la Sainte Trinité, Je suis la Mère de Dieu, la Mère de l'Église, Celle que de tout temps le Père a pensé, Celle qui a participé à une re-création.

Et vous mes enfants ? Vous que Mon Fils a sauvé, comment louez-vous la Sainte Trinité ? Le faites-vous seulement ? Rendez-vous grâce pour les bienfaits que Je vous obtiens ?

Vous Me délaissez !

Quel enfant ne remercierait pas sa mère de l'avoir mis au monde et serait ingrat ?

Rendez-Moi cette grâce en épousant toujours plus le Saint-Esprit et en remerciant l'oeuvre créatrice de la Sainte trinité.

Béni-soient les enfants reconnaissants.

 

Message de Marie du 8 décembre 2007

Me voici ! Quel jour de fête et de joie dans le ciel et dans les âmes qui me sont dévouées !

Tu as vu Mon Fils de prédilection, Mon tende vicaire ? Il ne cesse de prier le Père afin qu'Il envoie la Paix, mais cette Paix, seuls les vrais enfants de Dieu la désire, et ce monde continue sa route vers la guerre et la tristesse.

Je suis la Mère de l'Espérance, Espérance non basée sur les critères de ta terre, mais sur ceux décrétés par le Père Éternel, à travers l'incarnation de son Fils bien aimé et dont Je suis chargée de porter dans les coeurs de Mes enfants et dans le coeur de Mon Eglise.

Oui Mon tout petit, écris bien et comprends bien ce que Je te dis ...

"Je suis la Mère de tous, la Mère du prochain avènement, la Mère qui vient vous sauver et délivrer des maux. Je suis Celle qui anéantira les projets des hommes associés à l'antéchrist".

Que vienne le salut, par La Toute Immaculée Conception, qui a écrasé la tête du serpent antique.

Béni soient le Père, le fils et le saint Esprit

 

Message de Marie du 2 février 2008

Te rappelles-tu lorsque Je te disais d'être patient ?

La patience est une vertu, la vertu des riches, tu l'apprends, mais ne suis-Je pas là pour t'instruire des choses cachées que mon Fils veut te faire connaître ?

Aujourd'hui en Le présentant au Temple, la Lumière est entrée dans le Saint des saints, Je L'ai apporté au monde. Mon époux Joseph était radieux, de cette Lumière que seuls, les justes possèdent.

Un jour proche vous serez irradiés de cette Lumière lorsque mon Fils viendra illuminer vos consciences par mon intermédiaire.

Ce jour approche et beaucoup sécheront de frayeur, car impréparés.

Non, mon enfant, aucune idée par toi-même dans ce que Je te délivre. Mais Moi, Marie, la co-rédemptrice, Moi, Bien-Aimée de ceux qui recherchent, en Esprit et Vérité, te dis cela. Je viens délivrer les captifs de la prison dans laquelle le malin les tient.

Préparez-vous !! Car le temps vous surprendra. Laissez les gens penser à la manière du monde, et soyez mes enfants de lumière dans ce monde des ténèbres.

 

Message de Marie du 30 mars 2008

 

 

Et bien me voici, écris en toute confiance, je voudrais tout d'abord te dire que jamais personne ne pourrait écrire, sans qu'il ne soit invité par l'Esprit.

Aussi, comment pourrais-tu accéder à cela par toi-même ?

Que de fois, mon Fils et Moi–Même t'avons dit de ne pas douter ?

Ne crains pas, voici ce que je voulais que tu saches, sois attentif…

Bien des fois, je suis apparue à des personnes choisies, quelquefois en chair, quelquefois en Esprit.

 Tu fais parti de ces personnes choisies, aussi, remercie le Ciel pour cette grâce.


Mon fils me demande de te dicter ceci:

Alléluia, Miséricorde sur le monde entier, par mon Coeur Immaculé !

Alléluia, voici enfin que les petits seront écoutés, et que le Père m'envoie pour parfaire sa Justice sur le monde.

Alléluia, car de tout temps il a entendu leurs cris de détresse !

Alléluia, car le temps béni approche, il est là, et mon Fils m'envoie vous dire Sa volonté.

Béni soient les enfants de Lumière, car vous allez sortir accompagnés par l'Esprit Saint, réveiller ce monde endormi.

Les signes arrivent les uns après les autres dans une succession inédite pour vous, sais-tu mon enfant que le Ciel sera comme détaché du firmament ?

Comprends-tu ?

- Non douce Mère, veux tu m'expliquer ?

- Une grande lumière va se faire et déchirer le firmament pour arriver jusqu'à vous, le Ciel sera comme suspendu au-dessus de vos têtes.

Beaucoup s'effraieront à cette vue, incompréhensible encore, mais tu verras de tes propres yeux cela.

La Lumière créatrice peut tout.

Sois béni mon tout petit.

- Quand cela sera-t-il Sainte Mère ?

- Avant la fin des jours de Daniel mon enfant.

- Je ne sais pas quand se finissent ces jours Très Sainte Mère, que dois-je dire ?

- Dis que l'on doit se préparer à accueillir ce signe, car peu comprendront encore, que le temps sera venu pour mon Fils de rendre sa Justice en ce monde.

Laisse ce monde, il se dépense à de vaines futilités, laisse ce monde, viens et puises en mon Coeur Immaculé la force, et donne-la aux tiens quand le temps sera là, bénis mon enfant en mon Nom et dans mon Amour maternel, bénis mon enfant, les enfants que je t'enverrai, ne rejette personne, mais tu sauras qui vient de moi.


Sois heureux, le temps est là.

 

Message de Marie du  18 mai 2008

 

Écris mon enfant, et que ma bénédiction maternelle te guide jusqu'à mon Fils.

Me voici, venant te parler de ma présence au sein de la Trinité Glorieuse.

Je voulais te dire combien ma présence se manifeste vers mes enfants, irradiée que je suis de la Lumière émanant du Coeur Trinitaire dans lequel je vis.

A l'aube des temps, votre Créateur, et mon Créateur, le Père Éternel m'avait, comme tu le sais déjà, << pensée>>, et " penser "pour le Père, est <<créer>>.

Le Père m'a créée, afin que je sois l'expression sur terre de sa miséricorde, enfant de la Sagesse et de l'Amour.

Le Père m'a tout donné par son Fils, mon Fils et votre Dieu, seconde Personne.

Par le Fils, je suis attirée à mon assomption et glorifiée dans mon corps et âme.

Toutes les prérogatives du Fils m'ont été données par la volonté du Père.

Quand je dis << prérogatives>> je veux dire : tous les désirs, afin que par moi s'accomplissent les volontés du Père dans cette fin des temps.

A la Croix, je suis devenue Épouse et Mère, Épouse de l'Amour Esprit Saint, 3ème Personne.

L'Amour m'a aspirée et soutenue au pied de la Croix.

L'Esprit Saint, le Père m'en avait rempli lors de ma conception ; Il s'est infusé dans mon âme.

A la Croix, j'ai soutenu mon Fils.

A la Croix, oui j'ai été désignée co-rédemptrice du monde.

A la Croix, le Père m'a nommée par la bouche de son Fils : Mère de tous les hommes.

Lors de la Pentecôte, je savais que je serais appelée à rejoindre cette Trinité où mon Coeur, enrichi des mérites de mon Fils, déborderait de grâces et miséricorde pour vous.

Ainsi je suis celle qui est dans la Sainte Trinité, Reine Glorieuse, et je jouis de cette grâce que vous pourrez seulement voir, si votre vie est trouvée conforme et purifiée dans le Sang de mon Fils.

 

Louée soit la Trinité Glorieuse !

 

 

 Message de Marie du 3 juin 2008

Me voici, sois béni, comme promis Je voulais te parler de mon époux Joseph. Finalement peu de choses sur lui sont connues, bien que mes enfants de prédilections aient écrit sur lui de belles pages.

Mon époux Joseph modèle des époux et pères, mon époux Joseph un jour sera associé à la Rédemption de mon Fils et de Moi-même.

Mon époux Joseph, image du Père éternel, a toujours lors de sa vie auprès de Moi, et même avant Moi, adoré le Père.

Il était instruit et connaissait les écritures mais surtout, d'un manière spéciale à cause de ses vertus, était éclairé. L'Ange qui vint lui dire de ne pas hésiter à mon sujet lui était familier.

Mon époux sera associé à cette fin des temps d'une manière spéciale car il a toute autorité pour intercéder auprès de mon Fils.

Béni sois donc ce tendre et saint époux et priez-le mes enfants car il a beaucoup de poids auprès du Père.

Terreur des démons, priez-le également; priez-le pour qu'il vous donne le don d'oraison et la confiance qu'il vous sera nécessaire dans les jours des ténèbres qui approchent.

J'ai choisi de te parler ce jour de mon époux afin qu'il ne soit pas oublié dans l'esprit de mes enfants, parce qu'il est lié au Coeur de mon Fils et au mien.

 

18 octobre 2008

Donné pour la fête de Saint Luc

 

Me voici mon enfant… Comme promis depuis de longues semaines, je viens te parler...

Je sais ce que le père t'avait demandé, par prudence, et je t'avais répondu : << La Foi ne vient-elle pas du ciel ? >> Écris et ne sois pas troublé.

Encore une fois je viens par toi avertir mes enfants que j'ai sous mon manteau. Écris encore, et ne crains pas d'être mon écho… Le temps est venu où mon Fils bien-aimé va envoyer ses anges moissonner, ce qui vient, de tout temps a été prédit par les prophètes, mon Fils te l'avait déjà dit, tu es son prophète, aussi ne crains pas de dire les choses, que nul ne t'arrête et ne s'oppose…ou alors qu'il dise au Nom de qui tu parles ! Et personne n'est envoyé, si le Père ne le décide par son Fils bien-aimé, et l'Esprit Saint, sois béni mon enfant, et ne te tourmente pas.

Oui…continue d'écrire ce que je te dis…reste mon enfant… - Sainte Mère ?... je ne t'entends plus ! - Allez… - Est-ce tout ce que tu voulais me dire ? - Je suis venu te dire d'avertir les tiens, de leur dire de se préparer, car chaque année à venir, va apporter son lot de misères, et plus que jamais, mes enfants, vous devez vous approcher des sacrements avec dévotion, pureté de coeur, et sans tâche. Le malin va poursuivre sa tâche…et beaucoup se meurent à cause du péché. Mon tout petit, écoute-moi, et ferme tes oreilles à ce que diront les uns, qui disent parler au Nom de mon Fils. Je parle des miens, de mes Fils de prédilection, garde ce que tu sais, prie pour mon Église, la Pentecôte arrive, mais voici que la Passion de mon Fils va secouer bien des âmes, peu garderont la Foi. Comme te disait mon Fils, ce qui est pourri tombe… Voilà le temps des Temps ; Préparez-vous à ma visite. - Sainte Mère ? - Oui mon enfant, peu de temps avant ma venue en compagnie des anges.

  
 
15 avril 2011 à 15h20

Donné pour la fête des Sept Douleurs de la Sainte Vierge (rite extraordinaire) 

"Écris mon enfant. Me voici après bien des mois pour te parler à nouveau.

En ce jour où mon Cœur saigne de tant de péchés commis, tant d'ingratitudes... Oh oui ! Écoute mon enfant, ne te laisse pas distraire...

Écris :

Combien de temps faudra-t-il à mes enfants, avant de revenir dans mes bras afin que je les porte à mon Fils ?

Combien de temps faudra-t-il à mon Église pour qu'elle accomplisse ce que j'ai demandé à Fatima ?

Combien de temps faudra-t-il pour qu'enfin, mon Cœur puisse se réjouir ? Oh! mes enfants à la tête si dure, venez à mon Cœur douloureux et Immaculé, venez et déposez-y vos douleurs, vos péchés et je rendrai vos âmes aussi blanches et pures... 

- Sainte Mère ?

- Continue mon enfant... Aussi blanches et pures que des colombes... Allez mon tout petit, n'oublies pas tes frères et sœurs, car des jours encore plus terribles arrivent. Bénis soient les enfants de la Croix".

 

 

 14 septembre 2011 à 19h00

Donné pour la fête de la Croix Glorieuse - Exaltation de la Sainte Croix

Approche-toi de mon coeur mon enfant et laisse-toi bercer. Me voici donc comme promis, pour te parler de la fin des temps. Combien parlent et ne savent pas. Combien disent avoir reçu, et n'ont rien reçu, qui peut parler et prophétiser si mon Fils ou moi-même ne leur avons point adressé la parole ? Beaucoup parlent donc, mais pas en notre nom. Aujourd'hui je viens par toi avertir de ne pas suivre les faux prophètes, encore une fois. Ceux qui prononcent des paroles creuses, sans fondement, sans Âme, paroles qui ne sanctifient pas, paroles qui ne prendront pas racine dans les coeurs.

– Sainte Mère, que dois-je faire ?

- Ne sens- tu pas ? Ne t'as t-on pas donné la lumière sur ces derniers temps ?

– Écris...

– Je ne t'entends pas Sainte Mère, et je ne sais pas ce que tu m'as dit... !

– Alors ouvre ton coeur et écoute : «Arrive le temps mauvais dont je t'ai souvent parlé. Que de fois J'ai dit de s'approcher de mon Coeur Immaculé afin d'être irradié de mon amour maternel ? Qui écoute ? En vérité, beaucoup viennent, mais pour connaître, sans reconnaître. Beaucoup viennent par curiosité, mais comme je l'ai dit, ils ne m'appellent pas vraiment. Alors que puis-je faire pour mes enfants bercés par des sentiments humains ? Écris et n'aies pas peur … Arrière les faux prophètes, arrière les enfants du diable qui se font passer pour les miens et égarent mes enfants. Craignez Dieu, allez vers Lui dans l'humilité, dans la ferveur, et non pas comme des ignorants des choses du Ciel.

- Je ne comprends pas Sainte Mère, que faut-il faire pour échapper à la confusion ?

Écris : « Cette fin des temps est le temps de la moisson et voici comment le moissonneur procède. Il regarde, prend dans ses mains, porte à ses narines, il frotte ensuite le grain avant de le moudre entre ses doigts pour tester s'il est mûr … Ainsi en est-il des âmes, mon Fils opère de même et vous presse de revenir dans de meilleurs sentiments. Mon Fils sent et prépare vos âmes afin d'affronter ces dernières heures. Heures de ténèbres qui recouvriront la terre. Venez et laissez-vous aller entre les mains de votre Créateur ! Que peut-il vous arriver ? Le moissonneur est à la porte, êtes-vous prêt ? Êtes-vous prêt à faire amende honorable ? Non ! Beaucoup d'entre vous s'arrêtent encore à la porte des sens ! Beaucoup d'entre vous ne demandent pas d'aide ! Et le plus grand nombre va être emporté dans cet ouragan. Courez donc vous confesser, cherchez et sortez de votre routine … Laissez donc vos peurs ! Aimez les choses d'en haut car qui pourra résister à la colère de mon Fils ? Écoute mon Fils, avertis les tiens de se préparer à la rencontre en aimant et pardonnant.

- Sainte Mère ? -

Je suis lasse mon enfant mais je ne vous laisserai pas vous égarer par des paroles inutiles. Que mes enfants apprennent à retenir ce qui est bon pour leur âme, qu'ils éloignent ce qui brille et aillent vers ce qui leur semble approcher leur âme de mon Fils. Cessez mes enfants de courir après les faux prophètes et leurs séductions.

 

8 décembre 2011 Fête de l'Immaculée Conception

 

Béni sois-tu mon enfant... Voici ce que le Seigneur m'envoie te dire en ce jour. Que vienne par mon Fils bien-aimé l'Esprit qui parle aux messagers. Ainsi en est-il mon enfant, et ne crains pas. Vois-tu comme ce monde vacille ?

Vois-tu comme mes enfants se sentent perdus ?

Cours vers moi mon tout petit dès que le loup surgit !

Courez vers moi mes petits enfants ! N'attendez pas que le malin vous persécute à travers ses sbires ! Pourquoi négliger ainsi les trésors que par mon Église, le Seigneur met à votre disposition ? Qui aujourd'hui a pensé à me souhaiter ma Fête ? Qui aujourd'hui s'est servi de l'indulgence plénière mise à disposition après la neuvaine qui m'est adressée ? Et bien mes enfants, vous voyez l'orage arriver et ne vous mettez pas à l'abri ? Que restera t-il de vous, si vous ne mettez pas en pratique ce que je vous donne ? Oh ! Mes tout petits ! Que de misères arrivent ! Quel monde vous préparent les envoyés de satan !

Allons, prenez courage, venez toujours plus nombreux recevoir les Saints sacrements, ne les négligez pas, engrangez pendant qu'il est encore temps, ne savez-vous pas que mon Fils vient ? Pensez-vous qu'il vient en oubliant la Justice qui se doit d'être ? Allons, venez, réfugiez vous sous mon manteau ! Que de fois je vous ai appelé et vous ne m'écoutez pas ! Comment ferez-vous mes enfants quand l'heure arrivera ?

- Quelle heure Très sainte Mère ?

- L'heure des ténèbres ? Oui mon enfant l'heure des ténèbres, cette heure qui ne verra se lever la Lumière du jour, qu'après que cette terre soit purifiée !

- Oh ! Ma mère ! Qu'allons-nous devenir ?

- Je te l'ai dit mon enfant, courez vous réfugier dans mon Coeur Douloureux et Immaculé, venez et je purifierai vos coeurs, afin de vous montrer dignes, quand mon Fils viendra vous visiter. Venez, laissez là vos distractions ! Oh ! Mes enfants, tout a une fin, et vous, vous vous laissez mener par des loups furieux qui ne soucient guère de vos âmes... Mon coeur est triste de voir cela, mon coeur est en pleurs en ce jour qui m'est consacré. Va mon enfant, dit aux miens encore et encore, qu'ils veillent, car rien ne restera debout comme te le disait mon Fils, tant que ce monde continuera sur cette route. Que vienne cette heure mon enfant, où la Lumière régnera dans les coeurs.  Béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur...

_______________________________


 

13 septembre 2013

 

 Eh bien mon enfant ! Pourquoi tardes-tu tant à me répondre  alors que mon appel est si pressant?

Ecoute bien ce que je veux te dire de la part de mon Fils bien-aimé:

Ce monde prend fin, bientôt l'abomination de la désolation arrive et prendra  lieu.

Tu le sais déjà.

Écoute encore, dis aux tiens que le temps est compté et qu'ils viennent vite  à mon Coeur Immaculé pour y trouver refuge.

Oui mon enfant...je le dis et redis car ainsi sont mes enfants ... sourds à  mes appels.

- Est-ce tout?

- Non, regarde au Vatican mon  tout petit ...

Le désordre va s'installer et comme le dis mon Fils : Sortez de cette  demeure... veut dire : N'y prenez pas part, rejetez ce que l'on vous demandera  de faire au nom de la charité.

- Oui, que va-t-on nous  demander?

- De croire à un autre évangile, de vous unir, mais cela sera une  fausse unité, car tous ne veulent  pas de mon Fils.

Ainsi va ce temps qui se fait si  court.

Écoutez mon cri et restez fermes  dans la Foi.

"Ecclesia Sancta Unica et Eterna"

Béni sois-tu ...

 

 ________________________________

 

Message de la Sainte Vierge Marie 

18 Décembre 2015 

Écris mon enfant :

Me revoilà après un temps de silence. Je viens à toi de la part de mon Fils pour t'avertir du vent mauvais.

Beaucoup encore ne se rendent pas compte des temps à venir.

Je t'ai choisi pour alerter le monde, malgré les difficultés que tu rencontres, continue de parler à temps et à contre temps, veux-tu bien ?

- Oui ma douce mère, que dois-je dire, et qu'attends-tu de moi ?

- Écris, je t'ai amené jusqu'ici non pas pour croire qu'à travers toi mon Fils fera tout, mais pour comprendre et réaliser qu'à travers Dieu le Père tu feras ce que mon Fils désire ...

A travers mon Esprit Époux, tu iras là où je te dirais.

Écris encore 

Je sais que tu ne comprends pas tout . Quand je dis qu'à travers mon Fils tu parleras, c'est , comprends bien , le Père qui dirige tout .

......  Continue car je ne puis rester longtemps ....

Mon absence n'en était pas une? Ta fidélité, ton abandon m'ont permis de revenir te parler ...

 Quelle horreur allez vous vivre bientôt quand le pape permis en ces temps aura à se cacher du monde, priez mes enfants afin que le mal  disparaisse.

Voilà tout mon petit...Peu de choses tu trouveras, mais je te dirais le reste dans la forme que tu connais .

Sois en paix .

___________________________________

Message de la Sainte Vierge 

28 avril 2016

Écris mon enfant,

- Je T'écoute ...

- Me revoilà bien plus vite que tu ne le pensais.

Je voudrais te dire ceci :

Après bien des vicissitudes, bien des tracas, te voilà de nouveau mis à contribution .

Tu te dis que le temps passe et que tout semble prendre une tournure plus grave, mais pourtant rien n'arrive vraiment ?

En es-tu sûr ?

J'ai déjà averti à travers mes enfants de la dérive des Prêtres, et de la longue agonie de l'Église.

N 'est-il pas ce qui arrive malgré la joie de l'amour ?

Ne crois-tu pas que cette joie va se transformer en douleur de l'enfantement  bientôt ?

Oui, cela arrive hélas car l'évangile est continuellement détourné.

Je t'ai dit que ce pape permis en ces temps derniers sera amené à se cacher.

Il devra se cacher en effet d'abors de tous les ennemis de l'Église, mais aussi des ennemis de la réconciliation, ceux qui ne veulent pas d'une Unité de l'Église et que tous rejoignent le bercail en abandonnant leurs idées .

- Très Sainte Mère ? ....

- Écoute, le pape est la pierre angulaire, si celle-ci, attaquée, s'effrite, se fend, cède, c'est tout l'édific qui s'écroulera.

Fasse le ciel, q'en certains endroits, la lutte pour la Vérité continue ; A travers vos prières soient sauvées les âmes de bonne volonté.

Allez mon tout petit, courage, la bataille ne fait que commencer et Je suis avec toi, comme avec tous mes dévots.

Sois béni .

_____________________